Directeur des ressources humaines - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Ressources humaines

lu 147 fois | publié le 25/09/2017

Directeur des ressources humaines

Le directeur des ressources humaines a pour mission de définir la stratégie ressources humaines de l'entreprise, puis, après validation par la direction générale, de la piloter et d'en suivre la réalisation.

Autres intitulés

  • Directeur des relations humaines
  • Directeur des relations sociales

 

Activités principales

Définition de la stratégie et de la politique RH de l’entreprise

  • Dialoguer avec la direction générale à propos de la stratégie de l’entreprise pour s'informer des objectifs généraux en termes de développement du chiffre d’affaires et des modalités de croissance.
  • Recueillir auprès des directions de l’entreprise leurs attentes et leurs besoins sur les problématiques touchant aux ressources humaines.
  • Suivre l’évolution des stratégies RH des entreprises de taille et se tenir au courant des innovations.
  • Définir sur la base de l’ensemble de ces informations, la stratégie RH de l’entreprise et faire valider par la direction.
  • Décliner la stratégie par problématiques RH et fixer des objectifs 
  • Représenter la directionavec les instances du personnel pour informer les salariés et syndicats des projets d’organisation RH.

 

Encadrement des équipes et impulsion des projets RH

  •  Recruter les collaborateurs placés sous sa responsabilité....
  • Motiver et encadrer ses équipes et développer leurs compétences.
  • Donner le cap stratégique et définir les objectifs par grandes problématiques.
  • Impulser les grands chantiers/projets RH.
  • Gérer personnellement, si nécessaire, certains dossiers stratégiques (voir le paragraphe consacré aux activités éventuelles).
  • Arbitrer ou être force de proposition dans le choix des prestataires (cabinets de recrutement, agences de communication, éditeurs de logiciels...).

 

Suivi des projets mis en œuvre et évaluation de leurs résultats

  •  Suivre l’évolution des projets RH, contrôler leur exécution, vérifier que les réalisations sont en phase avec le cahier des charges.
  • Assurer tout ou partie de l’interface avec les autres directions de l’entreprise, communiquer sur la mise en œuvre des projets RH.
  • Assurer un reporting auprès de la direction générale sur la réalisation de ces projets.

 

Activités éventuelles

Le directeur des ressources humaines peut être responsable de la communication interne de l’entreprise et porte un regard attentif sur les projets de communication RH.

Il est également parfois en charge des services généraux de l’entreprise.

Même en présence de cadres spécialistes, il peut être personnellement responsable des relations sociales et de certaines négociations importantes avec les partenaires sociaux. Il peut gérer la carrière des cadres à fort potentiel.

Il peut être amené à assumer une part de représentation externe auprès de la presse spécialisée ou d’autres médias, et à participer à des événements externes liés à la vie de l’entreprise ou à la fonction RH.

Enfin, il peut être associé à certaines décisions stratégiques de l’entreprise, en particulier lors d’opérations de fusion ou d’acquisition. Il peut gérer personnellement, ou avec l’aide de ses collaborateurs, les volets organisationnels et culturels de ces réorganisations.

 

Variabilité des activités

Selon la dimension de l'entreprise, les missions du DRH diffèrent sensiblement :

Dans les groupes, le DRH occupe une position stratégique et ses missions sont focalisées sur l'harmonisation des pratiques RH aux niveaux des différents établissements et zones géographiques. Il joue donc un rôle d'impulsion, d'arbitre et de suivi des projets RH gérés par ses collaborateurs. Dans les PME, le DRH réfléchit à la stratégie RH mais s'investit également dans l'opérationnel, d'autant que ses équipes peuvent être réduites. Il s'appuie le plus souvent sur ses collaborateurs pour l'administration du personnel. En revanche, il prend en charge tout ou partie du domaine du développement des RH.

 

La nature de son rattachement hiérarchique influe également sur le poids de sa fonction et sur la bonne marche de l'entreprise :

Lorsque le directeur des ressources humaines est rattaché à la direction générale de l'entreprise, le DRH est plus influent en matière d'élaboration et d'application de la stratégie de l'entreprise. Il peut alors dialoguer d'égal à égal avec les autres grandes directions de l'entreprise. Son poids est plus important dans l'entreprise lorsqu'il fait partie du comité de direction. Lorsqu'il est rattaché à un directeur de département (secrétaire général, DAF...), son influence est moins forte. Sa fonction se rapproche de celle d’un responsable RH.

 

Rémunération

Cadre confirmé : entre 70 et 150 k€ (selon la taille de l’entreprise, l’expérience, les missions confiées et le positionnement du DRH)

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Connaissance des différents métiers fonctionnels (ressources humaines, gestion, finance, informatique, etc.)
  • Vision globale de l’organisation de l’entreprise
  • Bonne maîtrise des outils informatiques et en particulier des progiciels RH
  • Bonne culture économique

 

Aptitudes professionnelles

  • Qualités d’anticipation, car le DRH doit à la fois percevoir les reliefs du paysage social de l’entreprise et scruter les évolutions prévisibles
  • Bonne combinaison entre intelligence conceptuelle et qualités opérationnelles afin de passer de l’idée à l’action
  • Forte personnalité afin de manager ses équipes et de diffuser ses idées et ses messages dans et hors l’entreprise
  • Capacité à identifier les priorités stratégiques et opérationnelles et à trouver (parfois dans l’urgence) des solutions
  • Sens du dialogue, qualités d’écoute, excellent relationnel et aisance dans le cadre de la négociation
  • Qualités d’évaluation du risque, notamment dans le cadre des contentieux prud’homaux, des risques sociaux...

 

Le profil

Diplômes requis

  • Écoles de commerce idéalement avec option ou spécialisation ressources humaines
  • IEP avec une spécialisation en ressources humaines
  • Formation de niveau Bac +5 (master) en gestion des ressources humaines, en management des ressources humaines et responsabilité sociale de l’entreprise
  • Formation de niveau Bac +5 (master) en droit des affaires et plus spécifiquement en droit du travail
  • Formation de niveau Bac +5 (master) en sociologie, psychologie ou sciences sociales
  • MBA  Management des ressources humaines

 

Durée d’expérience

Ce poste est destiné aux cadres expérimentés possédant au moins sept ans d'expérience.

 

Postes précédents (P-1)

  • Responsable RH
  • Responsable du développement RH
  • Responsable des relations sociales
  • Secrétaire général
  • Directeur administratif et financier
  • Directeur opérationnel
  • Consultant senior au sein d’un cabinet RH
  • Dirigeant ou associé au sein d’un cabinet RH ou d’une agence de communication RH

 

Qui recrute ?

C’est un métier transversal existant dans tous les secteurs d’activité  et dans les structures de 50 personnes environ. La fonction revêt une dimension beaucoup plus large et stratégique à partir de 500 salariés.

 

Rattachement hiérarchique

  • Président-directeur général ou directeur général
  • Secrétaire général
  • Directeur administratif et financier

 

Environnement de travail et interlocuteurs

 

Evolution professionnelle (P+1)

  • Consultant senior en cabinet-conseil RH (souvent avec statut d’associé)
  • Créateur et dirigeant d’un cabinet-conseil RH
  • Cadre de direction au sein d’une agence de communication RH
  • Directeur général

 

Contexte et facteurs d’évolution du métier

Le rôle du DRH dépasse désormais l’administration du personnel. Cette fonction a beaucoup évolué notamment en fonction du contexte économique et social. La mondialisation, la crise économique façonnent les stratégies d’entreprise face auxquelles les ressources humaines doivent s’adapter. Le DRH est devenu un véritable poste d’influence en interne car il gère une ressource essentielle pour l’entreprise : son capital humain, clé centrale dans la recherche de compétitivité de l’entreprise.

Le DRH est désormais un business partner qui doit prendre en compte la notion de coûts et de rentabilité de la fonction RH.

Il se positionne en conseiller auprès de la direction générale et fait désormais partie du comité de direction. Il est partie prenante dans l’élaboration de la stratégie de l’entreprise.

Son rôle est devenu international : il doit adapter la gestion des ressources humaines à la diversité des profils et des cultures qui évoluent dans l’entreprise. 

Dans un contexte économique fluctuant, le DRH doit anticiper les évolutions du marché ayant un impact sur l’organisation de l’entreprise et notamment sur les métiers. Pour cela, il doit bien connaître les métiers et leurs évolutions et rapprocher les ressources humaines des opérationnels.

Ces évolutions ont des conséquences sur les compétences attendues et sur les profils recherchés par les recruteurs : le DRH doit disposer désormais d’une culture financière et être capable de mesurer la valeur ajoutée du capital humain. On assiste de plus en plus à une diversification des profils recrutés. Le DRH n’est pas nécessairement issu d’un parcours en ressources humaines mais peut venir d’une direction fonctionnelle (financière) ou opérationnelle (commerciale, production).

Il est par ailleurs confronté aujourd’hui à un certain nombre d’enjeux sociaux (nouvelles attentes des salariés au travail...) auxquels s’ajoutent des évolutions réglementaires touchant notamment les relations sociales. Il lui revient de mettre en place les politiques nécessaires sur des questions comme la diversité (égalité homme/femme, seniors, handicap...), la prévention des risques psychosociaux... tous ces éléments s’intégrant dans une démarche de responsabilité sociale de l’entreprise.