« Le rôle du responsable des ressources humaines est de mettre en œuvre la politique RH, mais aussi savoir s’y soustraire en développant une vision à long terme afin de mettre en place les actions qui permettront aux collaborateurs de s’adapter au mieux aux évolutions de l’entreprise. » - Apec.fr - Jeunes diplômés

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Ressources humaines

lu 7 fois | publié le 25/08/2009

Témoignage · « Le rôle du responsable des ressources humaines est de mettre en œuvre la politique RH, mais aussi savoir s’y soustraire en développant une vision à long terme afin de mettre en place les actions qui permettront aux collaborateurs de s’adapter au mieux aux évolutions de l’entreprise. »

Sandrine Huby-Jacques, Responsable ressources humaines, KIABI - Direction opérationnelle Sud

Sandrine Huby-Jacques est diplômée en 1999 d’un DESS en psychologie du travail à l’Université Paris 5. Elle démarre son parcours professionnel en 2000 en tant que responsable recrutement au sein d’une division du groupe Sodexo « Bateaux Parisiens ». Sa mission consiste alors à recruter le personnel saisonnier. Deux ans plus tard, elle saisit une opportunité en interne et devient RRH. 

Afin de faciliter cette transition professionnelle, elle suit un cursus de formation continue de niveau master au CESI intitulé « le responsable ressources humaines » et se forme en droit social auprès du cabinet GSA conseil.

Au sein de ce premier poste de RRH elle gère environ 300 collaborateurs. En 2005, recrutée par Castorama toujours en tant que RRH, son périmètre s’élargit avec la charge de 9 magasins et 1300 collaborateurs. Ses responsabilités s’élèvent encore lorsqu’elle accepte en 2009 son poste actuel au sein du groupe de distribution de prêt-à-porter Kiabi (8000 collaborateurs) : ses missions s’étendent à 80 magasins soit 1700 collaborateurs.

Pour Sandrine Huby-Jacques, le métier de RRH comprend quatre dimensions. La première est celle du développement RH : elle est chargée de mettre en application la politique RH de sa société. « Cette politique comprend le recrutement, la gestion des carrières, la formation, le juridique et l’administration du personnel. Mon rôle consiste à mettre tout en œuvre pour recruter, former les équipes et favoriser la mobilité ainsi que les parcours de carrière dans le but de fournir à Kiabi le capital humain dont nous avons besoin pour nous développer, tout en répondant aux projets personnels et professionnels de nos collaborateurs. »

La seconde dimension du métier est celle du management. Être RRH c’est aussi avoir un rôle de management direct, d’une part avec les collaborateurs qui composent son équipe, mais aussi un management transversal auprès des directeurs régionaux ou bien des directeurs de magasin. « Je mets en place, avec eux, des plans d’action en fonction du contexte local de la région et du magasin, chacun ayant finalement ses propres problématiques. La communication est la base de tout. Le RRH est un être communiquant. »

Le RRH a également, une dimension stratégique : « Nous ne sommes que trois RRH pour Kiabi France, nous travaillons main dans la main avec le DRH. Je ne me contente pas d’appliquer la politique RH nationale ou de traduire les enjeux économiques de l’entreprise en problématiques RH. Nous sommes là pour nous assurer que l’enjeu humain est directement intégré dans la stratégie première de Kiabi. » Ainsi, Kiabi a, par exemple, lancé une démarche « vision 2020 » qui s’est déclinée à tous les niveaux de l’entreprise : « Nous avons demandé à chaque collaborateur de décrire l’entreprise idéale Kiabi dans dix ans. Les conseillères de vente ont notamment indiqué qu’elles souhaitaient prendre davantage part au service client et passer moins de temps sur la partie logistique. Toute l’entreprise s’est donc mis en marche autour de cette vision magasin et les évolutions sont déjà en route tant pour nos clients que nos collaborateurs. »

Enfin, la dernière dimension est organisationnelle. Le RRH doit donner le cadre afin d’homogénéiser les pratiques d’un magasin à l’autre. Il doit pour cela définir les organisations de travail et formaliser les process.

Exercer le métier de RRH permet une grande diversité d’activités. « Au quotidien, c’est extrêmement riche, je ne sais jamais vraiment à l’avance quel sera le programme de ma journée. En outre, mes missions évoluent d’une année sur l’autre en fonction des projets de l’entreprise. » C’est un métier qui nécessite de plus d’établir en permanence une projection des évènements et de les anticiper. « Il est de plus en plus indispensable d’avoir un coup d’avance, d’être dans l’anticipation afin de véritablement piloter les ressources humaines en lien avec les évolutions qui vont toucher l’entreprise d’ici trois ou cinq ans. Il faut pouvoir mettre en place les actions pour accompagner au mieux les collaborateurs. »

A consulter

  • Responsable des ressources humaines
  • « Le rôle du responsable des ressources humaines est de mettre en œuvre la politique RH, mais aussi savoir s’y soustraire en développant une vision à long terme afin de mettre en place les actions qui permettront aux collaborateurs de s’adapter au mieux aux évolutions de l’entreprise. »

Mots-clés : RHmétierressources humainesdéveloppement rh