Transformation numérique des PME : quelles conditions de réussite ? - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

La transformation numérique dans les PME : une démarche peu formalisée et rarement accompagnée

| publié le 13/03/2019

Transformation numérique des PME : quelles conditions de réussite ?

La transformation numérique des PME

Cette étude de l’Apec vise à comprendre ce que signifie la transformation numérique à l’échelle des TPE et des PME et d’en évaluer les conditions de réussite. Apparaissent aussi les impacts qu’elle peut avoir sur le rôle et le travail des cadres.

Projets informatiques ou transformation numérique ?

De nombreuses TPE ou PME réalisent avant tout des projets « informatiques » dont la majorité est de faible ampleur et ne sont pas perçus alors comme relevant d’une « transformation numérique ». En revanche, dans certaines structures, les projets sont suffisamment importants pour qu’on puisse parler de transformation ; ils affectent globalement le fonctionnement de l’entreprise et peuvent intégrer plusieurs de ses aspects (production et ressources humaines par exemple).

 

Les conditions de réussite de la transformation numérique

Pour la réussite du projet, l’implication du dirigeant ou de la direction est essentielle, que le dirigeant soit directement ou non en charge de conduire la transformation numérique. Et des efforts de la part du responsable du projet sont nécessaires pour accompagner ce changement et lever les freins auprès des collaborateurs, via de la communication, de la formation, du suivi….

 

Le rôle et le travail des cadres questionnés par la transformation numérique

Une résistance au changement peut également venir du côté des encadrants :

  • pour des questions de pouvoir ou de savoir, parce qu’ils ne sont plus les seuls à connaître et maîtriser le travail : ils peuvent être réfractaires à des propositions dont ils ne sont pas les initiateurs, ou par crainte de se trouver fragilisés face aux nouveaux processus ;
  • parce que la phase d’adaptation est trop longue, trop lente ;
  • parce qu’elle leur donne l’impression de remettre en cause des façons de faire, des habitudes de travail qui fonctionnaient bien ;
  • parce que la mise en place du projet, dans sa phase d’adaptation ou d’essai, constitue une charge de travail supplémentaire ou les ralentit dans leurs activités premières, générant l’impression d’une perte de temps.

 

Pourtant, les cadres sont eux-mêmes demandeurs de nouveaux outils ou façons de faire, même s’ils ne les appliqueront pas forcément personnellement. Par ailleurs, la transformation numérique peut fournir des outils (de vérification, de gestion de projets…)  facilitant l’activité de management.

 

Source : Apec, La transformation numérique dans les PME : une démarche peu formalisée et rarement accompagnée, mars 2019

Mots-clés : PMEnumériqueétude Apec