Responsable de la logistique / supply chain (chimie) - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Services techniques

lu 110 fois | publié le 22/12/2014

Responsable de la logistique / supply chain (chimie)

Dans le secteur des industries chimiques, le responsable de la logistique industrielle organise et coordonne la gestion des flux physiques (matières, produits, équipements) et informationnels (entrants et sortants) en veillant au rapport coût-délai, à la qualité (respect des exigences clients,sécurité des personnes et de l’environnement, transport de produits dangereux) en conformité avec la stratégie de l’entreprise.

Autres intitulés

  • Supply chain manager
  • Demand manager
  • Responsable planification et logistique
  • Directeur de la logistique et des transports
  • Responsable chaîne logistique-transports

 

Activités principales

Définition de la politique logistique 

  • Participer à l’élaboration du plan industriel et commercial (PIC ou S&OP sales and operations planning) et du plan directeur de production (PDP) : commandes commerciales, capacité industrielle, prévisions financières et de production.
  • Etablir, en liaison avec la production, les objectifs de qualité (coût, sécurité, conformité au cahier des charges) et le plan d’actions logistique.
  • Planifier les besoins en flux physiques (matières, produits, matériels) en fonction du PIC et du PDP.

 

Planification de la chaîne logistique usine

  • Définir les moyens humains, financiers, techniques : main d’œuvre, budget, sous-traitants, prestataires, fournisseurs.
  • Sélectionner et négocier avec les intervenants externes.
  • Déterminer l’ordonnancement des tâches en termes de priorités, temps, durée, rythmes, délais, en fonction des différentes contraintes.
  • Confirmer les engagements de livraison à la production et au service commercial et les modalités éventuelles. 

 

Organisation des activités logistiques

  • Coordonner et contrôler les équipes dans la mise en œuvre du programme logistique.
  • Superviser la gestion des stocks : état, besoin par rapport aux en-cours de fabrication.
  • Suivre auprès des fournisseurs les approvisionnements, la réception, le stockage des marchandises.
  • Coordonner le conditionnement, le chargement, l’expédition des produits aux clients.
  • Appliquer les procédures spécifiques : déclaration de transports de matières dangereuses (DDG declaration of dangerous goods), etc.

 

Encadrement d’équipes

  • Animer et coordonner les activités de son ou ses équipes.
  • Animer des réunions avec les équipes
  • Évaluer et définir les besoins de recrutement en lien avec les services RH.
  • Gérer les effectifs (absences, congés, repos, remplacements, roulements d’équipes...).
  • Réaliser des entretiens professionnels, d’évaluation, de formation...
  • Favoriser le développement des compétences : mobilité, formation (certificat de qualification professionnelle CQP, validation des acquis par l’expérience VAE...).

 

Pilotage et suivi de la performance logistique

  • Analyser les indicateurs de satisfaction des clients (qualité des emballages, du conditionnement, des livraisons, respect des délais).
  • Assurer le reporting, rédiger des rapports si nécessaire.
  • Proposer et mettre en œuvre des solutions d’amélioration (procédures, pratiques).
  • Evaluer les performances des intervenants externes, effectuer un benchmarking.
  • Réaliser une veille réglementaire, technologique, commerciale.

 

Activités éventuelles

  • Assurer la logistique internationale : gestion des mouvements d’import-export (transports, procédures douanières), liaison avec le shipping (service interne d’expéditions, auxiliaires de transports).
  • Acheter des prestations de service (conditionnement, transport, études, conseil).
  • Conseiller les opérationnels (amélioration ou mise en place de nouvelles procédures) et les filiales à l’étranger (questions douanières, politique des stocks du groupe).

 

Variabilité des activités

  • Dans les petites structures : La fonction logistique englobe généralement l’administration commerciale (commande, devis, facturation, expédition), les achats, les relations avec les fournisseurs et les sous-traitants.
  • Dans les entités plus importantes : Les principales composantes de la fonction logistique se spécialisent (gestion des stocks, approvisionnement, expédition, transport).

 

L’activité logistique varie aussi selon le procédé de fabrication : complexe (traitements par lots effectués en plusieurs étapes), répétitif (flux physiques importants, continus, discontinus selon la nature des produits (périssables, délicats, dangereux, nécessitant de nombreux composants). Elle varie aussi selon le conditionnement et le transport.

Si le produit est fabriqué à la commande (make to order), la logistique ne comprend pas la gestion des stocks car ils sont constitués en conséquence.

 

Rémunération

Jeune cadre : entre 35 et 45 k€

Cadre confirmé : entre 45 et 75 k€

(Fourchettes de rémunération selon profil, niveau d’expérience, responsabilité hiérarchique, taille de l’entreprise, animation d’équipes...)

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Maîtrise des systèmes d’information logistique : logiciels de SCM (planification, ordonnancement)
  • Maîtrise de la réglementation nationale et internationale : import-export, transports, manutention, produits dangereux
  • Maîtrise des démarches d’amélioration continue
  • Maîtrise de l’anglais et éventuellement d’une seconde langue

 

Aptitudes professionnelles

  • Organisation, rigueur pour planifier toute l’activité logistique
  • Réactivité, sens pratique, anticipation, pour gérer les imprévus, les retards
  • Capacité à négocier pour trouver des compromis réalistes entre les contraintes de rentabilité, les exigences des clients et les propositions des fournisseurs et prestataires
  • Bonnes qualités d’encadrement pour animer et coordonner le travail de son équipe

 

Le profil

Diplômes requis

  • Formation initiale ou en alternance de niveau Bac +4/5 spécialisée : master en logistique, transports, achats.
  • Formation commerciale ou d’ingénieur généraliste de niveau Bac +5 avec une spécialité en logistique, transports, achats, gestion de production.
  • Formation technique de niveau Bac +2/3 (DUT/BTS, licence professionnelle en logistique, transports) complétée par une expérience de 5 à 10 ans minimum. Une formation technique de moindre qualification peut permettre d’accéder à cette fonction avec une expérience de plusieurs années en entreprise.
  • Certification appréciée : CPIM, CSCP, BSCM de l’APICS/SCC (Association for operations management/supply chain council).

 

Durée d’expérience

En général une expérience de 3 à 5 ans minimum en logistique ou dans les transports est requise pour obtenir un emploi de responsable de la logistique.

 

Postes précédents (P-1)

  • Technicien logistique
  • Gestionnaire des stocks et/ou des approvisionnements
  • Responsable achats, acheteur
  • Responsable gestion des stocks
  • Responsable réceptions-expéditions-transports
  • Consultant fonctionnel en logistique (supply chain)

 

Qui recrute ?

  • Entreprises de la branche des industries chimiques : colorants et pigments, peintures, vernis, encres, caoutchouc, colles, pétrochimie, gaz industriels, produits explosifs, savons, détergents et produits d’entretien, parfums et produits pour la toilette, pesticides et autres produits agrochimiques, produits chimiques de base, matières plastiques de base, produits pharmaceutiques de base...
  • Ce métier est également présent dans toutes les autres branches industrielles
  • Sociétés de transport

 

Rattachement hiérarchique

 

Environnement de travail et interlocuteurs

Internes :

  • Production, services connexes
  • Commercial, administration des ventes
  • QHSSE
  • Juridique
  • Finance, comptabilité
  • Achats

 

Externes :

  • Clients
  • Fournisseurs, sous-traitants, prestataires 
  • Administration, douanes 

 

Evolution professionnelle (P+1)

  • Directeur logistique (supply chain)
  • Directeur achats
  • Responsable import-export
  • Chargé d’affaires / Technico-commercial

 

Contexte et facteurs d’évolution du métier

Les industries chimiques ont leurs propres exigences en matière de logistique et de transport. Les logisticiens doivent garantir la sécurité des personnes, des marchandises et de l’environnement avec des mesures de protection à toutes les étapes du processus.

Pour assurer la continuité de la production et sa cohérence (flux synchrone), le responsable logistique utilise des outils et indicateurs de plus en plus performants qui offrent une traçabilité des différentes étapes du processus logistique : planification et optimisation des stocks, suivi des flux d'informations et des flux matières...

L’éco-logistique se développe dans le secteur sous différents aspects : reverse logistique (maîtrise des flux de retour) et SAV, tri et recyclage des emballages, formation à l’éco-conduite, mutualisation des entrepôts, transport multimodal (route, rail, fluvial, aérien, maritime combinés) faiblement énergivore.

En matière de sécurité, le responsable logistique applique, en liaison avec le chargé QHSSE ou le spécialiste TMD (transports matières dangereuses), des règles spécifiques qui évoluent régulièrement, comme le nouveau règlement européen CLP (étiquetage et emballage des substances et des mélanges) ou la réglementation sur le transport des marchandises dangereuses.

Enfin, l’internationalisation des opérations de flux et une forte concurrence ont obligé les entreprises à revoir leurs organisations, en décloisonnant les différents flux physiques et informationnels tout au long de la chaîne logistique. Cela implique pour le responsable logistique un travail de coordination renforcé. 

Dans les fiches Apec


Sur le même sujet

Offres d'emploi associées

Rejoignez

La communauté des cadres