Mon diplôme ne me destinait pas à ce job - Apec.fr - Jeunes diplômés

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Témoignages

commentaire (0) | lu 4243 fois | publié le 18/09/2017

Changer de voie · Mon diplôme ne me destinait pas à ce job

Changer de voie, mon diplôme ne me destinait pas à ce job

Voici le témoignage de 2 jeunes cadres pas mécontents d'avoir bifurqué. Une fois sur deux, le 1er poste ne correspond pas aux études suivies, un changement de voie précoce commenté.

 

 

"Pourtant, j'avais toujours dit "jamais je ne travaillerai dans l'informatique !" "

Marie, 29 ans, titulaire d'une maîtrise de biologie

Passionnée de biologie, je voulais me consacrer au recensement des espèces végétales. Mais, j'ai échoué en 4e année d'écologie... et me suis retrouvée dans une impasse. Je ne pouvais pas trouver de travail avec seulement ce niveau d'étude et je ne voulais pas perdre une année à ne rien faire.

J'entends alors parler d'une société informatique prête à recruter et à former des profils scientifiques. Je me décide à tenter l'aventure, pourtant, j'avais toujours dit jamais d'informatique !!! Sûrement parce que mon père en faisait énormément dans son travail... A mon grand étonnement, je sors major de cette formation de 4 mois et devient officiellement ingénieur d'études. Envoyée à l'essai chez un 1er client, j'y passe 2 ans, puis j'enchaîne sur une 2e mission, qui dure depuis 5 ans déjà.
Le bilan pour moi est donc plus que positif ! Désormais je suis chef de projet et j'ai obtenu le statut cadre, qui n'aurait pas été possible dans le secteur de la biologie. En plus, l'informatique m'offre des possibilités d'évolution sans commune mesure avec celles auxquelles j'aurais pu prétendre.

 

"Ma maîtrise d'ethnologie m'a aidé à devenir un bon manager"

Nicolas, 30 ans, manager

J'ai toujours été attiré par les cultures différentes, peut-être parce que je viens d'un milieu pas très ouvert. Donc pour mieux décrypter les comportements humains, je me suis inscrit en histoire, option sociologie, puis sur un master 2 d'anthropologie, d'ethnologie et de science des religions. Mon objectif : devenir chercheur à l'EHESS (Ecole des hautes études en sciences sociales). En parallèle, en tant que jeune père de famille, j'enchaîne les petits boulots pour faire vivre ma tribu. J'ai notamment animé des chats et géré la modération de contenus dans des start-up etc.

Pendant mon master 2, mes besoins financiers se font plus importants. Un site web, nouvellement créé, cherchait des conseillers client à temps plein. L'ambiance était bonne et même si le boulot n'était pas franchement qualifié, j'y suis resté.


Un an plus tard, je deviens manager d'une petite équipe et je continue de progresser dans la structure et prend la responsabilité du service clientèle... A mesure que la société a ouvert des filiales en Europe et que les effectifs se sont internationalisés, mes études d'ethnologie ont vraiment pris tout leur sens.  Je me découvre alors une passion pour le management interculturel. Même si, devenir manager, je ne l'aurais jamais imaginé avant.

Aujourd'hui à la tête d'une équipe projet chargée de l'amélioration des contenus du site, j'envisage de faire un jour la synthèse des 2 univers, sciences humaines et management, en m'orientant vers la formation ou le consulting.

 

Les commentaires d'experts Apec dédiés aux étudiants et aux jeunes diplômés

"Le parcours de ces 2 jeunes n'a rien de surprenant. Une bonne moitié des personnes qui ont une formation supérieure ne font pas ce à quoi leur diplôme les destinait. Marie et Nicolas font la preuve qu'en étant  ouvert et en ayant une certaine capacité à s'enthousiasmer, on peut rebondir sur les opportunités qu'offre l'existence.

Nicolas a fait des études d'ethnologie par pulsion intellectuelle, comme une majorité de personnes qui choisissent les filières littéraires. Il pouvait raisonnablement penser que cela ne déboucherait pas directement sur un travail. En revanche, et c'est l'essentiel, il dispose d'un outillage tout à fait transposable dans d'autres domaines. Il entre au service clientèle du site web par nécessité financière, mais très vite, il découvre le parcours qu'il peut y faire et décide d'en tirer profit. Il a mobilisé son énergie et est en train de construire une véritable carrière.

Marie est allée vers l'informatique un peu à reculons mais elle a sûrement eu raison : en biologie, ça risquait d'être "compliqué" ! Elle trouve de l'intérêt à ce qu'elle fait, grâce à ses efforts pour cela et sa bonne volonté. C'est important de le souligner. La vraie vie ne correspond pas forcément à nos rêves d'enfant, mais cela ne veut pas dire qu'elle est moins bien !

 

Article rédigé par J.Bordier

 
 

A consulter

Mots-clés : formationjeune diplômétémoignagejobconseil


Des services pour vous accompagner

Votre marché : votre potentiel marché

Votre Potentiel Marché

Découvrez les tendances et les caractéristiques de votre marché pour accéder à votre futur poste

» En savoir plus

Votre marché : votre potentiel marché

Les offres d'emploi et de stage

Découvrez les besoins des entreprises qui recrutent.

» En savoir plus