Facility manager - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Services techniques

lu 74 fois | publié le 27/09/2017

Facility manager

Le facility manager prend en charge l’ensemble des services liés à la gestion d’un site. Il met à disposition des occupants un environnement de travail en adéquation avec les besoins de leur métier dans un souci de respect des normes en matière d’hygiène, de sécurité et d’environnement, de maîtrise des coûts et d’amélioration de la qualité des services rendus.

Autres intitulés

  • Responsable des environnements de travail
  • Responsable d’affaires
  • Responsable des services généraux
  • responsable de services en facilities management

 

Activités principales

Management

  • Organiser et planifier l’activité d’une équipe de techniciens qualifiés, dans un souci d’optimisation des moyens humains et matériels.

 

Exploitation du site et de ses équipements

  • Assurer l’entretien et la maintenance courante des installations par l’élaboration, la mise en place et le suivi des programmes de maintenance.
  • Proposer des travaux d’amélioration des aménagements (maintenance, remplacement, travaux neufs etc.), élaborer les devis et les soumettre à la direction technique d’exploitation.
  • Veiller à la maîtrise des coûts (consommation d’énergie, gestion des déchets, etc.).
  • Finaliser les rapports d’exploitation du site et assurer les reporting techniques et commerciaux auprès des clients ainsi que de la direction.
  • Gérer les réclamations des occupants.

 

Application des réglementations

  • Proposer et mettre en œuvre toutes mesures correctives aux fins de respecter les obligations légales, réglementaires ou contractuelles.
  • Faire strictement appliquer la législation en matière d’hygiène et de sécurité et la mettre en œuvre pour que soient assurées à tout moment la santé et la sécurité du personnel.
  • Conseiller la direction sur des actions de prévention, sécurité, hygiène et santé au travail.
  • Élaborer, faire approuver et appliquer les plans de prévention.
  • Garantir le respect de la réglementation environnementale au niveau des installations et des activités de l’organisme.

 

Gestion des prestataires

  • Établir le cahier des charges des prestations et lancer les appels d’offres.
  • Vérifier l’adéquation entre le contrat ou le cahier des charges et les contrats de sous-traitance.
  • Suivre et contrôler les contrats sous-traités en liaison avec la direction technique d’exploitation.

 

Services aux occupants

  • Recueillir les besoins spécifiques des salariés de l’entreprise en termes d’environnement de travail et apporter des solutions adaptées.
  • Aménager les espaces de travail et fournir des prestations supports aux occupants.
  • Communiquer auprès des occupants et de la direction sur les interventions et changements.
  • Sensibiliser les occupants aux pratiques éco-responsables : économie d’énergie, lutte contre le gaspillage, etc.

 

Activités éventuelles

  • Organiser et superviser les déménagements.
  • Promouvoir la politique qualité et environnement de la société au sein de son service et des sous-traitants.

 

Variabilité des activités

Les activités varient selon que le métier est exercé au sein d’une entreprise ou chez un prestataire :

  • Au sein d’une entreprise, le facility manager est responsable des services généraux et des équipements. Son périmètre d’activité comprend ainsi la gestion immobilière, la gestion financière et les achats. Quand les activités supports sont externalisées, le facility manager devient gestionnaire de contrats.
  • Chez un prestataire, les prestations des contrats de facilities management peuvent concerner aussi bien le service au patrimoine bâti (bâtiments, équipements, espaces verts) que le service aux occupants (nettoyage, gardiennage, restauration).

 

Rémunération

Jeune cadre : entre 35 et 45 k€

Cadre confirmé : entre 45 et 80 k€

(L’échelle des salaires varie en fonction de la surface et du nombre de sites à gérer, du nombre de personnes à manager et des niveaux de sous-traitance.)

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Connaissances techniques en maintenance et entretien de bâtiments
  • En site tertiaire ou site industriel, bonnes notions d’électricité et de climatisation
  • Bonnes connaissances en matière de sécurité et de réglementation sur l’environnement
  • Maîtriser l’établissement et le suivi de budget
  • Savoir élaborer une offre commerciale pour répondre aux besoins des clients
  • Savoir manager des sous-traitants afin d’obtenir les meilleures prestations possibles
  • Maîtrise de l’anglais en raison de l’internationalisation des marchés

 

Aptitudes professionnelles

  • Bonnes capacités relationnelles et commerciales pour développer l’activité et améliorer la qualité des services
  • Esprit de synthèse et réactivité face à des problèmes multiples
  • Sens du service et forte autonomie
  • Mobilité en raison des nombreux déplacements sur sites

 

Le profil

Diplômes requis

Une formation spécialisée est impérative :

  • Formation de niveau Bac +2 : BTS ou DUT bâtiment
  • Formation de niveau Bac +5 : mastère spécialisé en facilities management
  • Écoles d’ingénieurs
  • Écoles d’architecture

 

Durée d’expérience

Une expérience de trois à cinq ans dans la fonction est généralement requise. Cependant, il existe quelques postes de Facility manager ouverts à de jeunes cadres avec une première expérience.

 

Postes précédents (P-1)

 

Qui recrute ?

  • Entreprises propriétaire
  • Sociétés de facilities management

 

Rattachement hiérarchique

 

Environnement de travail et interlocuteurs

 

Evolution professionnelle (P+1)

 

Contexte et facteurs d’évolution du métier

La fonction du facility manager évolue d’un poste d’intendance vers un poste à fortes responsabilités. Les différentes crises économiques ont eu un impact sur l’évolution du métier : rationalisation des budgets, qualité de service interne, bien-être des salariés et gestion efficiente des actifs immobiliers sont autant d’éléments stratégiques pour l’entreprise. Les dispositions légales en matière d’hygiène et de sécurité, les règlementations environnementales qui évoluent régulièrement, mais aussi la complexification technique des installations (automatisation par exemple) et la diversité des services proposés aux occupants (conciergerie, crèche d’entreprise, etc.) demandent des compétences pointues. Le facility manager veille à la conformité légale des sites dont il a la charge et établit les budgets de fonctionnement et d’investissement dans un souci de maîtrise des coûts. Pour ce faire, il dispose d’outils de pilotage précis qui permettent le contrôle et le suivi de consommation des sites (eau, électricité, déchets) et des usages des infrastructures.

On constate une professionnalisation du métier à travers le développement de formations initiales spécifiques et la maîtrise de compétences pointues en immobilier, juridique, technique et achats.