Responsable QHSSE (chimie) - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Services techniques

lu 59 fois | publié le 28/09/2017

Responsable QHSSE (chimie)

Dans le secteur des industries chimiques, le responsable QHSSE (qualité hygiène santé sécurité environnement) occupe une fonction support transverse à toutes les activités de l’entreprise qui englobe la qualité, la protection de la santé, l’environnement et la maîtrise des risques. Il met en œuvre et suit les réglementations, les normes et procédures qualité, évalue les risques, propose et fait appliquer une politique de prévention, d’intervention et de réduction des risques, conforme aux dispositions réglementaires et à d’autres référentiels, internes ou non (normes, recommandations...).

Autres intitulés

  • Responsable QHSE
  • Responsable HSE
  • Responsable gestion des risques industriels
  • ingénieur hygiène, santé, sécurité, environnement

 

Activités principales

Définition de la politique QHSSE

  • Proposer la politique de qualité et de prévention des risques liés aux processus.
  • Négocier les ressources nécessaires (humaines, techniques, financières, délais).
  • Réaliser une veille permanente sur les évolutions réglementaires, les traduire en instructions et en actions pour la mise en œuvre du système de management QHSE.
  • Définir un plan de gestion de crise.

 

Gestion de la démarche qualité

  • Mettre en œuvre la démarche Qualité en suivant les indicateurs sur les produits, les matériels, les procédés, les investissements, garantir la conformité aux cahiers des charges, aux normes et aux procédures définies.
  • Gérer les dossiers de certifications de l’entreprise.
  • Établir des dossiers administratifs : demandes d’autorisation, bilans sanitaires etc.

 

Élaboration d’un plan d’actions de prévention

  • Établir les indicateurs de qualité, santé, sécurité, environnement, définir les audits internes et externes à réaliser.
  • Évaluer les risques liés aux procédés, aux opérations et mettre en place des mesures de prévention et de protection
  • Évaluer les risques aux postes de travail (document unique).
  • Élaborer un système de management opérationnel QHSSE conforme aux cahiers des charges, aux normes internes normatives (ISO 9001 en management de la qualité, 22000 en sécurité alimentaires, 14001 en sécurité environnementale, OHSAS 18001 en santé et sécurité au travail etc.) ou réglementaires.
  • Proposer des recommandations (postes de travail, processus, équipements).

 

Mise en œuvre et suivi du plan d’actions

  • Mener des audits sur les projets de développement (produit, process), vérifier le respect des normes.
  • Faire appliquer le plan d’actions (visites terrain), rédiger les documents réglementaires (fiche de prévention, document unique d’évaluation des risques professionnels), les supports spécifiques (charte, référentiel, support pédagogique).
  • Conduire des enquêtes en cas d’incident, accident, réclamation, coordonner les différentes actions, proposer des plans de progrès.
  • Superviser ou animer les exercices d’urgence.
  • Gérer et organiser les contrôles réglementaires : équipements, lieux de travail (bruit, atmoshères, amiantes...).
  • Réaliser des bilans statistiques, analyser les résultats du plan d’actions, assurer le reporting.

 

Formation interne et relations avec les partenariats

  • Concevoir et animer des actions de formation (personnel, sous-traitants).
  • Co-animer les réunions du CHSCT avec le chef d’établissement, le comité Qualité, le correspondant sécurité ou le SST sauveteur secouriste du travail.
  • Gérer les relations avec les partenaires (demandes d’habilitation ou d’autorisation aux organismes publics).
  • Assurer une veille réglementaire pour anticiper les évolutions (risques).

 

Encadrement d’équipes

  • Animer et coordonner les activités de son équipe.
  • Sensibiliser, former à la qualité, à la sécurité industrielle, des salariés et environnementale.
  • Animer des réunions avec les équipes.
  • Évaluer et définir les besoins de recrutement en lien avec les services RH.
  • Gérer les effectifs (absences, congés, repos, remplacements, roulements d’équipes...).
  • Réaliser des entretiens professionnels, d’évaluation, de formation...
  • Favoriser le développement des compétences : mobilité, formation (certificat de qualification professionnelle CQP, validation des acquis par l’expérience VAE...).

 

Activités éventuelles

  • Effectuer les déclarations environnementales réglementaires (par exemple GEREP : rejets polluants).
  • Participer aux projets initiés par la structure HSE groupe.
  • Coordonner des chantiers d'arrêt (production en continu), des chantiers en construction.

 

Variabilité des activités

  • Dans les très petites structures, la fonction de responsable QHSSE relève généralement des activités du chef d’entreprise.
  • Dans les moyennes et grandes structures, elle est souvent répartie entre plusieurs spécialistes (qualité, santé, sécurité, environnement) qui apportent conseil et assistance aux opérationnels.

 

En règle générale, la variabilité des activités est liée aux spécificités des produits et de l’activité du site industriel qui donnent lieu à des analyses de risques plus ou moins complexes.

 

Rémunération

Jeune cadre : entre 35 et 45 k€

Cadre confirmé : entre 45 et 80 k€

(Fourchettes de rémunération selon profil, niveau d’expérience, responsabilité hiérarchique, animation d’équipe...)

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Connaissances en génie chimique (biomolécules) et des procédés (sécurité notamment)
  • Maîtrise du management QHSSE (outils HAZOP, HAZID ...), des méthodes d’amélioration continue
  • Maîtrise de la réglementation des installations classées et des dispositions du code de travail
  • Connaissance de la réglementation des produits chimiques (REACH, CLP ...)
  • Bases en droit du travail, droit administratif, urbanisme, santé publique
  • Maîtrise des normes (ISO, OHSAS)
  • Maîtrise de l’anglais et d’une 2e langue étrangère si nécessaire.

 

Aptitudes professionnelles

  • Force de conviction et pédagogique auprès du personnel pour faire respecter les normes QHSSE et les dispositions mises en œuvre en matière de sécurité, de santé et de protection de l’environnement
  • Capacité à travailler en équipe car ce métier s’inscrit dans le cadre de projets globaux de l’entreprise
  • Capacité d’analyse et de synthèse
  • Capacité d’anticipation pour adapter les process aux évolutions QHSSE
  • Aisance rédactionnelle pour rédiger les procédures, fiches, supports et dossiers
  • Bon sens relationnel pour travailler avec différents acteurs (internes et externes)
  • Bonnes qualités d’encadrement pour animer et coordonner le travail de son équipe

 

Le profil

Diplômes requis

  • École d’ingénieurs chimistes/procédés des écoles de la Fédération Gay-Lussac
  • Formation initiale ou en alternance de niveau Bac +5 spécialisée : master en management HSE, risques industriels, ingénierie de l’environnement, chimie de l’environnement, génie des procédés
  • École d’ingénieurs généralistes avec option chimie, génie chimique, chimie de l’environnement, risques industriels, management HSE...
  • Formation technique de niveau Bac +2/3 : DUT/BTS, licence professionnelle en génie chimique, génie mécanique, chimie industrielle complétée par une expérience de 5 ans minimum

 

Durée d’expérience

Expérience de 5 ans minimum en QHSSE, de préférence sur un site ICPE (installation classée pour l’environnement) ou dans un secteur industriel pour obtenir un emploi de responsable QHSSE.

 

Postes précédents (P-1)

 

Qui recrute ?

  • Entreprises de la branche des industries chimiques : colorants et pigments, peintures, vernis, encres, caoutchouc, colles, pétrochimie, gaz industriels, produits explosifs, savons, détergents et produits d’entretien, parfums et produits pour la toilette, pesticides et autres produits agrochimiques, produits chimiques de base, matières plastiques de base, produits pharmaceutiques de base...
  • Ce métier est également présent dans toutes les autres branches industrielles
  • Organismes publics de prévention et de contrôle 
  • Cabinets conseil, prestataires spécialisés en sécurité et environnement

 

Rattachement hiérarchique

 

Environnement de travail et interlocuteurs

Internes :

  • Ensemble des services du/des site(s)
  • CHSCT/CE
  • Services de santé au travail (internes ou externes)
  • QHSSE groupe

 

Externes :

  • Clients
  • Fournisseurs
  • Organismes publics (DREAL, DIRECCTE, CARSAT, préfecture....), collectivités
  • Cabinets conseil, prestataires, experts d’assurance
  • Associations, riverains, commission de suivi de site

 

Evolution professionnelle (P+1)

  • Directeur QHSSE
  • Responsable des achats

 

Contexte et facteurs d’évolution du métier

Dans le secteur des industries chimiques, les contraintes réglementaires sont fortes, tant en matière de risques industriels (directive européenne Seveso), de santé et de sécurité au travail (dispositions du Code du travail), qu’en matière d’environnement (protocole de Kyoto sur la réduction des émissions de CO2, lois sur la protection de l’eau et des sols, réglementation en matière de gestion des déchets industriels et de réglementation sur les produits chimiques (règlement REACH).

L’évolution de la réglementation a un impact fort sur le métier de responsable QHSSE : veille réglementaire pointue, application de procédures de plus en plus contrôlées par l’administration, intégrées dans un corpus lourd et évolutif.

 

À titre d’exemples, on citera :

  • Les nouvelles dispositions relatives au compte personnel de prévention de la pénibilité qui intègrent une cohérence avec l’évaluation des risques aux postes de travail,
  • L’évolution de la nomenclature des ICPE,
  • Le plan de modernisation des installations industrielles
  • L’intégration de la nouvelle réglementation sur la classification, l’étiquetage et l’emballage des substances et mélanges chimiques (directive Seveso 3, évaluation du risque chimique)

 

Exerçant une fonction transversale, le responsable QHSSE travaille avec de nombreux acteurs internes et externes. Outre ses compétences techniques, il doit de plus en plus développer ses compétences en communication.

Mots-clés : métiersécuritéqhseindustrieqhssechimiegestion des risqueshygiènesantéenvironnement