« L’acheteur est devenu une source d’économie pour l’entreprise. » - Apec.fr - Jeunes diplômés

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Services techniques

lu 10 fois | publié le 22/02/2011

Témoignage · « L’acheteur est devenu une source d’économie pour l’entreprise. »

« L’acheteur est devenu une source d’économie pour l’entreprise. »

Erwan Eveillard, Acheteur industriel, Thales Cryogénies

Comment devient-on acheteur industriel ?

« On peut devenir acheteur industriel en passant une licence professionnelle comme je l’ai fait ou passer par un BTS ou un DUT. Il est toutefois recommandé de réaliser soit un Master avec une option acheteur industriel, soit un diplôme d’école d’ingénieur avec une spécialisation achat car le niveau Bac +4/5 est plus recherché. Néanmoins, il faut avoir dès le départ une fibre commerciale. Personnellement, j’ai débuté en tant que commercial au niveau international et il y avait déjà cette notion d’acheteur dans le secteur de l’import-export. Ce qui m’intéressait, c’était le fait de pouvoir élargir mon champ d’actions car le commercial vend un ou plusieurs produits d’une gamme tandis que l’acheteur peut intervenir dans tous les domaines. »

Quel est l’aspect le plus gratifiant de ce métier ? Son principal inconvénient ?

« L’aspect le plus gratifiant c’est le fait de réussir des négociations pour faire faire des économies à la société avec pour mot d’ordre le triangle d’or délai-qualité-prix. L’intérêt pour moi est de réussir à associer ces trois éléments à un haut niveau tout en misant sur des partenariats de qualité avec les fournisseurs. Le plus difficile, c’est lorsque vous avez consulté cinq fournisseurs et que vous devez n’en retenir qu’un. A ce moment-là, vous êtes dans une position où vous devez informer les quatre autres qu’ils n’ont pas remporté le marché. Ce n’est pas toujours évident à gérer, il faut être capable de dire non tout en évitant de froisser vos interlocuteurs. »

Comment voyez-vous évoluer ce métier ?

« Le travail de l’acheteur industriel est devenu une vraie source d’économie pour les entreprises et, dans un contexte de politique de réduction des coûts, le métier va s’affirmer davantage. Pour maîtriser parfaitement les politiques d’achat en prenant en compte l’environnement interne et externe, l’acheteur va devoir de plus en plus intégrer les risques industriels. Dans l’industrie, l’acheteur doit faire face à des problématiques d’obsolescence des produits et de normes à respecter toujours plus nombreuses. La veille technologique va donc prendre une place plus importante. »