Les 4 clés pour mettre en valeur un diplôme européen de retour dans l'Hexagone - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Partir à l'étranger

lu 615 fois | publié le 04/03/2018

Memo · Les 4 clés pour mettre en valeur un diplôme européen de retour dans l'Hexagone

Les 4 clés pour mettre en valeur un diplôme européen de retour dans l'hexagone

Maîtrise des langues, débrouillardise et ouverture d'esprit... autant de qualités liées à votre diplôme européen. Mais à votre retour, comment concrètement le valoriser ? Voici les 4 incontournables.

1. Faire reconnaître son diplôme

Si les DRH de grandes entreprises connaissent souvent les diplômes des autres pays européens, ce n'est pas le cas dans toutes les entreprises. Pour valoriser votre diplôme européen dans votre CV, vous devez rechercher dans votre formation des équivalences compréhensibles par le recruteur, par exemple comparez-la à un diplôme reconnu en France en précisant un niveau. Aussi, votre expérience européenne est également à valoriser dans les rubriques langues, stages, etc.


2. Identifier vos savoir-faire

Les entreprises cherchent avant tout des compétences. Dans la rédaction de votre CV, vous devez donc illustrer vos acquis universitaires par des exemples concrets et ne pas vous contenter de mentionner votre spécialisation. redite avec le 1er paragraphe. Il faut trouver dans votre formation des exemples qui leur parlent. Vous passez du statut d’étudiant à celui de chercheur d’emploi offrant des compétences ! Bref, expliquez ce vous avez appris et ce que vous savez faire exactement, en gardant en mémoire que vos études doivent servir à l'entreprise.


3. Cibler les entreprises

Vous devez contacter celles qui s'intéressent aux doubles diplômes européens et celles qui travaillent dans la langue du pays où vous avez étudié : les multinationales, les filiales françaises d'entreprises étrangères, les sociétés françaises exportatrices... Vous n'éprouverez pas de difficulté à identifier et approcher les grands groupes : ils organisent des soirées (Danone, Unilever...), des jeux d'entreprises (L'Oréal, Akka Technologies...)... Pour les PME, vous pouvez joindre le CFCE (Centre français du commerce extérieur) ou l'association Insert Export qui met en relation les jeunes diplômés et les PME exportatrices.


4. Vendre son atout international durant l'entretien

Vous pratiquez plusieurs langues dont celles de l'entreprise, vous connaissez ses pays cibles : illustrez votre argumentation durant l'entretien par des exemples concrets à travers des expériences vécues (connaissance de la culture du pays, des méthodes de travail, des spécificités du marché local…). Et vérifiez aussi que votre profil multiculturel sera utilisé dès votre embauche, afin de ne pas risquer de perdre cet acquis précieux. Allez-vous bénéficier d'un "retour sur investissement" suite à votre double diplôme ? Enfin, informez-vous auprès du recruteur pour savoir si une évolution à l'international est envisageable.