Responsable d'un secteur de production (industries de santé) - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Production industrielle, travaux et chantier

lu 31 fois | publié le 21/09/2017

Responsable d'un secteur de production (industries de santé)

Le responsable d’un secteur de production dans les industries de santé organise, pilote, suit et optimise les activités d'un secteur de production dans le respect de la réglementation, de la qualité, des règles d’hygiène et de sécurité, des coûts et des délais.

Autres intitulés

  • Chef de service fabrication
  • Manufacturing manager
  • Responsable d’un service/d’une unité de production
  • Responsable d'un secteur de fabrication et/ou de conditionnement
  • Manufacturing supervisor
  • Responsable fabrication

 

Activités principales

Planification de l’activité

  • Établir des standards de production (temps, quantités, déchets...).
  • Garantir la conformité des produits par rapport aux procédures en vigueur.
  • Organiser, planifier et contrôler les opérations de production dans le respect des procédures et des modes opératoires.
  • Planifier les interventions de maintenance.
  • Définir et contrôler les tableaux de bord de production.
  • Contrôler l’application de la réglementation en matière de production (BPF ou GMP) et des règles d’hygiène, sécurité et environnement.
  • Analyser et corriger le plan directeur de production.
  • Optimiser les méthodes et les procédés de fabrication et/ou de conditionnement.
  • Optimiser l’organisation du travail des équipes.
  • Communiquer, lire et rédiger des documents techniques, des rapports, des notes.
  • Identifier les anomalies et mettre en œuvre un plan d’action.
  • Identifier les causes potentielles d’un accident et mettre en œuvre des mesures de prévention.

 

Encadrement de l’équipe de production

  • Animer et coordonner les équipes de production en leur fournissant des plannings, des documents de travail.
  • Assurer la gestion des ressources humaines de l'équipe (recrutement, évaluation, formation…).
  • Participer à la formation et à l’information des équipes de production.
  • Encadrer les chefs d’équipe et s’assurer de la transmission des informations.

 

Respect des objectifs et de la qualité de la production

  • Vérifier la faisabilité des programmes de production.
  • Recueillir auprès des équipes les tableaux de bord et vérifier leur bonne utilisation.
  • Analyser les activités de production à partir des indicateurs de productivité et de qualité.
  • Contrôler la saisie administrative des éléments de production (GPAO).
  • Vérifier la qualification des équipements et des personnes.
  • Définir des améliorations en matière de qualité et de productivité.
  • Gérer le budget de son secteur pour les investissements et l’allocation des ressources.
  • Procéder à des arbitrages moyens / ressources.
  • Évaluer la bonne application de la réglementation en vigueur pour son secteur d’activité.
  • Définir des besoins d’investissements dans son secteur.
  • Mettre en œuvre des actions nécessaires au respect de la qualité, des délais et des coûts dans le service.

 

Collaboration avec les autres services

  • Gérer les opérations de production en interface avec les services supports.
  • Répondre aux audits qualité et aux questions de l’administration ou des autorités de tutelle en lien avec les services qualité.

 

Activités éventuelles

  • Améliorer l’organisation et les méthodes de travail (responsable méthodes production).
  • Mettre en œuvre une démarche qualité ou viser l’obtention de certifications qualité (responsable qualité production).
  • Piloter les services techniques voire les services généraux (responsable technique production, responsable maintenance production).
  • Animer des projets transversaux en qualité de chef de projets (responsable production - chef de projet industriel).

 

Variabilité des activités

Suivant les secteurs, le responsable de production développera des compétences spécialisées.

  • Dans l’industrie pharmaceutique et la fabrication de médicaments : selon la forme du médicament (forme sèche, substance active...), les contraintes de fabrication ne seront pas les mêmes. Le responsable de secteur de production devra donc adapter ses méthodes aux contraintes réglementaires spécifiques, en lien avec les bonnes pratiques de fabrication (BPF).
  • Dans le secteur des dispositifs médicaux, les méthodes de fabrication sont spécifiques aux produits, et ceux-ci sont très variés : il peut s’agir par exemple d’un produit stérile, ce qui amènera une fabrication en salle blanche...

 

La taille et l’organisation de l’entreprise influent également sur la place et le rôle du responsable production.

  • Dans les petites structures, le responsable production peut dépendre du directeur général. Il est ainsi très polyvalent et a un périmètre d’activité assez large qui peut couvrir certaines activités connexes, telles que les études et les méthodes (responsable production - méthodes), la maintenance (responsable production maintenance), la qualité (responsable qualité - production) ou les activités logistiques. Dans ce contexte, il gère le processus d’industrialisation de façon globale.
  • Dans les plus grosses structures, il est placé sous la responsabilité du directeur de production, du directeur d’usine ou du directeur technique. Suivant l’organisation de l’entreprise, il pourra être spécialisé par type de produit ou responsable d’une étape du cycle de fabrication. Le poste, dans les structures importantes, est ainsi beaucoup plus opérationnel et spécialisé.

 

Enfin, le métier de responsable de production est très exigeant dans la mesure où il est garant du bon fonctionnement de la production au sein de l’usine. Ainsi, à la pression des délais et des coûts, s’ajoute le stress lié aux rythmes de production des sites. Par exemple, dans des organisations en "feu continu", ces cadres peuvent fonctionner en 3X8, être soumis à des astreintes le week-end ou la nuit.

 

Rémunération

Jeune diplômé : entre 30 et 35 k€

Jeune cadre : entre 35 et 45 k€

Cadre confirmé : entre 45 et 65 k€

(Fourchettes de rémunération selon profil, niveau d’expérience, responsabilité hiérarchique, taille de l’entreprise, animation d’équipes...)

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Bonne maîtrise de l’organisation du travail, des processus de travail, des moyens de production
  • Maîtrise des normes spécifiques à son secteur et des procédures de fabrication
  • Connaissance de l’environnement de la production, notamment des fonctions support (logistique, maintenance, qualité...)
  • Maîtrise des techniques d’amélioration continue (Kanban, Kaizen, Six Sigma, Lean...)
  • Connaissance des logiciels d’aide à la production (GPAO)
  • Capacité d’optimisation des méthodes et des procédés de production
  • Maîtrise de l’anglais professionnel

 

Aptitudes professionnelles

  • Capacité à animer et fédérer des équipes autour des objectifs de production
  • Aptitude à déléguer
  • Capacité d'adaptation, ouverture d'esprit et capacité à communiquer avec différentes équipes (du dirigeant à l'opérateur)
  • Pragmatisme, capacités d'organisation, de méthode et de planification, pour gérer la fabrication au quotidien
  • Rigueur afin de faire respecter l'ensemble des procédures de fabrication
  • Bon esprit de synthèse pour effectuer le reporting
  • Grande réactivité pour résoudre rapidement des problèmes et sens de l'anticipation pour parer aux incidents ou dysfonctionnements (pannes...)
  • Capacité à travailler dans l'urgence car un arrêt dans la chaîne de fabrication peut avoir de très lourdes conséquences sur les résultats

 

Le profil

Diplômes requis

  • Formation de niveau Bac +2/3 en chimie, biologie, technique, avec une expérience professionnelle préalable
  • Formation de niveau Bac +5 : master à dominante scientifique (sciences de la vie, chimie) ou industrielle
  • Diplôme d’école d’ingénieur, avec une spécialisation en production
  • Diplôme de pharmacien industriel

 

Durée d’expérience

Le métier de responsable de production est généralement accessible aux personnes confirmées. Dans l’industrie du médicament, il peut être un métier d’entrée pour les débutants avec un diplôme de pharmacien ou ingénieur.

 

Postes précédents (P-1)

  • Chef d’équipe de production

 

Qui recrute ?

  • Laboratoires pharmaceutiques
  • Entreprises du dispositif médical
  • Secteurs d’activités apparentés (cosmétique)
  • Sous-traitants

 

Rattachement hiérarchique

 

Environnement de travail et interlocuteurs

Internes :

  • Contrôle qualité
  • Affaires réglementaires
  • Assurance qualité (AQ)
  • R&D
  • Conditionnement/packaging
  • Maintenance
  • Logistique
  • Achats
  • QHSSE
  • Process / méthodes

 

Externes :

  • Autorités de santé
  • Fournisseurs

 

Evolution professionnelle (P+1)

  • Responsable fabrication et/ou conditionnement
  • Responsable planning/ordonnancement
  • Responsable QHSE (qualité, hygiène, santé, sécurité, environnement)
  • Responsable réception/magasins/expéditions
  • Responsable logistique
  • Responsable des achats industriels
  • Responsable méthodes

 

Contexte et facteurs d’évolution du métier

Les responsables de production dans les industries de santé ont de plus en plus un rôle de coordinateur technique (optimisation industrielle, qualité...). La recherche de standardisation et de fiabilisation de la production en vue d'augmenter les volumes a transformé les métiers de la production. Ainsi, le responsable de production devient le pilote de la mise en œuvre de la logique d’optimisation industrielle. En parallèle, le métier a évolué vers un rôle de garant d'intégration des normes de production (délais, qualité, réglementation ...), et de sensibilisation des équipes de production aux enjeux qualité et réglementaires à toutes les étapes du processus de fabrication. Le métier de responsable de production s'est transformé en coordinateur technique, garant de l’amélioration continue, de l’optimisation industrielle et du respect de normes de production (qualité ...). L’augmentation de la productivité passe par la mise en place de méthodologies type Lean Management et Six Sigma. L’optimisation et un début d’automatisation des process sur les lignes de production, l’informatisation des équipements ont impliqué des premiers changements organisationnels et techniques pour les équipes de fabrication, changements qui sont pilotés par le chef d’équipe de production.