Ingénieur procédés raffinage - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Services techniques

lu 23 fois | publié le 28/09/2017

Ingénieur procédés raffinage

L'ingénieur procédés raffinage est chargé de l'optimisation des procédés d'une raffinerie et de l'amélioration de leurs performances (qualité et rendements) pour adapter la production aux nouvelles exigences réglementaires, économiques, environnementales. Il réalise des études techniques, des tests et essais et met en place des améliorations ou des nouveaux procédés et équipements en lien avec la production.

Activités principales

Suivi technique d'une unité de production 

  • Traduire les cibles de production de la raffinerie en données et en objectifs atteignables pour les opérationnels (des pressions, des températures et des flux).
  • Donner des consignes de réglage, de modification de paramètres telles que les niveaux de pression ou de température et suivre leur mise en œuvre.
  • Suivre et interpréter les indicateurs d'activités d'une unité de production.
  • Conseiller et apporter une assistance technique aux exploitants de la raffinerie.

 

Gestion des arrêts techniques

  • Choix de la chronologie des arrêts progressifs des unités techniques en fonction de la production attendus.
  • Assister les services maintenance et production pour la préparation des arrêts techniques.

 

Mise en place et suivi d'actions d'amélioration continue destinées à optimiser le fonctionnement et la sécurité des unités

  • Réaliser un diagnostic des incidents et proposer des actions correctives.
  • Analyser les dysfonctionnements pour une partie de procédé ou pour un équipement et proposer des actions de fiabilisation et d'amélioration.
  • Élaborer et rédiger des préconisations portant sur les améliorations et les évolutions techniques.
  • Réaliser un cahier des charges et un premier chiffrage pour la modification d'un équipement.
  • Mesurer les risques et l'impact sur l'environnement pour chaque amélioration proposée.
  • Mettre en place des actions correctives et des actions d'amélioration et suivre leur mise en œuvre.

 

Réalisation d'études techniques sur les procédés de production et la sécurité

  • Recueillir les informations nécessaires aux études sur les procédés.
  • Intégrer les données dans les logiciels de simulation.
  • Réaliser et superviser les phases de tests et de mise au point des procédés, en identifiant et testant différents paramètres.
  • Interpréter les résultats des simulations, tests et essais et élaborer des propositions sur les évolutions des procédés et équipements.
  • Analyser la faisabilité technique, opérationnelle et organisationnelle des modifications ou des nouveaux procédés ou équipements.
  • Mesurer l'impact des modifications sur le fonctionnement des unités de production.

 

Mise en production de nouveaux équipements et procédés

  • Réaliser et superviser des tests et essais de mise au point et de qualification des nouveaux équipements et procédés.
  • Élaborer ou modifier des modes opératoires.

 

Gestion documentaire et veille technologique

  • Identifier les évolutions de spécifications, les nouvelles normes environnementales ou de sécurité.
  • Créer ou mettre à jour la base documentaire.
  • Rédiger des rapports techniques (protocoles, notices d'exploitations), des modes opératoires et des procédures à suivre en matière de sécurité et d'environnement, en lien avec les experts techniques, les ingénieurs sécurité et environnement.

 

Animation de réunions techniques

  • Mettre en place un système de retour d'expérience pour identifier les impacts des modifications apportées ou pour analyser les incidents.
  • Animer des réunions entre les services concernés par l'optimisation de la production (Production, Maintenance, Inspection...).

 

Activités éventuelles

  • Faire des estimations sur la viabilité économique d'un nouveau projet.
  • Participer à la conception et aux choix d'implantation d'équipements productifs.
  • Élaborer un sourcing des fournisseurs et analyser techniquement leurs offres.

 

Variabilité des activités

Les ingénieurs procédés raffinage peuvent exercer leurs activités en raffinerie ou en centre d'ingénierie.

En centre d'ingénierie, ils réalisent des études d'optimisation concernant l'ensemble des sites, par exemple pour choisir de construire ou non une autre unité de production sur un procédé donné.

En raffinerie, leur activité est centrée sur le suivi des unités de production, la mise en place d'améliorations et de nouveaux équipements ou procédés et la gestion des arrêts techniques.

 

Rémunération

Jeune diplômé : entre 35 et 40 k€

Jeune cadre : entre 40 et 50 k€

Cadre confirmé : entre 50 et 65 k€

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Connaissance technique des procédés et des équipements de raffinage
  • Connaissances générales dans les différents domaines liés aux procédés : physique, ingénierie des matériaux, mécanique, génie chimique, énergie, automatismes, informatique industrielle...
  • Maîtrise des statistiques appliquées aux essais de procédés et des logiciels de traitement des données
  • Maîtrise des logiciels de modélisation de simulation
  • Maîtrise des équipements permettant de réaliser les tests et essais
  • Capacités rédactionnelles pour rédiger les spécifications techniques des procédés, les modes opératoires et procédures
  • Connaissances des méthodes d'amélioration continue et des démarches qualité
  • Connaissances en gestion pour évaluer les coûts et la rentabilité d'une solution technique
  • Anglais courant indispensable

 

Aptitudes professionnelles

  • Ténacité pour mener à bien des projets d'amélioration
  • Rigueur de raisonnement pour réaliser les études et interpréter les résultats
  • Capacité d'analyse et de synthèse pour rassembler des informations techniques et organisationnelles et proposer des solutions
  • Capacité à imaginer et formaliser des solutions nouvelles
  • Capacité à conduire des projets
  • Sens du travail en équipe et aptitudes relationnelles pour gérer les relations avec la Production, la Maintenance et les différents interlocuteurs au sein de la raffinerie
  • Capacité à expliquer, de façon synthétique et compréhensible, des problématiques souvent complexes à des interlocuteurs très divers et capacités pédagogiques pour sensibiliser les opérateurs des raffineries aux évolutions nécessaires

 

Le profil

Diplômes requis

  • Formation d'Ingénieurs généralistes, mécanique, génie chimique ou génie des procédés (ENSAM, École nationale supérieure du pétrole et des moteurs...)

 

Durée d’expérience

Le poste d'ingénieur procédés raffinage est accessible aux jeunes diplômés bénéficiant d'une expérience préalable en raffinerie ou société d'ingénierie pétrolière spécialisée pour connaître le matériel et les procédés, les méthodes et les conditions de travail en environnement industriel pétrolier...

Ce métier peut également s'exercer dans le cadre d'une expertise technique. Dans ce cas, l'accès à un poste d'ingénieur procédés raffinage expert peut requérir cinq à huit années d'expérience.

 

Qui recrute ?

  • Les compagnies pétrolières exploitant des raffineries (En France : Total et Exxon Mobil)

 

Rattachement hiérarchique

  • Directeur technique raffinage (en centre d'ingénierie)
  • Directeur technique raffinerie (en raffinerie)

 

Environnement de travail et interlocuteurs

  • Service production de la raffinerie
  • Service d'études (internes ou externes)
  • Ingénieur sécurité et environnement
  • Service inspection technique
  • Service maintenance
  • Sous-traitants et fournisseurs

 

Evolution professionnelle (P+1)

  • Ingénieur d'exploitation en raffinerie
  • Ingénieur dans les services Maintenance / Instrumentation ou Ordonnancement en raffinerie
  • Ingénieur d'études en centre de recherche raffinage
  • Ingénieur projets raffinage
  • Ingénieur pilotage raffineries
  • Directeur technique procédés raffinage