« La passion est la clé pour se faire une place dans le domaine culturel » - Apec.fr - Jeunes diplômés

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Universités

lu 132 fois | publié le 08/12/2016

Interview · « La passion est la clé pour se faire une place dans le domaine culturel »

Justine Ducos, coordinatrice à l'Afcae - association française des cinémas d'art et essai

Justine Ducos est coordinatrice à l’Association française des cinémas d’art et essai, AFCAE. Un poste rêvé pour une cinéphile, qu’elle a décroché à l’issue du master Stratégie du développement culturel à l’université d’Avignon. Elle nous explique comment elle a réussi.

Comment avez-vous trouvé votre premier poste ?

L’opportunité s’est créée en master 1. J’étais en stage au cinéma Jean Eustache à Pessac lorsque le directeur de l’établissement a été élu président de l’AFCAE. Comme il connaissait déjà mon travail, il m’a proposé d’y faire mon stage de fin d’études de master 2. On m’a ensuite offert un poste car trois personnes de l’association partaient à ce moment-là.

 

Qu’est-ce qui vous a marqué depuis que vous avez commencé à travailler ?

En démarrant je n’avais pas forcément conscience de la diversité des tâches que recouvre le poste et c’est très stimulant : j’organise des séances de pré-visionnement, des tables rondes, des rencontres, il y a des grands rendez-vous tout au long de l’année car nous sommes notamment partenaires de différents festivals de cinéma et cette diversité me plaît beaucoup. La différence est nette avec la vie d’étudiante, mes responsabilités ont évolué, j’ai des résultats à produire. Le rythme est aussi plus soutenu, notamment pendant la période des festivals qui m’amène à me coucher tard et me lever tôt !

 

Quels conseils donneriez-vous aux futurs diplômés de la filière culturelle ?

Il est compliqué de trouver un emploi dans le secteur de la culture, la clé est d’être passionné et persévérant. Le cinéma fait partie intégrante de ma vie et je l’ai toujours fait ressortir dans mes entretiens professionnels. Il faut aussi montrer que l’on est soi-même cultivé, être capable de parler du dernier film que l’on a vu et d’expliquer pourquoi on l’a aimé, savoir parler de nos choix de lectures, d’émissions. J’ai créé une rubrique dans mon CV qui évoque mes goûts personnels en matière de culture et je pense que c’est important dans cette branche. C’est aussi un métier de réseau, il faut se constituer un carnet d’adresses et l’entretenir. Par exemple, j’avais envoyé mes vœux pour la nouvelle année à l’équipe du cinéma de mon premier stage.

 

Voir le profil LinkedIn de Justine Ducos

Rédigé par Coralie Donas

A consulter


Des services pour vous accompagner

Votre projet - votre stratégie

Clés d'Emploi

Un consultant vous aide à vous organiser, à parfaire votre CV, à comprendre les attentes des recruteurs.

» En savoir plus