Ingénieur procédés énergie - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Services techniques

lu 101 fois | publié le 28/09/2017

Ingénieur procédés énergie

L'ingénieur procédés énergie réalise et coordonne des études techniques pour définir, concevoir et optimiser des procédés et des installations liés aux systèmes énergétiques (électricité, gaz, nucléaire, pétrole, énergies renouvelables...).

Autres intitulés

  • Ingénieur études procédés énergétiques
  • Ingénieur process énergie
  • Ingénieur d'études en systèmes énergétiques
  • Ingénieur développement de systèmes énergétiques
  • Ingénieur calcul et dimensionnement énergie

 

Activités principales

Analyse et mise en œuvre des projets d'étude

  • Analyser la demande d'un client externe ou interne : exploitant* d'une usine ou centrale de production, service ou organisme de recherche et développement...
  • Étudier la faisabilité d'un projet : identifier les contraintes et vérifier l'absence d'éléments rédhibitoires, concernant les aspects réglementaires et techniques notamment.
  • Choisir un procédé à partir des caractéristiques définies dans le cahier des charges.
  • Établir la méthode d'étude de conception ou d'optimisation du procédé, de l'équipement ou de l'ouvrage.
  • Recueillir et analyser les données utiles à la conception d'un système énergétique (électricité, gaz, nucléaire...).

 

* L'exploitant d'un site industriel est la personne physique ou morale, privée ou publique, qui exerce ou contrôle l'activité d'exploitation du site. Un certain nombre de responsabilités (juridiques, réglementaires...) sont associées à cette fonction.

 

Évolution des procédés et des installations énergétiques

  • Définir et interpréter les essais, mesures et calculs permettant d'analyser un procédé.
  • Réaliser des tests de fonctionnement, élaborer des diagnostics sur les procédés à mettre en œuvre.
  • Analyser les retours d'expérience des process existants.
  • Concevoir des évolutions dans les process et les installations.

 

Réalisation d'études techniques

  • Concevoir l'architecture d'ensemble d'un système énergétique : schéma général, déroulement des étapes du procédé, choix des technologies...
  • Élaborer des schémas détaillés (ex : diagrammes de flux).
  • Définir les équipements et matériels nécessaires : installations, moyens de transfert, appareillages d'instrumentation et de contrôle...
  • Identifier et analyser l'ensemble des contraintes réglementaires et des règles de sécurité liées au procédé, et proposer des solutions qui intègrent ces contraintes.
  • Dimensionner les installations et équipements et réaliser l'ensemble des calculs.
  • Déterminer les caractéristiques et les spécifications techniques propres à chaque équipement.
  • Analyser les contraintes liées à la mise en production et à la réalisation de la solution technique retenue.

 

Analyse technico-économique des solutions proposées

  • Analyser la faisabilité d'implantation des différentes solutions techniques sur le site d'exploitation.
  • Analyser les avantages et les inconvénients de chacune des solutions en fonction des contraintes économiques et techniques.
  • Calculer la rentabilité ou le retour sur investissement des solutions proposées.
  • Proposer un choix de solutions techniques en fonction de l'analyse réalisée.

 

Préparation de la mise en œuvre du procédé retenu

  • Valider les plans techniques remis aux chefs de projets R&D ou à la maîtrise d'ouvrage.
  • Transmettre les spécifications des équipements et matériels aux différents acteurs du projet.
  • Rédiger des notes ou rapports définissant le fonctionnement du procédé dans le détail, les règles et paramètres pour l'exploitation.
  • Rédiger pour l'exploitant des programmes d'essais du nouveau procédé ou de la nouvelle installation.
  • Apporter un appui technique à la mise en œuvre industrielle.

 

Veille technologique et réglementaire

  • Assurer une veille concernant les évolutions technologiques dans son domaine d'intervention : nouveaux matériaux, produits, équipements disponibles...
  • Identifier les nouvelles normes de sécurité ou contraintes réglementaires dans sa spécialité.
  • Capitaliser les informations et les retours d'expérience.

 

Activités éventuelles

L'ingénieur procédés énergie peut participer à la rédaction du cahier des charges technique, à partir des caractéristiques fonctionnelles du produit.

 

Variabilité des activités

L'ingénieur procédés énergie peut intervenir dans des domaines d'activité très variés : centrales nucléaires, cycle du combustible, centrales thermiques... Les procédés mis en œuvre et les installations seront différents.

Par exemple, dans le nucléaire, une grande part des ingénieurs procédés travaille sur le cycle du combustible et dans le domaine du démantèlement.

La spécificité de l'ingénieur procédés dans le nucléaire est liée aux problématiques de sûreté : les exigences sûreté doivent être prises en compte à chaque étape des études réalisées.

Le contenu des études menées varie également selon la spécialité de l'ingénieur procédés : chimie et génie chimique, électricité et systèmes électriques, électronique de puissance, systèmes de contrôle commande, systèmes fluides, génie civil, mécanique, etc.

 

Rémunération

Jeune diplômé : entre 30 et 35 k€

Jeune cadre : entre 35 et 50 k€

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Connaissances techniques liées au domaine de spécialité : génie des procédés, génie chimique, systèmes électriques et électroniques, génie civil...
  • Compétences techniques de calcul et de dimensionnement
  • Compétences rédactionnelles, capacité d'analyse et de synthèse pour rédiger des rapports techniques sur la mise en œuvre des procédés
  • Compétences dans la mise en œuvre de démarches de résolution de problèmes
  • Maîtrise de l'anglais, voire celle d'une troisième langue, pour travailler sur des études et projets de dimension internationale

 

Aptitudes professionnelles

  • Créativité et curiosité technique pour rechercher des solutions innovantes
  • Pugnacité et ambition pour étudier une variété de solutions possibles et prendre en compte des innovations technologiques
  • Capacité à anticiper les incidents, les éventuels problèmes, tant dans le domaine technique que dans le déploiement de projet
  • Réactivité et bonne organisation dans la réalisation d'une étude
  • Capacité à comprendre les contraintes des autres métiers pour les intégrer dans les procédés élaborés
  • Ouverture, esprit d'équipe et capacités relationnelles pour analyser les contraintes de l'objet d'étude
  • Capacité à travailler dans un environnement “contraint”, notamment par les délais et les enjeux des études

 

Le profil

Diplômes requis

  • Écoles d'ingénieurs généralistes, avec un domaine de spécialité, par exemple en génie des procédés
  • Selon le domaine d'intervention, des diplômes spécifiques sont à privilégier : écoles d'ingénieurs ou master en électricité, électronique de puissance ou informatique, écoles d'ingénieurs en génie civil, spécialité en génie chimique ou nucléaire...

 

Durée d’expérience

Le poste d'ingénieur procédés énergie est ouvert aux jeunes diplômés, sans prérequis particulier d'expérience.

 

Qui recrute ?

  • Grandes entreprises du secteur de l'énergie : EDF, GDF Suez, AREVA, compagnies pétrolières (Total...)
  • Instituts de recherche spécialisés dans l'énergie : Institut Français du Pétrole (IFP), Commissariat à l'Énergie Atomique (CEA)...
  • Sociétés de conseil et d'ingénierie

 

Rattachement hiérarchique

  • Département procédés essais
  • Département études procédés

 

Environnement de travail et interlocuteurs

Internes :

  • Chef de projet procédés énergie
  • Chargés d'ingénierie spécialisés par métier (chaudronnier, mécanicien, contrôle commande, installation générale...)
  • Ingénieurs d'exploitation
  • Ingénieurs R&D
  • Ingénieurs sûreté

 

Externes :

  • Les instituts de recherche spécialisés dans l'énergie (IFP, CEA...)

 

Evolution professionnelle (P+1)

  • Responsable études et procédés
  • Ingénieur expert technique, sur un domaine précis
  • Chef de projet procédés énergie

Mots-clés : métierprocessprocédésénergie