Les fonctions qui peinent à attirer les candidats - Apec.fr - Jeunes diplômés

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

De l’offre au recrutement

commentaire (0) | | publié le 12/01/2017

Les fonctions qui peinent à attirer les candidats

Les fonctions qui peinent à attirer les candidats

Dans un contexte de baisse générale du nombre moyen de candidatures reçues par offre d’emploi pour un poste de cadre, passage en revue des fonctions où les recruteurs rencontrent le plus de difficultés.

Le nombre moyen de candidatures reçues par offre d’emploi* est en recul

Il est passé de 44 en 2014 à 41 candidatures. Cette moyenne recouvre en réalité des résultats très différents selon les fonctions, allant de 27 en informatique jusqu’à 83 en communication, création. Pour autant, ce sont toujours les mêmes fonctions dont les opportunités suscitent le moins de candidatures.

 

Les offres de l’informatique sont en moyenne celles qui attirent le moins de candidats (27)

En informatique de gestion, 40 % des offres génèrent moins de 10 candidatures. Les principales raisons évoquées par les recruteurs sont une pénurie des profils recherchés, le fait que beaucoup de candidats potentiels sont en poste et des exigences salariales trop élevées. À noter que les candidats sont très peu attirés par les offres diffusées par les ESN** : 22 contre 36.

 

La production industrielle-travaux et chantier est une autre fonction dont les offres génèrent traditionnellement peu de candidatures (33)

Si la situation est moins accentuée avec 39 candidatures pour les postes cadres de production industrielle, en revanche celles de  cadres de chantier chutent à 27. La pénurie de candidats est là encore une des raisons avancées par les recruteurs pour expliquer les difficultés à trouver des candidatures. Mais ils évoquent aussi le manque de compétences techniques et/ou d’expérience, ainsi que l’image dévalorisée des métiers techniques.

 

Dans la fonction santé, social, culture, le nombre moyen de candidatures par offre est de 34,

mais de seulement 14 pour les opportunités en santé. D’ailleurs, plus de la moitié des offres en santé génèrent moins de 10 candidatures. Pour pourvoir ces postes, les recruteurs font face à une pénurie de candidats, du fait que les cadres sont déjà en poste et que les niveaux de rémunération proposée sont faibles. Enfin, il y a une carence de formations dans certaines zones géographiques.

 

* offres d’emploi diffusées en 2015 sur apec.fr

**ESN : entreprise de services du numérique

 

Source : Apec, De l’offre au recrutement, janvier 2017


Des services pour vous accompagner

Votre marché : votre potentiel marché

Votre Potentiel Marché

Découvrez les tendances et les caractéristiques de votre marché pour accéder à votre futur poste

» En savoir plus