Entretien, les 4 impairs les plus courants - Apec.fr - Jeunes diplômés

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Entretien

commentaire (0) | | publié le 01/10/2017

Memo · Entretien, les 4 impairs les plus courants

Entretien, les 4 impairs les plus courants

A connaître avant d'aller à l'entretien pour maximiser ses chances

 

 

1. Parler trop... ou pas assez

S'il faut répondre en entretien avec précision aux questions du recruteur, il ne faut pas pour autant le noyer dans les détails de votre parcours. Votre interlocuteur est aussi là pour apprécier vos capacités de synthèse. A l'inverse, si vous êtes du genre réservé ou laconique, préparez soigneusement l'entretien afin d'éviter les effets dévastateurs d'un trac qui vous rendrait muet comme une carpe. Autre écueil à éviter : laisser le recruteur mener la discussion. Il faut faire en sorte que s'instaure un vrai dialogue car vous ne passez pas un examen ! Poser des questions est une manière de montrer que le poste vous intéresse vraiment.


2. Vouloir tout dire au premier entretien

C'est inutile. Si cette étape est franchie avec succès, vous passerez d'autres entretiens. Montrez-vous "pro" en adaptant votre propos à votre interlocuteur. Avec l'opérationnel qui sera votre supérieur hiérarchique, axez votre argumentation et vos questions sur le contenu du poste, l'organisation du service, etc. Réservez au responsable RH les questions d'organisation générale de l'entreprise, de gestion des carrières, de formation, de mutuelle ou de RTT.

3. Aborder trop tôt les questions matérielles

 Nombre de jours de RTT, tickets-restaurants, avantages offerts par le CE ou plan épargne-entreprise... Autant de questions sur lesquelles on a tous envie d'être fixé. Cela dit, attention, les aborder d'emblée pourrait conduire le recruteur à se faire une drôle d'idée de vos motivations ! Avant d'en venir aux conditions matérielles et autres avantages, à vous de le convaincre de votre envie de décrocher le poste en vous concentrant sur son contenu et votre adéquation à celui-ci. Seule exception, la rémunération : si en fin d'entretien, le recruteur n'y a fait aucune allusion, vous pouvez aborder le sujet, car il s'agit d'un des éléments constitutifs d'un poste.

4. Avoir un discours artificiel ou trop cadré

Réciter un "speech" bien calibré et présenter un profil neutre, c'est encore le meilleur moyen de rassurer un recruteur : voilà ce que pensent certains candidats. Or, c'est une idée fausse. A de rares exceptions près, les entreprises  veulent au contraire des personnalités différentes. Il ne s'agit pas de montrer que l'on ressemble aux autres, mais plutôt que l'on est capable de travailler avec eux et de s'intégrer dans une équipe aux profils variés. La nuance est de taille ! N'oubliez pas non plus qu'à niveau de compétence et de diplôme égal, les recruteurs font leur choix sur la personnalité des candidats. Si vous présentez un profil trop lisse, vous risquez d'en faire les frais !

  

 

Leçon n°1 : choisr ses arguments

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A consulter


Des services pour vous accompagner

Une question - une réponse

Flash Conseil

Par téléphone, une réponse immédiate à votre question sur votre recherche d’emploi.

» En savoir plus

Entretiens de recrutement

Simulateur d'entretien de recrutement

Entrainez-vous à répondre aux recruteurs de manière convaincante.

» En savoir plus