"Faire reconnaître les compétences acquises lors de l'expatriation" - Apec.fr - Jeunes diplômés

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Partir à l'étranger

| publié le 25/09/2009

Expatriation · "Faire reconnaître les compétences acquises lors de l'expatriation"

Marouan Niazy, avocat d'affaires, de retour de New-York.

Marouan Niazy_Portrait


(photo : Yves Gellie )

À la sortie de son troisième cycle de Droit des affaires, Marouan Niazy a intégré la Compagnie financière de Suez en qualité de stagiaire en 1994. Il rejoint la direction juridique du groupe l'année suivante et suivra la transformation d'une holding financière en un groupe international de 1er ordre.
Conseiller juridique senior à partir de 2000, il s'inscrit en tant qu'avocat au barreau de Paris en 2004 puis, dans le cadre d'un détachement, intègre le département Fusions acquisitions du cabinet new-yorkais Davis Polk et Wardwell. À son retour au sein de Suez, il supervisera, au plan juridique, les opérations stratégiques du groupe et travaillera en particulier sur la fusion avec Gaz de France.
Ce sont le goût d'un "nouveau challenge" et la "volonté d'une nouvelle expérience internationale" qui ont poussé Marouan à s'expatrier. Il y a vu un "défi professionnel et personnel". Pendant son séjour américain, il a fait en sorte de maintenir le contact avec le siège, et tout en notant la "difficulté de faire du lobbying à distance". Prudent, il avait négocié, au moment de l'expatriation un engagement de retrouver un poste similaire à la fin du détachement. Ce qui n'a pas empêché le stress du retour et "de nombreuses visites à Paris dans les mois précédant le retour".
Pour Marouan Niazy, le retour fut une "période assez difficile" : après avoir veillé à "ne pas se faire oublier", il a fallu reprendre sa place au sein d'une équipe, "la nature ayant horreur du vide". Avec pour objectif de "faire reconnaître les compétences acquises lors de l'expatriation tout en restant humble". Son conseil ? "Parler suffisamment tôt du retour d'expatriation et engager un dialogue sur l'acquisition de nouvelles compétences".

Ils ont lu aussi

Rejoignez

La communauté des cadres