Responsable de production (chimie) - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Production industrielle, travaux et chantier

lu 44 fois | publié le 21/09/2017

Responsable de production (chimie)

Dans le secteur des industries chimiques, le responsable de production pilote une ou plusieurs lignes de production. Il organise et planifie la fabrication et le conditionnement des produits dans le respect de la réglementation et de la qualité, et dans une démarche d’amélioration continue des performances. Il encadre les équipes placées sous sa responsabilité.

Autres intitulés

  • Directeur de la fabrication
  • Chef de groupe fabrication
  • Chef de fabrication
  • Ingénieur de production
  • Ingénieur d’exploitation

 

Activités principales

Définition du plan de production

  • Etablir la feuille de route à partir du plan industriel et commercial (PIC) : objectifs, ressources (hommes, matières, équipements, outillages, sous-traitants, prestataires), procédés, planning.
  • Organiser la production : répartir la charge de travail des équipes, par poste ou par machine, en fonction des priorités et des contraintes de production.
  • Assurer la montée en charge de l’outil de production.
  • Gérer la sous-traitance, superviser la passation des contrats.

 

Suivi de la production

  • Coordonner le plan de production : approvisionnement (matières, pièces, outils), fabrication, conditionnement, livraison.
  • Suivre au quotidien les indicateurs : objectifs, coûts, délais, qualité des produits.
  • Contrôler l’application des procédures de sécurité, hygiène, environnement.
  • Réagir rapidement à des dysfonctionnements économiques, techniques, humains.
  • Traiter les incidents clients, fournisseurs, sous-traitants.
  • Vérifier le respect du cahier des charges des fournisseurs et sous-traitants.

 

Optimisation des processus de production

  • Contrôler la conformité des installations aux règles et procédures.
  • Prévenir les risques internes liés à la qualité, participer à la mise à jour du système QHSE.
  • Apporter des conseils techniques dans la fabrication de produits complexes.
  • Participer aux projets d’optimisation ou d’adaptation de l’outil de production.
  • Définir la criticité des installations et les pièces de rechanges vitales à tenir en stock.

 

Encadrement d’équipes

  • Animer et coordonner les activités de son ou ses équipes (chefs d’équipe, opérateurs, régleurs, caristes...)
  • Sensibiliser, former à la qualité, à la sécurité industrielle et environnementale.
  • Évaluer et définir les besoins de recrutement en lien avec les services RH.
  • Gérer les effectifs (absences, congés, repos, remplacements, roulements d’équipes...).
  • Réalisation des entretiens professionnels, d’évaluation, de formation...
  • Favoriser le développement des compétences : mobilité, formation (CQP [certificat de qualification professionnelle], VAE [validation des acquis par l’expérience]...)

 

Gestion des activités et reporting

  • Gérer les budgets d’exploitation et d’investissement, suivre le coût des ressources et des projets engagés
  • Définir, piloter et suivre les indicateurs de performance industrielle (KPI) : volume des produits et matières consommées, taux de dysfonctionnements, taux de rebuts...
  • Assurer un reporting d’activités (tableaux de bord) auprès de sa hiérarchie

 

Activités éventuelles

  • Elaborer des devis suite aux commandes des clients, répondre à des demandes clients spécifiques.
  • Assurer la formulation d’un produit, définir son processus de fabrication tout en supervisant sa production, en liaison avec le laboratoire de contrôle qualité.
  • Superviser l’activité de stockage et d’expédition.

 

Variabilité des activités

Selon la taille de l’entreprise, la nature et le volume des produits fabriqués (petites, moyennes ou grandes séries), la production est prévisionnelle ou à la commande, les process sont continus ou discontinus, automatisés ou semi-automatisés. Le responsable de production en industries chimiques gère alors toute la fabrication, une ligne de produits ou une étape du cycle de fabrication.

Dans les PMI, il assume souvent des activités de chargé d’affaires. Il doit alors posséder une culture commerciale.

 

Le niveau d’expérience détermine la complexité de ses tâches :

  • Généralement adjoint au directeur de site, un cadre confirmé gère les équipes, définit les budgets.
  • Un cadre junior dirige souvent une petite équipe, administre les outils informatiques de production, analyse les indicateurs.

 

Rémunération

Jeune diplômé : entre 30 et 35 k€

Jeune cadre : entre 35 et 45 k€

Cadre confirmé : entre 45 et 65 k€  

(Fourchette de rémunération selon profil, niveau d’expérience, responsabilité hiérarchique, taille de l’entreprise, animation d’équipes...)

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Aptitude au management de la production (gestion de budget, création et suivi d’indicateurs)
  • Bonnes connaissances en génie chimique, biotechnologies, procédés
  • Bonnes connaissances en méthodes d’amélioration continue
  • Bonnes connaissances en informatique industrielle et productique
  • Connaissances en droit du travail, réglementation de la sécurité, normes environnementales
  • Connaissances en logistique et maintenance industrielle

 

Aptitudes professionnelles

  • Aptitude au management d’équipe pour former et motiver les équipes sous sa responsabilité
  • Bonnes qualités d’encadrement pour animer et coordonner le travail de son équipe
  • Très bon relationnel avec les équipes
  • Organisation et rigueur opératoire pour se conformer aux procédures et les faire respecter
  • Culture de la qualité et du résultat
  • Adaptation aux différentes modalités d’organisation du travail (astreintes, horaires décalés, travail posté et de nuit)
  • Capacité à gérer les imprévus (incidents et accidents)

 

Le profil

Diplômes requis

  • Formation technique de niveau Bac +2/3 : DUT/BTS, Licence professionnelle en génie chimique, génie mécanique, chimie industrielle complétée par une expérience de cinq ans minimum. Certains titulaires de niveau Bac peuvent accéder en mobilité interne à ce type de poste avec une expérience professionnelle significative.
  • Ecole d’ingénieurs chimistes/procédés des écoles de la Fédération Gay-Lussac
  • Ecole d’ingénieurs généralistes en mécanique, option génie des procédés, automatisme, informatique industrielle
  • Formation technique spécialisée, initiale ou en alternance, de niveau Bac +5 en chimie, génie chimique, génie industriel, gestion de production, si possible complétée par une spécialité (plasturgie, énergie, matériaux...)

 

Durée d’expérience

Première expérience ou expérience confirmée en production industrielle. Expérience de 5 à 10 ans minimum, (20 ans pour les grosses unités) pour les techniciens et agents de maîtrise, dans la fabrication ou les services techniques dans les industries chimiques.

 

Postes précédents (P-1)

  • Chef d’atelier / Chef de poste
  • Technicien / Agent de maîtrise en procédés, méthodes

 

Qui recrute ?

  • Entreprises de la branche des industries chimiques : colorants et pigments, peintures, vernis, encres, caoutchouc, colles, pétrochimie, gaz industriels, produits explosifs, savons, détergents et produits d’entretien, parfums et produits pour la toilette, pesticides et autres produits agrochimiques, produits chimiques de base, matières plastiques de base, produits pharmaceutiques de base...
  • Ce métier est également présent dans toutes les autres branches industrielles.

 

Rattachement hiérarchique

 

Environnement de travail et interlocuteurs

Internes :

  • Marketing
  • Commercial
  • Laboratoires d’analyse / contrôle qualité
  • Techniques
  • QHSSE (Qualité, hygiène, sécurité, environnement)
  • Contrôle de gestion
  • CHSCT (Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail), médecine du travail

 

Externes :

  • Sous-traitants
  • Prestataires (maintenance ...)
  • Organismes de contrôle et certification (APAVE...)
  • Autorités administratives (DIRECCTE, DREAL...)
  • Clients

 

Evolution professionnelle (P+1)

 

Contexte et facteurs d’évolution du métier

La règlementation et les bonnes pratiques de fabrication (BPF) se sont renforcées dans le secteur des industries chimiques, visant la protection de la santé et la sécurité industrielle des salariés (manipulation et utilisation des substances chimiques dangereuses). Les ICPE (installations classées pour la protection de l'environnement) sont soumises à des directives particulières, nécessitant une parfaite maîtrise des normes environnementales.

Le recyclage des produits chimiques industriels ou domestiques s’est développé autant pour prévenir la contamination environnementale que dans un souci d’efficacité économique. Depuis 2012, les industriels sont en effet astreints à la collecte et au recyclage des déchets chimiques produits par les usines. L’utilisation prioritaire des agro-ressources est au cœur de multiples projets auxquels le responsable de production est désormais de plus en plus associé (emballages biodégradables, agro-carburant, biomasse).

Le responsable de production est garant de la qualité à tous les stades de la production. Cela signifie qu’il doit maîtriser des technologies pointues et évolutives (génie chimique, électricité, mécanique, informatique industrielle) et être force de propositions dans l’amélioration des process.

Pour suivre la performance de ses équipes, il s’appuie de plus en plus sur des programmes d’amélioration continue (lean management), des logiciels de GPAO, des indicateurs de pilotage tels que KPI (key performance indicators), ce qui implique une montée en compétences techniques de ce métier.

Mots-clés : métierfabricationproductionindustriechimie