Oser relancer un recruteur après un entretien, nos 5 conseils - Apec.fr - Jeunes diplômés

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Entretien

commentaire (0) | | publié le 18/09/2017

Oser relancer un recruteur après un entretien, nos 5 conseils

Ne pas oublier de relancer un recruteur

A la question faut-il relancer un recruteur, la réponse est "oui". Nos conseils pour cet exercice pas toujours facile.

1. S'enquérir de la suite à la fin de l'entretien

Si vous vous posez la question aujourd'hui, c'est sans doute que le sujet n'a pas été abordé lors de l'entretien. Au moins le saurez-vous pour la prochaine fois : on ne doit jamais sortir d'un entretien sans savoir qui doit reprendre contact, de quelle manière et dans quel délai. Si le recruteur ne vous en parle pas lui-même, n'hésitez pas à lui demander des précisions sur la suite des opérations avant de partir.


2. Envoyer le mail de l’après-entretien

Plutôt que d'attendre une semaine ou 15 jours, commencez par adresser un mail à la personne qui vous a reçu, le lendemain de l'entretien. Remerciez-là de la qualité de votre échange, réaffirmez votre motivation pour le poste et, si nécessaire, apportez quelques précisions sur des points abordés lors de l'entretien. Au passage, profitez-en pour lui rappeler que vous attendez de ses nouvelles à la date qu'elle vous a indiquée.


3. Ne pas faire rimer relancer et harceler

Relancer un recruteur, c'est un moyen de montrer sa motivation. Certes, mais attention à ne pas devenir lourd. Si l'on vous dit 15 jours, c'est 15 jours. Votre interlocuteur a des contraintes, des urgences à gérer et ne choisit généralement pas seul le candidat qui sera retenu. S'il vous a dit qu'il vous rappellerait, laissez-lui un ou deux jours de plus avant de le relancer. Il a le droit d'être débordé, comme tout le monde !


4. Relancer un cabinet de recrutement

Autre cas de figure : à l'issue d'un entretien dans un cabinet de recrutement, il arrive que le consultant vous laisse quelques jours pour réfléchir et vous invite à le rappeler pour confirmer votre intérêt pour le poste. Si le lendemain du rendez-vous, vous êtes sûr que ce job est fait pour vous, n'attendez pas, rappelez votre interlocuteur et expliquez-lui que vous n'avez aucun doute sur le fait que vous voulez ce poste. Ce sera interprété comme un signe positif.


5. Rappeler après un courrier négatif

Vous venez de recevoir un courrier négatif ? Vous pouvez tout à fait rappeler le recruteur pour en savoir plus sur les raisons qui l'ont conduit à écarter votre candidature, même s'il n'est pas sûr qu'il ait du temps à vous consacrer. Mais vous pouvez toujours essayer car ce feedback vous sera utile pour vos prochains entretiens.

Mots-clés : entretien


Des services pour vous accompagner

Votre projet - votre stratégie

Clés d'Emploi

Parce qu’une première recherche d’emploi ne s’improvise pas, un consultant vous aide à vous organiser, à parfaire votre CV, à comprendre les attentes des recruteurs.

» En savoir plus