4 points clés pour savoir rebondir après son premier poste - Apec.fr - Jeunes diplômés

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Entretien

commentaire (0) | | publié le 05/11/2017

4 points clés pour savoir rebondir après son premier poste

4 points clés pour savoir rebondir après son premier poste

Par Laurence Charneau, consultante Apec, Nantes

1 - Pensez à soigner votre réseau
Cela vous rapprochera d’opportunités qui « collent » bien à votre objectif professionnel. La bonne stratégie ? Actualiser votre carnet d'adresses (anciens camarades d’études, famille, amis, clients, fournisseurs…), et rencontrer des professionnels en poste pour vous informer. Vous apprendrez ainsi qu’un poste intéressant va se libérer dans une filiale du groupe, qu'un concurrent va créer un nouveau service… Vous n’êtes pas ici dans une dynamique de recherche d’emploi mais d’échanges, qui vous permettra d’accéder au marché « caché » - les postes à pourvoir qui ne passent pas par les annonces.

2 - Gardez un œil sur l’actualité de votre secteur
Là encore, c’est le meilleur moyen de détecter des opportunités « dormantes ». Mettez en place une veille stratégique sur votre métier et votre domaine d’activité – newsletters, presse économique et spécialisée, échanges avec vos pairs… Un jeune cadre a ainsi obtenu son nouveau job grâce à sa curiosité : il s’était informé sur l'actualité des pays où exportait son entreprise.

3 - Faites le point sur vos acquis
Les compétences techniques et humaines que vous avez développées font de vous un jeune professionnel. Aussi devez-vous parvenir à évaluer vos acquis avec lucidité, pour pouvoir les transformer en atouts pour un nouveau job. Après votre période d'intégration, interrogez-vous sur la nature de vos missions, les compétences qu’elles exigent, ainsi que le niveau de maîtrise que vous avez atteint. Entre le management de 10 personnes en direct et l’encadrement de 2 assistant(e)s, le degré de compétence est très différent.

4 - En entretien de recrutement, restez factuel et concret
On veut parfois tellement convaincre que l’on va au-delà de ce qui est demandé ! Une volonté de bien faire qui peut vous desservir. L’enjeu est avant tout de mettre en avant vos compétences relationnelles : écoute, analyse, reformulation, synthèse. A la question " Avez-vous déjà managé une équipe ? ", vous pouvez répondre " J’ai managé une équipe de 10 personnes, 7 techniciens, 3 administratifs pendant 6 mois ". En revanche, évitez de vous engager sur un terrain glissant, du type : " J'ai été amené à gérer des conflits, mais aussi à animer des réunions, etc. " L'interlocuteur perd le fil de votre démonstration et saisit plus vos difficultés que vos réussites... N'ayez crainte, s'il veut en savoir plus, il n'hésitera pas à préciser sa question !

  • Laurence Charneau est également animatrice de « Booster », atelier dédié aux jeunes diplômés.

Ils ont lu aussi

Rejoignez

La communauté des cadres