Attractivité et emploi cadre en Rhône-Alpes : l'étude de l'Apec - Apec.fr - Jeunes diplômés

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Les régions

commentaire (0) | lu 305 fois | publié le 05/03/2015

Attractivité et emploi cadre en Rhône-Alpes : l'étude de l'Apec

Attractivité et emploi cadre en Rhône-Alpes : l'étude de l'Apec

L’emploi cadre en Rhône-Alpes apparaît fortement polarisé sur 2 des 24 zones d’emploi qui la composent : Lyon et Grenoble.

À elles deux, ces zones d’emploi regroupent en effet 6 cadres rhônalpins sur 10. Lyon occupe le 2e rang des 304 zones d’emploi de France métropolitaine pour le nombre
de cadres, Grenoble le 9e. De surcroît, les spécificités sectorielles de ces territoires renforcent leur attractivité : chimie, santé ou informatique à Lyon, R&D ou électronique à Grenoble.

La réforme territoriale, impliquant le rapprochement de l’Auvergne et de Rhône-Alpes, ne devrait pas avoir d’impact sur le positionnement de la région. Elle continuerait d’être classée au 2e rang des territoires métropolitains pour le nombre d’habitants, de salariés et de cadres du privé. La future région Auvergne/Rhône-Alpes rassemblera 12 %
des cadres du privé de France métropolitaine.


Consulter l'intégralité de l'étude (format PDF)

Attractivité et emploi cadre en Rhône-Alpes