Responsable des procédés chimiques/biochimiques - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Services techniques

lu 27 fois | publié le 28/09/2017

Responsable des procédés chimiques/biochimiques

A l’interface entre la R&D et la production, le responsable des procédés chimiques est chargé des projets d’industrialisation (nouveaux procédés ou optimisation des procédés existants), en cohérence avec la stratégie industrielle de l’entreprise. Il réalise des études techniques, des tests et essais pour transposer le procédé chimique dans le domaine industriel.

Autres intitulés

  • Responsable du laboratoire de génie des procédés
  • Responsable industrialisation
  • Responsable du développement industriel
  • Responsable génie chimique
  • Ingénieur procédés chimiques
  • Ingénieur génie des procédés
  • Ingénieur process industriels

 

Activités principales

Réalisation d’études techniques

  • Analyser les besoins, les dysfonctionnements, les améliorations possibles. 
  • Rédiger les cahiers des charges en liaison avec le marketing (nouveaux produits), la R&D (industrialisation), les opérations (production, HSE).
  • Réaliser  des études (chimie, thermodynamique, cinétique, risque) pour trouver des solutions techniques (formules, procédés, matériels). 
  • Adapter aux contraintes (industrielles, techniques, économiques, environnementales et de sécurité) la solution  proposée par la recherche appliquée ou la modifier.
  • Proposer des programmes d’amélioration des procédés existants pour optimiser la productivité ou des solutions innovantes.

 

Réalisation de programmes de caractérisation, d’essais

  • Définir, dimensionner et modéliser les installations (appareillage, équipement) prévues en production.
  • Définir leurs spécifications en collaboration avec le bureau d’études.
  • Piloter la réalisation des essais en unités pilotes et des calculs de modélisation.
  • Vérifier et établir les conditions d’utilisation des installations.
  • Réaliser des bilans unitaires à chaque étape.

 

Elaboration et mise en œuvre des programmes d’industrialisation

  • Valider, avec la R&D, le bureau d’études et la production, les choix technologiques (dimensionnement, automatisation, processus de contrôle), dans le respect des contraintes réglementaires. 
  • Animer des réunions entre les services concernés par l’optimisation de la production.
  • Assister la production dans le suivi et l’optimisation des procédés.
  • Analyser, évaluer leur efficacité  et leur performance. 
  • Communiquer sur les résultats (dossier d’enregistrement, rapports d’essais, protocoles de fabrication, spécifications, notes de synthèse).

 

Encadrement de l’équipe

  • Répartir les tâches en fonction des compétences et des spécialités, gérer les plannings.
  • Animer des réunions régulières avec l’équipe sur l'état d'avancement des travaux.
  • Valider les principaux succès et obstacles rencontrés et arbitrer sur les solutions à mettre en place (moyens/ressources supplémentaires, approche méthodologique...).
  • Définir les formations et accompagner la montée en compétences de son équipe
  • Recruter et évaluer le personnel (entretiens professionnels, d’évaluation, de formation...).

 

Gestion documentaire et veille

  • Créer ou mettre à jour les supports documentaires : spécifications techniques, modes opératoires, protocoles, procédures, consignes de sécurité.
  • Réaliser et actualiser des bases de données : évolutions scientifiques, techniques et réglementaires, fournisseurs, retours d’expériences.
  • Assurer une veille scientifique concurrentielle et réglementaire sur son marché.

 

Activités éventuelles

  • Participer à la sécurité des procédés (site Seveso), analyser les risques process.
  • Développer des procédés d’éco conditionnement industriel pour limiter les déchets.

 

Variabilité des activités

Selon le rattachement hiérarchique du poste :

  • Au sein d’une direction R&D, le responsable des procédés chimiques assure principalement le développement chimique : il conçoit ou améliore, en laboratoire, des procédés de synthèse chimique pour trouver les conditions opératoires optimales visant la meilleure productivité (qualité et coût).
  • Dans une direction de la production, le responsable des procédés chimiques veille au transfert (dimensionnement) des procédés chimiques dans des installations industrielles nouvelles ou, plus fréquemment,  existantes (adaptation technique).

 

Rémunération

Jeune diplômé : entre 35 et 40 k€

Jeune cadre : entre 40 et 50 k€

Cadre confirmé : entre 50 et 80 k€

(Fourchettes de rémunération selon profil, niveau d’expérience, responsabilité hiérarchique, taille de l’entreprise, animation d’équipes...)

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Expertise en génie chimique, biologie moléculaire, génie des procédés et des bioprocédés, techniques analytiques (caractérisation physico-chimique)
  • Expertise des procédés de fabrication, des systèmes numériques de contrôle-commande
  • Maîtrise des logiciels de modélisation et de simulation
  • Maîtrise de la réglementation (normes environnement, énergie, transports...)
  • Connaissances des méthodes d’amélioration continue
  • Capacités  rédactionnelles pour rédiger des supports documentaires
  • Très bon niveau d’anglais

 

Aptitudes professionnelles

  • Capacité à traduire en solutions techniques les demandes clients
  • Capacité d’analyse et de synthèse pour rassembler des informations techniques et proposer des solutions d’organisation et d’optimisation
  • Capacité à imaginer et formaliser des solutions nouvelles (nouvelles formules, nouvelles applications des produits)
  • Capacité à choisir les matières et ingrédients de la formule, à orienter les choix des équipements
  • Capacité à travailler en équipe, à évoluer dans un environnement multidisciplinaire et opérationnel
  • Bonnes qualités d’encadrement pour animer et coordonner le travail de son équipe

 

Le profil

Diplômes requis

  • Formation de niveau Bac +2/3 avec expérience de 5 ans minimum : DUT en génie chimique ou génie des procédés, biochimie, biologie ou licence professionnelle des industries chimiques et pharmaceutiques, option procédés chimiques et para-chimiques
  • Ecole d’ingénieurs chimistes/procédés de la fédération Gay-Lussac
  • Ecole d’ingénieurs généralistes avec une spécialité en génie des procédés
  • Formation spécialisée, initiale ou en alternance, de niveau Bac +5 : master en chimie, génie chimique/des procédés
  • Doctorat en chimie (développement de procédés)

 

Durée d’expérience

Expérience confirmée de 5 à 10 ans pour les Bac + 2/3.

Expérience de 3 à 5 ans minimum, de préférence dans une industrie de process.

Les entreprises recrutent plus rarement des ingénieurs débutants ou juniors pour réaliser des études spécifiques (fiabilisation des procédés, impact des procédés sur l'environnement, taux de disponibilité du matériel).

Elles peuvent recruter aussi des doctorants en contrat CIFRE pour faire des recherches sur une thématique liée à leur thèse.

 

Postes précédents (P-1)

  • Technicien développement des procédés
  • Chargé d’études écoconception
  • Chargé de coordination programmes R&D
  • Ingénieur en génie des procédés
  • Responsable fabrication/atelier pilote

 

Qui recrute ?

  • Entreprises de la branche des industries chimiques : spécialités chimiques, savons, détergents et produits d’entretien, produits pharmaceutiques de base, produits azotés et engrais, traitement de l’eau...
  • Ce métier est également présent dans d’autres branches industrielles : plasturgie, industries du médicament, agro-alimentaire, caoutchouc, papiers-cartons, ciment, métallurgie...
  • Organismes prestataires : centres techniques et d’innovation, sociétés d’ingénierie industrielle, bureaux d’études techniques

 

Rattachement hiérarchique

 

Environnement de travail et interlocuteurs

Internes :

  • Production 
  • Technique et QHSSE
  • R&D
  • Commercial et marketing 

 

Externes :

  • Fournisseurs de matériaux, de composants chimiques, d’équipements (matériels, outillages de fabrication, instrumentation)
  • Cabinets conseil
  • Equipes R&D universitaires ou  laboratoires de recherche

 

Evolution professionnelle (P+1)

  • Responsable R&D / Innovation
  • Responsable process-méthodes-industrialisation
  • Responsable écoconception ou recyclage-environnement
  • Responsable QHSSE
  • Responsable de projets d’investissement
  • Responsable en instrumentation
  • Consultant/expert en procédés-matériaux

 

Contexte et facteurs d’évolution du métier

Les entreprises des industries chimiques intègrent la sécurité des installations et de leur environnement dans leurs pratiques quotidiennes. Ces deux dimensions impactent tous les emplois. Le responsable des procédés chimiques veille à privilégier dans la mesure du possible des procédés éco-industriels (gestion du cycle global de vie d’un produit jusqu’à son recyclage)  en appliquant les  MDT (meilleures technologies disponibles).

L’automatisation des procédés dans les industries chimiques vise à réduire les risques liés aux opérations manuelles et la consommation énergétique. Les sites industriels aujourd’hui se dotent de solutions d’automatisation globale (plates-formes intégrées gérant des flux de matières premières et des productions complémentaires). Les besoins en  ingénieurs capables de développer des  procédés de plus en plus automatisés augmentent, nécessitant un travail en équipes pluridisciplinaires (Production, RD, laboratoire de contrôle, marketing, QHSE...) dans une démarche d’amélioration continue.

Mots-clés : métierprocessindustriechimieprocédésindustrialisation