Acheteur (distribution) - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Services techniques

lu 45 fois | publié le 27/09/2017

Acheteur (distribution)

Dans la grande distribution, l'acheteur a en charge la politique d'achats d'un ensemble de produits pour le compte des points de vente des enseignes ou via le e-commerce.

Autres intitulés

  • Acheteur grande distribution
  • Acheteur catégorie de produits
  • Négociateur en centrale d'achats
  • Acheteur merchandiser
  • Acheteur e-commerce

 

Activités principales

Veille et prospection du marché

  • Analyser les marchés des produits de son portefeuille à partir d'études de marché ainsi que leurs statistiques de vente au sein de l'enseigne pour connaître les tendances de la demande.
  • Se documenter de façon approfondie sur les produits de son portefeuille de façon à en avoir une connaissance très fine.
  • Connaître l'éventail des produits de son portefeuille existants sur le marché, aussi bien au niveau national que régional ou local, et même international.
  • Suivre de façon régulière l'offre de nouveaux produits (visite de salons, publications spécialisées, veille concurrentielle...).

 

Définition de la politique d'achats

  • Choisir les assortiments à acheter en liaison avec le chef de produit.
  • Déterminer les quantités pour chaque produit, un calendrier des achats et les marges attendues (en lien avec la stratégie de l'entreprise).
  • Etablir des cahiers des charges pour les quantités de produits, les délais, la qualité, les conditions financières souhaités.

 

Prospection et consultation des fournisseurs, négociation des conditions d'achat

  • Rechercher les fournisseurs pour les produits à acheter.
  • Lancer des appels d'offres à partir des cahiers des charges.
  • Retenir les meilleures offres et négocier les prix avec les fournisseurs en tenant compte de tous les déterminants de la commande : quantité, délais et conditions de livraison, conditions financières accordées, opérations promotionnelles, têtes de gondole (surtout dans la grande distribution alimentaire).
  • Elaborer les contrats (éventuellement des accords cadres) avec les fournisseurs en liaison avec le service juridique de l'entreprise.
  • Transmettre les contrats signés aux services commerciaux et d'approvisionnement.
  • Résoudre les litiges commerciaux et financiers.

 

Gestion des approvisionnements

  • Superviser les approvisionnements et veiller au respect des clauses contractuelles (quantité des produits, qualité, délais de livraison, DLC [dates limites de consommation] éventuelles...).
  • Contribuer à l'optimisation de la logistique, par exemple en groupant des commandes pour optimiser le chargement des camions de livraison.

 

Suivi des ventes

  • Suivre et analyser les ventes afin de modifier éventuellement les implantations en magasin, de faire évoluer les opérations commerciales (en lien étroit avec les points de vente).
  • Calculer, suivre et analyser les marges.
  • Effectuer le reporting des résultats de son activité à la hiérarchie.

 

Activités éventuelles

L'acheteur distribution peut avoir à encadrer une équipe d'assistants achats et d'acheteurs sourcing, ce qui implique qu'il ait des compétences en animation d'équipe.

 

Variabilité des activités

Plusieurs facteurs peuvent avoir une incidence sur les activités de l'acheteur distribution.

Le type de commerce :

  • Dans la grande distribution à prédominance alimentaire ou bien l'électroménager et le multimédia par exemple, certains fournisseurs de grandes marques sont incontournables et l'activité de prospection par l'acheteur distribution peut être relativement restreinte et centrée sur la négociation des prix et le suivi des ventes en points de vente.
  • En revanche, dans les commerces spécialisés comme l'habillement, le mobilier ou les grands magasins ou magasins multi-commerces, qui ont souvent une multitude de fournisseurs, dont des PME, les activités de prospection pour la recherche de nouveaux produits et de fournisseurs et les activités de négociation peuvent être plus équilibrées.

 

L'organisation de la fonction achats peut être plus ou moins centralisée :

  • Dans les grandes centrales d'achat, plusieurs catégories d'acheteurs distribution peuvent cohabiter : ceux qui sont plus centrés sur des activités d'études, d'analyse de marché, de suivi des ventes, et ceux pour lesquels la négociation avec les fournisseurs et la signature de contrats ainsi que le suivi de la gestion de la logistique et de l'approvisionnement constituent leur cœur du métier.
  • Dans les services achats non centralisés, la fonction de l'acheteur distribution peut être plus transverse. Elle recouvre toute la gamme des activités du métier, de la prospection du marché au suivi des ventes, en passant par la négociation, le suivi des approvisionnements...

 

La distribution de marques propres ou MDD (marque de distributeur) :

Lorsque le portefeuille de l'acheteur distribution comprend des produits de la marque propre de l'entreprise, celui-ci intervient en amont sur la définition et la fabrication des produits en raison de sa connaissance des marchés et des produits concurrents de même gamme.

 

L'acheteur e-commerce :

Comme dans les autres formes de la distribution, l'acheteur a un rôle important dans le e-commerce. Ses activités principales ne sont pas différentes de celles de l'acheteur dans la distribution traditionnelle, mais il doit construire une offre qui réponde aux besoins spécifiques des cyber-acheteurs. Certains de ses interlocuteurs dans l'entreprise ont des métiers spécifiques du e-commerce : motion designers, photographes pour le shooting des produits à présenter, webdesigners... L'acheteur e-commerce évolue ainsi dans un environnement très créatif et très innovant. Ceci implique naturellement qu'il ait un attrait particulier pour internet et le e-commerce.

 

Rémunération

Jeune diplômé : entre 25 et 30 k€

Jeune cadre : entre 30 et 45 k€

Cadre confirmé : entre 45 et 60 k€

(Les fourchettes de rémunération sont données à titre indicatif. Les rémunérations peuvent varier en fonction de l'enseigne, de la taille du magasin, des effectifs encadrés...)

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Parfaite maîtrise des techniques d'achat
  • Très bonne connaissance des caractéristiques des produits de son propre panel et, le cas échéant, de leur fabrication
  • Compétences en conduite de négociation
  • Capacité d'intervention via des places de marché (techniques des enchères) et le e-procurement qui permettent d'optimiser les coûts
  • Maîtrise de l'anglais pour pouvoir prospecter et négocier avec les fournisseurs étrangers
  • Maîtrise du droit des contrats nationaux et/ou internationaux
  • Compétences en gestion financière pour être capable d'analyser les coûts et les marges

 

Aptitudes professionnelles

  • Diplomatie, capacité d'adaptation et d'écoute face aux fournisseurs
  • Bonne résistance à la pression et au stress, notamment durant la phase de négociation
  • Ténacité et persévérance lors des négociations
  • Forte capacité de travail pour pouvoir assurer des durées hebdomadaires lourdes
  • Force de persuasion et aptitude à la négociation, notamment lors de la négociation de contrats cadres qui portent sur de grandes quantités de produits et des budgets conséquents pour l'entreprise
  • Goût du challenge, esprit de compétition
  • Rigueur et exigence pour formaliser, gérer et suivre les contrats avec les fournisseurs
  • Réactivité lorsque des marchés sont à négocier rapidement

 

Le profil

Diplômes requis

  • BTS commerciaux : BTS MUC (Management des unités commerciales), BTS Technico-commercial, BTS Négociation et relation client, BTS Commerce international...
  • DUT commerciaux : DUT Techniques de commercialisation...
  • Ecoles supérieures de gestion des chambres consulaires
  • Ecoles supérieures de commerce
  • Licence professionnelle Organisation et Gestion des Achats ou licence pro commerce option Organisation et Gestion des Achats (préparés dans de nombreux IUT)
  • Masters 1 ou 2 dans les domaines de la vente, de l'économie et du commerce en université ou en IUP : Paris 2 et 3, Poitiers, Montpellier 1, Rennes 1...
  • Mastère Spécialisé Management Stratégique des Achats et de la Supply Chain, ESCP Europe...

 

Durée d’expérience

Ce métier est accessible aux jeunes diplômés de Bac +4 /5 et offre des possibilités d'évolution importantes vers des postes de direction de services d'achats pour les acheteurs les plus compétents et les plus motivés.

Pour les jeunes titulaires d'un BTS ou d'un DUT, une expérience préalable en vente dans la grande distribution (comme chef de rayon par exemple) est souvent exigée.

 

Postes précédents (P-1)

  • Assistant achats
  • Chef de rayon

 

Qui recrute ?

  • La grande distribution générale ou spécialisée avec points de vente physiques
  • Les entreprises de VAD et de commerce électronique
  • Les grands magasins et magasins multi-commerces

 

Rattachement hiérarchique

  • Directeur des achats ou de la centrale d'achats
  • Chef de groupe achats
  • Responsable de département achats

 

Environnement de travail et interlocuteurs

  • Direction commerciale
  • Directions des points de vente physiques ou virtuels
  • Direction marketing
  • Direction de la logistique
  • Category manager
  • Service juridique
  • Direction des approvisionnements et de la logistique

 

Evolution professionnelle (P+1)

 

Contexte et facteurs d’évolution du métier

Le métier d'acheteur distribution ne cesse d'évoluer sous l'influence de nouvelles réglementations, des stratégies d'entreprise, des tendances de consommation, du déploiement d'outils NTIC dans la profession.

L'internationalisation croissante des produits et des marchés, avec la délocalisation des lieux d'approvisionnement, notamment dans les pays low cost, mais aussi l'évolution des tendances de consommation signifient pour les acheteurs distribution de certains produits (notamment ceux du commerce équitable alimentaire, textile...) des déplacements fréquents à l'étranger. La maîtrise parfaite de l'anglais et souvent d'une seconde langue ainsi qu'une bonne connaissance des pratiques commerciales et de négociation des pays visités sont indispensables. Les réglementations douanières et les procédures d'importation doivent également être maîtrisées par l'acheteur distribution qui devra aussi prendre en compte les fluctuations de monnaies.

La prise en compte des enjeux de développement durable impose à l'acheteur de connaître les réglementations existantes et les stratégies de l'entreprise dans ce domaine : exigences vis-à-vis des fournisseurs en matière d'éco-emballages ou de logistique (modes de transport), bannissement des produits fabriqués selon des pratiques sociales inacceptables dans certains pays du sud. La demande croissante de produits issus du commerce équitable ou de produits bio se traduit aussi par l'élargissement des panels fournisseurs et donc pour l'acheteur distribution des temps de prospection plus long et un portefeuille de fournisseurs plus large à gérer. L'acheteur distribution peut aussi jouer un rôle de sensibilisation auprès de ses fournisseurs sur leur responsabilité en matière de développement durable.

Les évolutions dans la distribution sont nombreuses : le secteur est de plus en plus concurrentiel, les tendances de consommation changent (par exemple avec l'apparition de « l'achat malin » et de « l'achat plaisir »), les achats doivent inclure des services plus nombreux et plus novateurs qu'auparavant. Dans ce contexte, les acheteurs distribution devront accentuer leurs négociations sur le rapport qualité/prix et être force de propositions pour répondre aux attentes des consommateurs.

Enfin, la fonction achats dans la distribution s'est dotée depuis le début des années 2000 d'outils utilisant largement les nouvelles technologies. Citons par exemple les marketplaces (ou places de marché électronique) qui mettent en relation vendeurs et acheteurs. Les ventes aux enchères se développent via ces marketplaces. Elles requièrent, de la part de l'acheteur distribution, de plus en de réactivité, une capacité à gérer de nombreuses informations simultanément et à décider de plus en plus rapidement.