Réussir sa période d'essai - Apec.fr - Jeunes diplômés

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Candidature

commentaire (0) | lu 312 fois | publié le 07/02/2017

Réussir sa période d'essai

Réussir sa période d'essai

La période d'essai permet à l'entreprise et au nouveau salarié de juger s'ils sont faits pour travailler ensemble. Objectifs et aussi conseils dans cet article.

 

Objectif de la période d'essai :

Rappel

La période d’essai permet une évaluation réciproque. A l’employeur, de mesurer les compétences du nouveau salarié en milieu de travail. Au nouvel arrivant, de voir si son poste lui convient. La période d’essai n’est pas obligatoire, et doit donc clairement figurer dans le contrat de travail ou la lettre d’engagement. Pour un cadre en CDI, la durée maximale est de 4 mois, potentiellement renouvelable une fois, soit 8 mois en tout. Un moment assez long pour faire ses preuves, mais aussi quelques erreurs ! Savoir à quoi s’attendre permet d’éviter les écueils.

Le temps des questions

Si votre n+1 ne fait pas de temps en temps le point sur la façon dont se déroule votre période d’essai, ce sera à vous de provoquer la discussion. En effet, il faut que vous sachiez si vous faites ce qu’on attend de vous, il sera ainsi possible de rectifier le tir au besoin. Vous pouvez avoir des objectifs, parfois des premiers résultats à présenter au bout de cette période, il est impératif de les connaître, et au besoin de les repréciser avec son manager. N’hésitez pas, sans les déranger toutes les 5 minutes non plus, à solliciter vos nouveaux collègues pour leur poser des questions sur le fonctionnement, la culture de l’entreprise. Il faut bien profiter de ces quelques mois pour être curieux. Ne pas connaître certaines informations de base au bout de plusieurs mois sera plus mal perçu que poser beaucoup de questions au début !

Intégration

Selon l’entreprise, un processus d’intégration peut être prévu, avec présentation aux nouveaux collègues, introduction au fonctionnement de l’entreprise, visite des locaux, check point programmés avec la hiérarchie… Mais dans le cas contraire, ce sera à vous d’aller à la rencontre de vos nouveaux collègues. D’autant que vous serez évalué aussi sur votre comportement, votre relation avec les autres, la façon dont vous vous intégrez. L’informel – participer aux pauses déjeuner ou café, si c’est un rite maison par exemple- est donc aussi important.

Réussir sa période d’essai : les 3 conseils

Se rassurer

Si vous êtes en période d’essai, donc à la dernière étape du recrutement, c’est que l’entreprise est sûre de son choix. L’état d’esprit à adopter durant cette période est donc positif, vous êtes là parce que l’entreprise pense que vous êtes bon et que vous allez réussir.

Connaître l’image numérique de votre employeur

Internet permet d’en savoir un peu plus sur ses futurs collaborateurs, le contact en sera facilité. Après tout, le recruteur a déjà lui aussi vérifié votre image numérique ! Attention toutefois à ne pas faire référence à la source de vos informations au détour d’une conversation.

Faire le bilan en cas de départ

Si la période d’essai n’est pas concluante, il faut dresser un bilan : est-ce que la réalité de mon travail correspondait à la description du poste ? Est-ce que les objectifs étaient cohérents ? Le plus souvent, la période d’essai n’aboutit pas car le poste n’avait pas bien été présenté. Il ne s’agit donc pas d’un échec, mais il faut éviter que la situation se renouvelle.

Article rédigé par Coralie Donas.

 

Mots-clés : conseilspériode d'essaiCDDCDIvie dans l'entreprise


Des services pour vous accompagner

Une question - une réponse

Flash Conseil

Par téléphone, une réponse immédiate à votre question sur votre recherche d’emploi.

» En savoir plus