Recrutement de cadres : l’optimisme des entreprises perdure au 2e trimestre 2018 - Apec.fr - Jeunes diplômés

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Note de conjoncture du 2e trimestre 2018

commentaire (0) | | publié le 20/04/2018

Recrutement de cadres : l’optimisme des entreprises perdure au 2e trimestre 2018

Note de conjoncture du 2e trimestre 2018

Près de 6 entreprises sur 10 ont embauché au moins un cadre au 1e trimestre 2018, un niveau historiquement haut. Les prévisions pour le 2e trimestre sont au diapason.

Des entreprises plus optimistes, qui recrutent des cadres

La bonne orientation de l’économie se ressent sur le moral des entreprises. La part des entreprises qui jugent que leur environnement économique s’est amélioré n’a jamais été aussi élevée. Dans ce contexte, 60 % des entreprises de plus de 100 salariés ont recruté au moins un cadre au cours du 1er trimestre 2018 (+1 point par rapport au 1er trimestre 2017). Si la progression semble faible, la tendance haussière est, elle, bien installée et ce palier se situe au plus haut niveau. Les entreprises n’ont jamais été aussi nombreuses à recruter des cadres. De surcroît, la part de celles déclarant recruter dans des volumes plus importants qu’il y a un an est particulièrement élevée : 46 % d’entre elles contre 38 % au 1er trimestre 2017.

 

Des prévisions de recrutements de cadres à haut niveau

Pour le 2e trimestre, les entreprises se montrent doublement optimistes. Elles sont 59 % à prévoir de recruter au moins un cadre, soit une progression de 4 points en un an. Et leur degré de certitude est élevé puisqu’elles sont certaines de le faire à hauteur de 74 % d’entre elles (+1 point). Au niveau des secteurs, il est à noter que la situation dans l’industrie et la construction est extrêmement favorable avec des intentions de recrutements en hausse respectivement de 6 points (66 % des entreprises industrielles envisagent de recruter vs 60 %) et 11 points (67 % des entreprises de la construction vs 56 %).

 

L’expérience davantage recherchée

Les entreprises ciblent prioritairement les profils cadres avec quelques années d’expérience : 91 % recherchent des cadres avec 5 à 10 ans d’expérience (+5 points en un an) et 81 % des cadres avec 1 à 5 ans d’expérience (stable). Mais les cadres les plus expérimentés bénéficient d’un regain d’intérêt de la part des recruteurs : 67 % des entreprises recherchent des profils ayant de 10 à 20 ans d’expérience (+7 points) et 46 % des cadres avec plus de 20 ans d’expérience (+5 points).

 

Vers une évolution des pratiques ?

Dans un contexte de fort recrutement de cadres pour 2018 – entre 248 000 et 270 000 – on peut faire l’hypothèse que de plus en plus confrontés à des difficultés de recrutements, les recruteurs commencent à être plus ouverts en termes de profils. Si auparavant une grande majorité ciblait uniquement les cadres de moins de 10 ans d’expérience, aujourd’hui, ils évoluent. Une évolution qui ne peut que satisfaire les 46 % de cadres en France qui ont plus de 45 ans.

 

Source : Apec, Note de conjoncture du 2e trimestre 2018, avril 2018

Mots-clés : conjoncturerecrutementétude Apec


Des services pour vous accompagner

Votre marché

Votre Potentiel Marché

45 minutes d’échanges avec un spécialiste du marché de l’emploi pour booster votre stratégie de recherche

» En savoir plus