Chef de fabrication (communication) - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Production industrielle, travaux et chantier

lu 54 fois | publié le 21/09/2017

Chef de fabrication (communication)

Le chef de fabrication a pour mission de superviser la conception technique de supports de communication. Il assure l’interface entre les étapes de prépresse et l’impression des documents.

Autres intitulés

  • Ingénieur de fabrication
  • Responsable de fabrication
  • Ingénieur de production 

 

Activités principales

Montage du dossier de fabrication

  • Réceptionner les documents émanant des services commerciaux (commandes, etc.).
  • Conseiller le client dans le choix des supports à éditer (format, papier…) et sur les possibilités d’innovations techniques.
  • Effectuer les devis et rechercher les axes de réduction de coûts les plus pertinents (format des documents…).
  • Rédiger le dossier de fabrication, document contenant les spécificités de la production (choix des supports, des encres, des couleurs, des techniques de fabrication…).
  • Acheter et négocier les différentes prestations liées à la fabrication auprès des différents prestataires de la chaîne graphique (lancement des appels d’offres, accords-cadres…) : fournisseurs de papier, imprimeurs, transporteurs…
  • Relire les épreuves et émettre le bon à tirer (BAT).
  • Planifier les différentes étapes de la chaîne graphique : prépresse, impression, façonnage, brochage, personnalisation, routage…

 

Réalisation de la production (brochures, magazines…)

  • Fixer les objectifs de fabrication à ses équipes (délais de production, mode opératoire, qualité attendue…).
  • Piloter la fabrication sur les différents ateliers et contrôler la qualité (mise en page, exécution, photogravure…).
  • Superviser la fabrication sur les différents supports (offset, jet d’encre, reprographie…) ou à chaque étape du processus d’élaboration.
  • Suivre les équipes encadrées durant le processus de fabrication, et leur assurer une assistance technique.
  • Suivre les indicateurs de performance (chiffre d’affaires, marge brute…) du ou des ateliers de fabrication afin de garantir le respect des délais de production fixés en amont.
  • Étudier les améliorations possibles des process existants (rationalisation des appareils de production, révision des modes opératoires…), afin d’optimiser les coûts et les délais de production.
  • Effectuer une veille constante sur les innovations techniques et technologiques en matière d’impression.

 

Suivi de la production et de l’outil de production 

  • Superviser la coordination entre les services de fabrication et les services logistiques (entrées, sorties, entreposage, stockage…).
  • Veiller à la bonne continuité des flux de production on et off line entre les différentes étapes de la fabrication.
  • Contrôler l’outil de gestion de la production (machines, système GPAO…) et encadrer les actions de maintenance (curative et préventive).
  • Mettre en œuvre la politique de l’entreprise en matière de qualité, de sécurité, d’environnement et de conditions de travail.
  • Élaborer des statistiques de rendement, de perte… (arrêts machines, taux de déchets, taux de perte…) et proposer de nouvelles solutions techniques pour les améliorer (modernisation ou adaptation de l’appareil de production…).

 

Gestion des ressources et de la relation client

  • Gérer les équipes de la fabrication (congés, absences, développement des compétences).
  • Superviser et coordonner l’action des prestataires intervenant dans le processus de fabrication.
  • Veiller à la disponibilité des stocks (volume d’encre, papier…), des ressources humaines et des machines.
  • Effectuer une veille technique et technologique sur des outils ou process de fabrication innovants.
  • Assurer la gestion commerciale durant la fabrication (suivi des devis, gestion de la facturation, relance des règlements…).
  • Réaliser des reportings réguliers et des extrapolations de budget en lien avec le contrôle de gestion.

 

Activités éventuelles

Le chef de fabrication peut participer, en qualité d’expert ou de chef de projet fonctionnel, à la mise en place d’un système d’information dédié à la gestion de la production assistée par ordinateur (GPAO), permettant l’automatisation et l’amélioration des rendements de la fabrication.

Il peut également être missionné dans le cadre de projet de certification qualité (ISO 9000), et/ou dans la mise en œuvre et le respect d’une charte environnementale.

 

Variabilité des activités

Le chef de fabrication peut être plus ou moins polyvalent suivant le domaine et l’environnement dans lesquels il intervient. Plusieurs facteurs déterminent ses activités.

Son profil :

  • Les profils les plus seniors sont responsables de l’ensemble de l’activité de fabrication. Leurs qualités relationnelles et gestionnaires sont mises en avant. Ils se chargent de superviser la réalisation des documents quel que soit le support.
  • Les profils plus juniors peuvent quant à eux être plus spécialisés, auquel cas, ils sont plus spécifiquement en charge d’une étape de la fabrication : le prépresse (photocomposition, photogravure…), l’impression (héliogravure, reprographie…) ou la finition (coupe, pliage…).

 

La taille de la structure :

  • Au sein de grandes structures, le chef de fabrication encadre souvent des équipes spécialisées : des deviseurs chargés des études en amont, et des chefs d’atelier plus ou moins spécialisés (par étapes de fabrication, types d’expertise…).
  • Au sein des petites et moyennes structures, les chefs de fabrication sont plus polyvalents. Ils supervisent l’ensemble des actions sur la chaîne graphique (devis, production, entretien des machines, impression finale…).

 

Les conditions d’exercice :

  • Les grands groupes possèdent habituellement un département dédié à la fabrication. Lorsqu’ils exercent chez l’annonceur, les chefs de fabrication travaillent essentiellement pour des clients internes à l’entreprise. Ce sont en général les services de communication qui sont les principaux clients. D’autres services de l’entreprise (marketing, commercial…) peuvent également avoir besoin du département fabrication.
  • Lorsqu’ils sont présents en agence ou dans les sociétés d’impression, les chefs de fabrication prennent davantage en charge la relation commerciale. Ils interviennent pour le compte de clients et sur des problématiques variées (publicitaire, corporate…). Véritables conseillers techniques, ils mobilisent une expertise forte des différents supports (print, web…) dans le cadre de campagnes de communication.

 

Rémunération

Jeune cadre : entre 35 et 50 k€

Cadre confirmé : entre 50 et 70 k€

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Bonne connaissance des produits fabriqués et de leurs contraintes de fabrication (PLV, brochures, affiches)…
  • Forte capacité en négociation commerciale, car le chef de fabrication prend en charge les relations avec les fournisseurs et sous-traitants en direct (négociation des matières, des volumes de papier, des prestations…)
  • Maîtrise des techniques de fabrication de documents sur le mode print et/ou web
  • Maîtrise des principaux logiciels de PAO-DAO et de photocomposition (XPress, Illustrator, Photoshop, Calligramme…)
  • Maîtrise des outils bureautiques lee plus couramment utilisés (traitement de texte, tableur…)
  • Capacité à utiliser des systèmes de gestion de la production assistée par ordinateur (GPAO) ou de productique graphique (Graphisoft…)
  • Connaissance des environnements Windows et Mac, de plus en plus courant dans les métiers du graphisme et de l’imprimerie
  • Bon niveau en informatique industrielle et en automatisme, pour être en mesure d’identifier et/ou d’intervenir sur une panne de premier niveau
  • Bonne capacité à gérer un budget, à réaliser des analyses financières et à prendre en charge des relations commerciales

 

Aptitudes professionnelles

  • Autorité et capacité à déléguer, car le chef de fabrication est avant tout un « manager » chargé de motiver ses équipes et de gérer un projet de production dans son intégralité
  • Capacité d’écoute et d’analyse de la demande, car le chef de fabrication assure l’interface entre les directions métiers (RH, marketing, commerciale, communication…), techniques (informatique, fabrication…) et les sous-traitants (imprimeurs…)
  • Sens de l’esthétisme, car il est fréquemment amené à conseiller l’éditeur sur ses choix en matière de support (grammage du papier, coloris…)
  • Adaptabilité et réactivité, car le chef de fabrication répond à des impératifs de production industrielle : il doit être en mesure de trouver rapidement des solutions aux problèmes pouvant handicaper l’édition des documents (pannes, retards…)
  • Précision et perfectionnisme, car le chef de fabrication est garant de la qualité globale des documents par rapport au dossier de fabrication élaboré en amont (respect du format, des aspects éditoriaux, des couleurs…)
  • Capacité d’organisation, car il doit être en mesure de prioriser les demandes entrantes et de répartir le plus efficacement possible la fabrication afin de diminuer les coûts de production et de livrer dans les délais

 

Le profil

Diplômes requis

  • Formations universitaires de niveau bac à Bac +4 (BTS, licence, master…) généralistes ou spécialisées (arts graphiques, gestion de la production, imprimerie/édition…)
  • Écoles d’ingénieurs généralistes ou écoles spécialisées dans les arts graphiques (École Estienne, Efpig…)

 

Durée d’expérience

Le poste de chef de fabrication est accessible après quatre à huit ans d’expérience dans la production graphique. Il peut également être ouvert à du personnel non cadre justifiant de dix à quinze ans d’expérience. 

 

Postes précédents (P-1)

 

Qui recrute ?

  • Grands groupes disposant d’une imprimerie internalisée ou ayant de fortes contraintes de production de supports off line (entreprises de vente à distance, sociétés d’édition, etc.)
  • Grandes agences de communication disposant d’une imprimerie internalisée (ou sous forme de filiale)
  • Sociétés d’imprimerie de presse ou hors presse

 

Rattachement hiérarchique

 

Environnement de travail et interlocuteurs

 

Evolution professionnelle (P+1)

 

Évolution transversale :

 

Contexte et facteurs d’évolution du métier

Le métier a profondément évolué ces dernières années en raison de l’arrivée des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Les chefs de fabrication ont dû s’adapter au développement des technologies issues du web (plates-formes hébergées, travail multiutilisateur, imagerie numérique…) qui ont nécessité de nouvelles compétences. Ils ont dû également faire face à la mise en place des systèmes d’information dédiés à la productique, qui ont permis d’automatiser et de gérer par ordinateur l’ensemble du processus de fabrication.

Mots-clés : métierfabrication