Ingénieur maintenance des équipements énergétiques - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Services techniques

lu 50 fois | publié le 27/09/2017

Ingénieur maintenance des équipements énergétiques

L'ingénieur maintenance des équipements énergétiques pilote l'ensemble des interventions de maintenance (préventive et fortuite), afin de garantir la sûreté et la performance technico-économique des équipements mis à disposition par les exploitants(1).

 

1 - L'exploitant d'un site industriel est la personne physique ou morale, privée ou publique, qui exerce ou contrôle l'activité d'exploitation du site. Un certain nombre de responsabilités (juridiques, réglementaires...) sont associées à cette fonction.

 

Autre intitulé

  • Chargé d'affaires maintenance

 

Activités principales

Planification et organisation des activités de maintenance. 

  • Définir les priorités de maintenance sur les équipements pour assurer une production optimisée en toute sûreté.
  • Coordonner les priorités avec les demandes de l'exploitant et les objectifs de production.
  • Planifier les opérations de maintenance préventive sur l'année en tenant compte des contraintes de l'exploitation.
  • Définir et adapter un planning global d'interventions en fonction des priorités et du planning de maintenance préventive.
  • Évaluer l'impact des opérations de maintenance et les risques associés sur l'exploitation et les communiquer à l'exploitant.
  • Expliquer à l'exploitant le degré d'urgence et les impacts sur l'exploitation pour traiter les dossiers d'intervention par ordre de priorité.
  • Veiller aux contraintes de sécurité et au respect de la réglementation.
  • Rédiger le dossier final une fois l'opération terminée, et l'archiver pour contribuer au retour d'expériences.
  • Élaborer les plans de maintenance préventive à partir de la connaissance des installations, des retours d'expériences et des doctrines nationales.

 

Pilotage de l'activité de maintenance

  • Mettre en place et suivre les indicateurs relatifs à l'activité du service (tableaux de bord techniques, reportings financiers...).
  • Estimer les délais de réalisation et les coûts des opérations de maintenance.
  • Élaborer un budget pour la maintenance préventive et la maintenance fortuite.
  • Gérer les moyens et les ressources de la maintenance (répartir les affectations des hommes et des matériels).
  • Suivre la réalisation des investissements au regard du budget.

 

Appui technique auprès des équipes de maintenance

  • Analyser les circonstances des anomalies de fonctionnement des équipements, diagnostiquer la nature et l'origine des dysfonctionnements pour déterminer les actions de maintenance.
  • Étudier la faisabilité technique des demandes d'intervention provenant du service exploitation.
  • Solliciter l'ingénierie en cas de dossier technique complexe pour effectuer une expertise approfondie.
  • Arbitrer les choix techniques sur les équipements et les méthodes de maintenance.
  • Apporter un appui aux équipes opérationnelles en cas de problèmes techniques complexes.

 

Mise en œuvre d'actions d'amélioration et de fiabilisation

  • Proposer des améliorations sur les installations, équipements et matériels en termes de sécurité, fiabilité, performance et durée de vie.
  • Participer à l'élaboration du plan de renouvellement des équipements afin de garantir le niveau de sûreté et la performance technico-économique nécessaires.
  • Assurer une veille technologique afin d'identifier les améliorations techniques possibles et d'adapter en conséquence les procédures de maintenance.

 

Management des équipes techniques

  • Animer et coordonner les équipes de maintenance.
  • Organiser et conduire les entretiens individuels.
  • Traiter les conflits éventuels.
  • Développer le professionnalisme des collaborateurs par la formation et l'accompagnement.

 

Activités éventuelles

En fonction de l'organisation de l'entreprise, l'ingénieur maintenance des équipements énergétiques pourra faire appel à des prestataires externes et piloter leurs interventions. Dans ce cas, il réalisera les activités suivantes :

  • Participer à la définition de la stratégie de sous-traitance.
  • Participer à la rédaction des spécifications techniques du cahier des charges et à la définition de critères de choix du prestataire.
  • Définir des indicateurs de suivi et de résultats des travaux confiés.
  • Évaluer la qualité des travaux effectués.

Dans les petites structures, la gestion des stocks et des flux de pièces détachées pour la maintenance peut également faire partie des missions.

 

Il sera alors amené à :

  • élaborer la liste des pièces nécessaires aux opérations de maintenance préventive,
  • définir une politique efficace de gestion des stocks pour les maintenances fortuites,
  • passer les commandes nécessaires auprès du service achat ou logistique.

 

Variabilité des activités

L'ingénieur maintenance des équipements énergétiques intervient sur des matériels et ouvrages différents selon sa spécialité : électricité et systèmes électriques, machines tournantes et chaudières, tuyauterie et mécanique, génie civil, etc.

Sur les équipements et les ouvrages énergétiques, on distingue deux niveaux de maintenance : la maintenance courante et la maintenance dite spécialisée1. La maintenance courante décrit les opérations de maintenance réalisées régulièrement sur les installations. En général, elle ne nécessite pas le démontage de la machine et elle est réalisée par les techniciens de maintenance ou les techniciens d'exploitation en interne. Les ingénieurs maintenance assurent la coordination de ces opérations.

 Dans le cadre de la maintenance spécialisée, les opérations peuvent être réalisées par le service maintenance ou sous-traitées auprès d'entreprises externes. Dans cette configuration, les ingénieurs maintenance encadrent des chargés d'affaires qui ont pour rôle de réaliser une pré-étude, de piloter le prestataire et de suivre le chantier de maintenance.

 Par ailleurs, les ingénieurs maintenance dans le secteur du nucléaire ont un rôle de contrôle des prestataires plus important que dans d'autres secteurs d'activités, notamment sur le plan de la sûreté nucléaire. Ils peuvent également participer à l'instruction de dossiers en relation avec l'Autorité de Sûreté Nucléaire.

 

1 - L'AFNOR a défini une norme concernant les niveaux de maintenance. La maintenance spécialisée définit les opérations de maintenance complexes, non prises en charge par l'exploitant, mais ne nécessitant pas d'intervenir sur la conception du matériel, de modifier l'ouvrage par le biais de l'ingénierie. La maintenance spécialisée concerne donc la rénovation des machines, le changement de pièces importantes, etc.

 

Rémunération

Jeune diplômé : entre 30 et 35 k€ 

Jeune cadre : entre 35 et 40 k€

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Connaissances techniques dans son domaine de spécialité : mécanique générale, tuyauterie, chaudronnerie, électricité...
  • Maîtrise des méthodes de diagnostic des dysfonctionnements des équipements et ouvrages
  • Maîtrise des logiciels internes permettant de gérer les demandes d'intervention
  • Capacité d'analyse, notamment pour prioriser les actions quotidiennes en termes de maintenance ou de surveillance des installations
  • Compétences en management et en encadrement d'équipes
  • Capacités rédactionnelles, notamment pour les rapports techniques
  • Très bonne connaissance du fonctionnement de l'entreprise (organigramme et métiers)

 

Aptitudes professionnelles

  • Capacité d'anticipation afin d'envisager les aléas possibles
  • Dynamisme, réactivité et capacité à prendre des décisions rapidement pour faire face aux imprévus
  • Bonne capacité d'organisation afin de prioriser les urgences
  • Résistance au stress, notamment lors de situations d'urgence (incident, accident...)
  • Qualités relationnelles pour animer et coordonner les différentes équipes (équipe d'exploitation et équipe maintenance)
  • Capacité de négociation et aptitude au management pour piloter les équipes et les sous-traitants
  • Aisance dans l'utilisation des outils de gestion (logiciel de retour d'expérience, tableur et traitement de textes...)

 

Le profil

Diplômes requis

  • Écoles d'ingénieurs généralistes, avec une dominante mécanique ou procédés (type INSA, ENSAM, ENSI...)
  • 2e cycle (Master) universitaire technique, spécialisé dans la maintenance industrielle

 

Durée d’expérience

Le poste d'ingénieur maintenance des équipements énergétiques est accessible aux jeunes diplômés.

 

Qui recrute ?

  • Grandes entreprises du secteur de l'énergie : EDF, GDF Suez, AREVA, compagnies pétrolières (Total...)
  • Grandes entreprises de distribution d'électricité ou de gaz (ERDF, GRDF)
  • Gestionnaires du réseau de transport d'électricité ou de gaz (RTE, GRTgaz)

 

Rattachement hiérarchique

 

Environnement de travail et interlocuteurs

Internes :

  • Les préparateurs des opérations de maintenance *
  • L'atelier de maintenance interne
  • Le service exploitation
  • Le service logistique
  • Le service ingénierie
  • Les ingénieurs méthodes et risques

 

Externes :

  • Les fournisseurs ou entreprises prestataires

 

* Les préparateurs sont des techniciens qui n'interviennent pas directement sur les équipements. Ils ont en charge la préparation de l'opération de maintenance à partir de la demande d'intervention pour planifier dans le temps les interventions, identifier les impacts de la maintenance sur la production, préparer les consignations et la mise en sécurité des équipements...

 

Evolution professionnelle (P+1)

  • Expert technique dans son domaine de spécialité
  • Chef de service maintenance
  • Responsable d'exploitation énergie