Property manager - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Gestion, finance, administration

lu 57 fois | publié le 18/09/2017

Property manager

Le property manager assure la gestion locative et technique, ainsi que le suivi administratif et juridique de biens immobiliers dans le cadre des mandats confiés par le propriétaire. Il a en outre un rôle de conseil dans la valorisation du patrimoine sur la durée.

Autres intitulés

  • Gestionnaire locatif
  • Portfolio manager
  • Gestionnaire de portefeuille immobilier
  • Gestionnaire de parc immobilier

 

Activités principales

Gestion locative

  • Animer l’équipe de gérance : planification, coordination et contrôle des activités
  • S’assurer du meilleur taux d’occupation des locaux
  • Rechercher et sélectionner, avec le service commercial, les candidats locataires
  • Négocier et rédiger les baux
  • Émettre des appels de loyers et de charges
  • Garantir la bonne gestion des charges locatives : préparation des budgets, établissement des provisions, répartition, régularisation
  • Prévenir les impayés de loyers et effectuer les relances, et mettre en œuvre les procédures pré-contentieuses et contentieuses adéquates
  • Souscrire les assurances nécessaires et traiter les dossiers sinistres

 

Gestion technique

  • Suivre l’état technique de ses immeubles et veiller à ce qu’ils respectent les réglementations en vigueur (amiante, légionellose, plomb, etc.)
  • Réaliser des audits techniques sécuritaires et environnementaux des biens en vue de certification ou de labellisation (HQE exploitation, etc.)
  • Préparer les budgets d’immeubles et les soumettre aux propriétaires
  • Préparer et gérer les contrats de maintenance et d’exploitation, travaux d’entretien
  • Proposer les budgets de gros entretien et de grosses réparations
  • Organiser la gestion des réclamations

 

Comptabilité

  • Contrôler la gestion comptable et financière des biens : encaissements et paiements
  • Effectuer un reporting complet et régulier des activités de gestion : état locatif, vacants, impayés, rentabilité locative à l’aide de tableaux de bord fournissant les indicateurs statistiques essentiels

 

Commercialisation

  • Gérer les mandats reçus, les faire renouveler
  • Développer son portefeuille en recherchant des biens nouveaux pour des clients actuels ou de futurs clients
  • Être une force de proposition auprès des propriétaires pour la valorisation de leurs biens : travaux de remise en état ou d’amélioration, mise en location de surfaces locatives nouvelles, recettes auxiliaires, voire cession du bien et réinvestissement, etc.
  • Proposer aux propriétaires des services complémentaires : assurances impayés, garantie de loyers, assurances multirisques, etc.

 

Activités éventuelles

  • Recevoir des mandats de commercialisation (mise en location)
  • Être l’initiateur de campagnes de maîtrise des charges (taxe sur les bureaux, maîtrise d’énergie, etc.)
  • Participer aux opérations de cession (constitution des data room avec les assets managers), compte tenu de sa connaissance du patrimoine géré

 

Variabilité des activités

Le contenu du poste dépend fortement de la nature des biens gérés : logements, bureaux, entrepôts, etc.

  • Dans l’immobilier d’entreprise, les lots sont plus importants et donc moins nombreux, les exigences financières des investisseurs plus fortes
  • Le poste peut intégrer une seule nature de biens ou être plus territorial, mais en mixant les natures de biens.

 

Il dépend également de la nature du propriétaire ; le petit propriétaire de logement sera plus sensible aux contacts humains, l’investisseur étranger sera très exigeant en matière de reporting (aussi bien sur le fond que sur la forme) et de rentabilité

 

Rémunération

Jeune cadre : entre 35 et 40 k€

Cadre confirmé : entre 40 et 60 k€

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Excellentes connaissances juridiques notamment en droit de la construction et de la gestion immobilière (loi Hoguet, loi de la propriété, baux d’habitation, baux commerciaux etc.), mais aussi connaissance des règlementations environnementales, etc.
  • Connaissances techniques minimales en bâtiment
  • Connaissance des techniques financières actuelles, de type cash-flows actualisés (discounted cash-flows – DCF)
  • Connaissances, des dispositifs fiscaux
  • Compétences managériales pour assurer l’encadrement de l’équipe ou des équipes de gestion
  • Compétences rédactionnelles pour les activités de reporting
  • Anglais courant, dans l’immobilier tertiaire, pour les investisseurs étrangers

 

Aptitudes professionnelles

  •  Rigoureux dans la gestion pour pouvoir rendre compte aux propriétaires
  • Ouvert au dialogue et à la négociation
  • Persuasif et convaincant face à ses interlocuteurs
  • Capable de s’adapter à un environnement mouvant, en raison de la diversité des clients et de leurs besoins

 

Le profil

Diplômes requis

  • Formation de niveau Bac +3 : licence en droit immobilier
  • Formation de niveau Bac +5 : master 2 en droit immobilier
  • Écoles de commerce
  • Écoles spécialisées en immobilier (ICH, ESPI, ESI) Durée d’expérience

 

Durée d’expérience

Les jeunes diplômés peuvent occuper la fonction de property manager junior, mais celle-ci requiert une expérience d’encadrement d’équipe. 

 

Poste précédent (P-1)

  • Responsable de gestion immobilière

 

Qui recrute ?

  • Administrateurs de biens
  • Sociétés d’investissement immobilier
  • Cabinets de conseil en immobilier

 

Rattachement hiérarchique

 

Environnement de travail et interlocuteurs

 

Evolution professionnelle (P+1)

 

Contexte et facteurs d’évolution du métier

Avec l’évolution des réglementations (juridiques, fiscales, environnementales), ainsi que la complexité croissante des bâtiments (HQE exploitation, automatisation, etc.), le métier du property manager se professionnalise. Spécialiste de haut niveau, il possède des compétences pointues, à la fois juridiques, techniques, financières et fiscales, et maîtrise les enjeux des marchés immobiliers.

La mise aux normes est une dimension qui prend une place centrale dans l’activité du property manager. En effet, les notions de développement durable et de responsabilité sociétale des entreprises (RSE) s’imposent progressivement dans la gestion des actifs, ainsi que dans la valorisation du patrimoine (certifications environnementales, baux verts, contrats de performance énergétique…). L’ensemble des actions menées en ce sens figure dans le rapport annuel d’entreprise.

En plus de l’administration des biens (perception des loyers pour le compte de ses clients, gestion de l’entretien et de la maintenance technique des immeubles), il assure une fonction de conseil dans les choix d’investissement et de valorisation du patrimoine et est impliqué en amont des décisions.