Chimie du végétal : quelles sont les compétences stratégiques ? - Apec.fr - Jeunes diplômés

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Chimie du végétal et biotechnologies industrielles : quels métiers stratégiques

commentaire (0) | lu 277 fois | publié le 30/10/2014

Chimie du végétal : quelles sont les compétences stratégiques ?

La chimie du végétal devrait voir ses emplois augmenter dans les prochaines années. Passage en revue des compétences attendues par les entreprises de la filière et des métiers stratégiques, en particulier pour les cadres.

Des besoins en compétences hautement qualifiés. L’’industrie chimique présente un taux d’encadrement supérieur à la moyenne nationale (30 % contre 18 % dans l’ensemble du secteur privé). La chimie du végétal* accentue cette demande en qualification ; son aspect innovant nécessite des compétences de haut niveau dans la R&D et le management d’installations industrielles.

Peu de nouvelles compétences mais des adaptations. Il s’agit en grande partie de nécessaires adaptations des compétences aux spécificités de la matière végétale. Les nouvelles compétences relèvent plutôt d’aspects connexes, dans le domaine de la communication ou du management par exemple. La nouveauté réside aussi dans le croisement de différentes compétences et une indispensable interdisciplinarité.

L’approche systémique des compétences propres. Les compétences qui permettent de comprendre les impacts multiples et multifactoriels de la production chimique, de contrôler et de mettre en avant les performances environnementales de cette filière sont particulièrement attendues.

Des compétences à renforcer en management de l’innovation et en marketing. La capacité à gérer l’innovation est cruciale. Les conditions de financement incitent à développer des collaborations entre différents types de partenaires et il faut s’intéresser aux moyens à déployer pour sécuriser la recherche. Enfin, la capacité à appréhender, voire anticiper le marché, que ce soit pour garantir la ressource ou pour assurer des débouchés, apparait comme particulièrement stratégique aux acteurs de la filière.

Nota : 10 métiers stratégiques sont analysés et décrits dans cette étude.

* La chimie du végétal vise la production de produits chimiques de tout type (solvants, peintures, détergents, plastiques, matériaux, énergie…) en partant de biomasse végétale (produits agricoles et sylvicoles, déchets, résidus végétaux), par opposition aux ressources fossiles (pétrole, charbon).

Source : Apec, Chimie du végétal et biotechnologies industrielles : quels métiers stratégiques, octobre 2014

Etude réalisée pour le pôle de compétitivité Industries & Agro-Ressources (IAR) et l’Union des Industries Chimiques Picardie Champagne-Ardenne. Elle a été co-financée par la Région Picardie et l’Union européenne (fonds Feder).