Acheteur - Responsable des achats (chimie) - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Services techniques

lu 26 fois | publié le 27/09/2017

Acheteur - Responsable des achats (chimie)

Dans le secteur des industries chimiques, l'acheteur sélectionne et négocie les matières premières, composants et équipements industriels nécessaires à la production de l'entreprise et de la maintenance en fonction d'objectifs de volumes, de coûts, de sécurité des approvisionnements et de qualité. Le responsable des achats définit la politique d’achat de l’entreprise dans le cadre d’un budget défini, met en œuvre les moyens nécessaires et anime une équipe d’acheteurs.

Autres intitulés

  • Acheteur matières premières
  • Acheteur matières et composants
  • Acheteur industriel
  • Acheteur technique
  • Acheteur production
  • Acheteur approvisionneur
  • Responsable achats et approvisionnements

 

Activités principales

Analyse du marché et des besoins de l'entreprise

  • Anticiper les besoins de la production en fonction des disponibilités et des délais de livraison des fournisseurs.
  • Analyser la feuille de route (roadmap) produit (ensemble des caractéristiques produit).
  • Étudier les conséquences liées au lancement d'un produit sur le process achats (modification des quantités, élargissement des familles produits...).
  • Préconiser des ajustements de l'offre produit en fonction des contraintes achats et, inversement, définir le plan d'achats lié au lancement d'une offre produit.

 

Optimisation du panel de fournisseurs

  • Effectuer une activité de veille technologique et économique sur le marché.
  • Recenser l'ensemble des fournisseurs, présents sur le marché, susceptibles de répondre aux besoins achats de l'entreprise pour la famille de produits gérés.
  • Évaluer ces fournisseurs en fonction des objectifs de qualité, de coûts et de volumes définis avec la direction achats, à travers des appels d'offre et/ou des rendez-vous commerciaux.
  • Effectuer des comparaisons précises des fournisseurs (benchmarking) en fonction de différentes variables clés : qualité (technicité et performances des produits), capacités de production et respect des délais de livraison, délais de paiement, santé économique du fournisseur...
  • Constituer un panel de fournisseurs et développer avec eux des relations privilégiées, susceptibles d'aboutir à des contrats.

 

Élargissement du portefeuille de fournisseurs (sourcing)

  • Procéder à une veille permanente sur les zones d'implantation des fournisseurs (Europe, Asie, Amérique).
  • Participer à la mise en place du processus d'homologation produit / fournisseur dans le cadre des bonnes pratiques de fabrication (BPF).
  • Prospecter et identifier de nouveaux fournisseurs, étudier les caractéristiques de leur offre et participer à leur sélection.
  • Procéder, auprès des fournisseurs présélectionnés, aux études nécessaires à une prise de décision (notamment la réalisation des analyses d’échantillons par les laboratoires) et assurer les visites sur site.
  • Suivre le lancement de la production chez les nouveaux fournisseurs.

 

Négociations commerciales avec les fournisseurs

  • Fixer précisément pour chaque produit ou matériau nécessaire à l'entreprise des objectifs de prix, de volumes, de délais, de qualité.
  • Rédiger et lancer les appels d’offres.
  • Analyser et/ou anticiper les objectifs du fournisseur en termes d'objectifs commerciaux : coûts de fabrication, marges, position sur son marché, santé financière...
  • Négocier avec les fournisseurs sur les prix, les obligations à respecter de leur part (critères qualité, volumes et délais de livraisons...), les conditions de paiement, la formation du personnel exploitant et de maintenance...
  • Communiquer sur les besoins de l’entreprise, et les perspectives de relations commerciales, en fonction des attentes commerciales du fournisseur.
  • Lancer les bons de commande.

 

Suivi des fournisseurs et des contrats

  • Veiller à la bonne réalisation des accords définis contractuellement.
  • Évaluer la satisfaction des directions métier par rapport aux achats réalisés et aux fournisseurs sélectionnés.
  • Auditer et évaluer les fournisseurs selon des critères définis avec la direction achats et la réglementation applicable (habilitation).
  • Assurer un rôle d'interface et de communication interne afin de favoriser la bonne intégration des achats réalisés dans les circuits de production de l'entreprise.

 

Reporting de l’activité

  • Créer et suivre des indicateurs de reporting.
  • Assurer le reporting auprès de la direction des achats et les directions métier de l'entreprise.
  • Analyser et présenter l'évolution des principaux indices de marché (cost drivers1, énergie, inflation, transport...) qui ont un impact sur les conditions d'achat.

 

1 Analyse de la structure de coût du produit ou service à acheter et des déterminants des coûts

 

Activités éventuelles

Participer à certains projets d'innovation en lien direct avec la R&D de l'entreprise ou l’ingénieur procédés

  • Contribuer à la maîtrise d’ouvrage du système d'information achats.
  • Encadrer un ou plusieurs acheteurs juniors.
  • Coordonner les achats d’un type de produit donné pour les différentes filiales d’un groupe.
  • Suivre et optimiser les stocks de matières premières et s’occuper de l’achat des prestations de transports.

 

Activités spécifiques au responsable des achats

  • Définir et mettre en œuvre la politique d’achat de l’entreprise.
  • Traduire la politique d’achats de l’entreprise en orientation et priorités d’action : objectifs qualitatifs et quantitatifs pour la famille d'achats gérés.
  • Définir les procédures d’achats pour la famille d’achats dont il est responsable.
  • Dialoguer avec la R&D afin de suivre les évolutions des projets et de l'innovation interne.
  • Analyser les besoins des directions métier de l'entreprise, notamment en termes de production industrielle ou de nouvelles matières premières.
  • Rechercher les sources de réduction des coûts.
  • Développer des programmes de réduction des coûts.
  • Élaborer le budget du service.

 

Négociation des contrats

  • Définir le programme de référencement des fournisseurs.
  • Prospecter les nouvelles sources d’approvisionnement.
  • Gérer la contractualisation de la relation commerciale avec les fournisseurs.
  • Négocier des accords-cadres avec les fournisseurs ou les prestataires.
  • Rédiger ou valider, avec l'aide du département juridique, les contrats et les accords-cadres.
  • Évaluer les indicateurs de performance des fournisseurs.
  • Intervenir en cas de litige avec les fournisseurs et/ou de non-respect des conditions d'intervention, avec l'appui du département juridique de l'entreprise.

      

Encadrement d’équipes

  • Animer et coordonner les activités d’une équipe d’acheteurs
  • Planifier et répartir les activités des acheteurs.
  • Gérer les plannings et les budgets.
  • Évaluer et définir les besoins de recrutement en lien avec les services RH.
  • Gérer les effectifs (absences, congés, repos, remplacements...)
  • Réalisation des entretiens professionnels, d’évaluation, de formation...
  • Favoriser le développement des compétences : mobilité, formation (CQP [certificat de qualification professionnelle], VAE [validation des acquis par l’expérience]...)

 

Variabilité des activités

Les activités de l’acheteur et du responsable des achats peuvent varier selon…

La taille et l’organisation de l’entreprise :

  • Si l’acheteur travaille au siège d'un groupe et que les achats y sont centralisés, son métier prend un caractère très international. Il prend en charge la gestion des achats d'une seule famille de produits avec un périmètre mondial, s’appuyant éventuellement sur des acheteurs locaux, notamment pour les matières premières fabriquées en Asie. Il sélectionne des fournisseurs dans le monde entier et approvisionne éventuellement des usines implantées dans différentes zones géographiques. Les déplacements sont nombreux, tant sur les usines du groupe que chez les fournisseurs et la maîtrise de deux langues (dont l'anglais) en plus du français est souvent souhaitable.
  • S’il est rattaché à un site de production (usine) ou travaille dans une entreprise de plus petite taille, son activité peut être davantage sédentaire (même s'il achète auprès de fournisseurs étrangers). Il pilote les achats de plusieurs familles de produits pour le site de production auquel il est rattaché.

 

La typologie des produits achetés :

  • Dans le cadre d'achats d’équipements industriels, les produits achetés sont souvent adaptés et fabriqués spécifiquement pour répondre aux besoins et au cahier des charges de l'entreprise. L'approche qualité de l'acheteur est très marquée, tout comme son analyse technique des produits achetés. La phase de sélection du fournisseur est déterminante dans la réussite de l'achat. L'acheteur est généralement un expert technique capable de dialoguer d'égal à égal avec la R&D et les services de production de l'entreprise et du fournisseur. Dans, ce cas, en fonction de la nature des équipements, une formation d’acheteur industriel peut être privilégiée à la formation en chimie.
  • Dans le cadre d'achats de matières premières, la qualité des produits est une variable essentielle, tout comme les problèmes d'approvisionnement et de quantité. La matière première doit s'inscrire dans les normes de qualité de l'entreprise. Les prix peuvent être régulés par des cours variables en fonction de la conjoncture économique. Lorsque les matières premières sont destinées à élaborer des produits chimiques entrant dans la composition de médicaments, l’acheteur doit être capable de garantir la traçabilité des lots.
  • Certains acheteurs sont spécialisés dans le packaging des produits chimiques. 

 

Rémunération

Jeune diplômé : entre 35 et  40 k€

Jeune cadre : entre 40 et 50 k€

Cadre confirmé : entre 50 et 80 k€

(Fourchettes de rémunération selon profil, niveau d’expérience, responsabilité hiérarchique, taille de l’entreprise, animation d’équipes...)

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Expertise sur les produits de son portefeuille et très bonnes connaissances en chimie
  • Bonne connaissance des contraintes de production et des équipements de l’entreprise
  • Connaissance des fournisseurs et des bases de données permettant de les identifier
  • Maîtrise des contraintes et procédures d’import/export : douanes, crédits documentaires, transports, assurances...
  • Maîtrise des techniques de négociation et des modes de consultation
  • Connaissances juridiques afin de comprendre les contraintes réglementaires auxquelles est soumise l’entreprise
  • Excellente maîtrise de l’anglais et éventuellement bonne pratique d’une autre langue (selon l’implantation des fournisseurs)
  • Bonne maîtrise des outils informatiques et notamment des ERP utilisés par l’entreprise

 

Aptitudes professionnelles

  • Capacité d’anticipation afin d’optimiser les commandes
  • Excellentes qualités relationnelles et de communication, capacités de négociation et force de conviction afin d’assurer des relations de confiance avec les fournisseurs, mais aussi avec les différentes interlocuteurs internes de l’entreprise
  • Ténacité afin d’assurer de manière optimale les négociations
  • Intégrité, confidentialité de manière à traiter de manière équitable, sans a priori, l’ensemble des fournisseurs
  • Goût pour la technique, car il  faut être capable de prendre en compte des contraintes et les spécificités techniques des produits ou des équipements
  • Forte capacité d’adaptation à un environnement multiculturel afin de parler le même langage que les différents fournisseurs selon les pays
  • Mobilité géographique du fait des nombreux déplacements sur les sites de production et chez les fournisseurs, souvent au niveau mondial
  • Bonnes qualités d’encadrement pour animer et coordonner le travail de son équipe

 

Le profil

Diplômes requis

  • École d’ingénieurs chimistes/procédés des écoles de la Fédération Gay Lussac, complétée par une formation dans le domaine des achats
  • École d’ingénieurs (généralistes, avec spécialité chimie, biologie...) complétée par une formation dans le domaine des achats
  • Formation de niveau Bac +5 (Master) spécialisée en chimie, biologie, biochimie, complétée par une spécialisation dans le domaine des achats
  • Formation de niveau Bac +5 (Master) spécialisée en achats ou école supérieure des acheteurs professionnels

 

Durée d’expérience

Le poste d’acheteur s’adresse surtout à des cadres avec trois à cinq ans d’expérience. Le poste de responsable des achats s’adresse à des cadres possédant plus de dix ans d’expérience professionnelle, celui de directeur des achats, plus de quinze ans. De jeunes diplômés en chimie ou biologie ayant suivi une formation complémentaire aux achats ou de jeunes cadres peuvent être recrutés comme adjoints ou comme acheteurs juniors.

 

Postes précédents (P-1)

Acheteur :

  • Acheteur junior
  • Chef de quart, chef de poste
  • Responsable maintenance industrielle
  • Chargé d’affaires

 

Responsable des achats :

 

Qui recrute ?

  • Entreprises de la branche des industries chimiques : colorants et pigments, peintures, vernis, encres, caoutchouc, colles, pétrochimie, gaz industriels, produits explosifs, savons, détergents et produits d’entretien, parfums et produits pour la toilette, pesticides et autres produits agrochimiques, produits chimiques de base, matières plastiques de base, produits pharmaceutiques de base...
  • Ce métier est également présent dans toutes les autres branches industrielles, cabinets conseil en achats.

 

Rattachement hiérarchique

  • Directeur des achats
  • Directeur de la logistique (supply chain)
  • Directeur de site

 

Environnement de travail et interlocuteurs

Internes :

  • R&D
  • Production
  • Contrôle qualité
  • Logistique / supply chain
  • Administrative et financière
  • Juridique
  • Affaires réglementaires

 

Externes :

  • Services technico-commerciaux des fournisseurs
  • Transporteurs
  • Services des douanes

 

Evolution professionnelle (P+1)

Acheteur :

 

Responsable des achats :

 

Contexte et facteurs d’évolution du métier

Le renforcement des législations de type REACH en Europe et l’engagement d’associations qui soulèvent la question de la responsabilité sociale et environnementale des entreprises (RSE) ont intensifié la responsabilité des achats en regard des risques encourus. La gestion des risques et la mise en conformité des produits sont essentielles dans la fonction achats.

Les achats, notamment à l’international, font intervenir, à la source de l’approvisionnement ou à l’importation, divers organismes tels que les banques, les transporteurs, les douanes… et  l’acheteur doit être capable de comprendre et gérer le risque pays.

Le développement du sourcing de matières premières ou d’équipements industriels à l’international oblige les entreprises des industries chimiques à rechercher des acheteurs / responsable des achats à l’aise dans un contexte multiculturel et maîtrisant fréquemment une autre langue en plus de l’anglais. L’acheteur doit de plus en plus se déplacer auprès de ses fournisseurs dans le monde entier afin de garantir à son entreprise le respect des engagements en termes de qualité et de délais de production.

Certaines matières premières chimiques étant produites uniquement en Asie, l’acheteur / responsable des achats peut parfois avoir des difficultés d’approvisionnement lorsque la concurrence est importante ou que les producteurs de cette matière première sont en situation de quasi-monopole : l’anticipation et la prise en compte de délais plus important et la prise en compte de considérations géopolitiques sont nécessaires du fait de la mondialisation croissante des fournisseurs de matières premières chimiques.

L’achat d’énergie est devenu un poste particulièrement important : le secteur des industries chimiques est le premier secteur consommateur d’énergie : l’énergie représente en effet entre 30 et 80 % des coûts de production selon le secteur.