Entretien, fallait pas la poser, cette question ! - Apec.fr - Jeunes diplômés

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Articles liés

commentaire (0) | lu 1105 fois | publié le 24/09/2016

Memo · Entretien, fallait pas la poser, cette question !

fallait pas la poser cette question

En entretien de recrutement, certaines questions ont tendance à crisper les recruteurs. Les grands écueils à éviter.

"Combien de semaines de vacances ?"

Une question légitime sur le papier. Mais posée trop tôt - lors d'un 1er entretien - elle paraîtra incongrue. Et fera douter de vos motivations. Prudence aussi sur les questions salariales : si vous dégainez le 1er, vous risquez de vous voir retourner la réponse.

"Pensez-vous que ce poste me convienne ?"

Ne posez pas de question qui puisse laisser penser que vous doutez de votre motivation. Si c'est le cas, gardez vos états d'âme pour vous. Et faites le point après l'entretien : le recruteur n'est pas votre conseiller d'orientation.

"Quel est le modèle économique de l'entreprise ?"

La question paraîtra dans le meilleur des cas naïve - on est en droit d'attendre d'un candidat qu'il connaisse déjà le "modèle économique" de son futur employeur. Et dans le pire des cas, d'une grande arrogance : poser une question pour se montrer intelligent peut finir par se retourner contre vous.

"Dans combien de temps puis-je vous donner ma réponse ?"

Dans certains secteurs d'activité, le marché de l'emploi donne aux candidats le sentiment d'être en position de force. Vrai sur le papier. Mais attention à ne pas inverser les rôles... c'est bien l'entreprise qui commencera par donner une réponse. A vous de vous positionner ensuite par rapport à une offre ferme.

Mots-clés : motivationsalaireentretienrémunération


Des services pour vous accompagner

Entretiens de recrutement

Simulateur d'entretien de recrutement

Entrainez-vous à répondre aux questions d'un recruteur

» En savoir plus