Directeur financier - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Gestion, finance, administration

lu 88 fois | publié le 18/09/2017

Directeur financier

Le directeur financier supervise l'ensemble des fonctions comptabilité, gestion, trésorerie, fiscalité et communication financière. Il pilote la stratégie financière et budgétaire de l’entreprise, la politique d'investissement et de développement des directions, en visant des gains de compétitivité.

Autres intitulés

  • Chief financial officer (CFO)
  • Finance director
  • Directeur administratif et financier

 

Activités principales

Management d’équipe

  • Encadrer les collaborateurs et les services en charge des activités financières et comptables.
  • Animer la fonction au travers des enjeux décidés, de l’évolution des collaborateurs et de la formation.

 

Information financière

  • Élaborer le budget et le plan de l'entreprise en conformité avec les choix stratégiques de l'actionnaire et de la direction générale.
  • Être le garant de la fiabilité du reporting : préparer les résultats mensuels et trimestriels, analyser les écarts par rapport au budget et à l’année précédente.
  • Produire les états financiers destinés aux actionnaires, aux instances légales, à la presse, piloter la communication financière.
  • Concevoir et rédiger les commentaires concernant les résultats de l'entreprise.

 

Comptabilité

  • Veiller à l’application des procédures groupe et normes comptables : définir les modalités d'application puis veiller à l'application de ces normes et en analyser les conséquences fiscales.
  • Valider les arrêtés comptables et les principaux choix en matière de clôture.
  • Valider les choix fiscaux avec le fiscaliste, les commissaires aux comptes et les auditeurs.

 

Trésorerie

  • Faire fructifier les fonds disponibles.
  • Garantir la sécurité des flux financiers
  • Anticiper les besoins en financement externes à court et moyen terme, élaborer les plans de financement, valider les budgets de trésorerie.
  • Analyser, avec le trésorier, les suivis de trésorerie et les écarts constatés par rapport aux prévisions.

 

Contrôle de gestion

  • Définir les principales orientations des contrôles et indicateurs clés à mettre en place et le cadre du reporting destiné à la direction générale.
  • Mettre en place et améliorer les procédures de gestion et d'optimisation des flux d'information financière et en garantir la fiabilité.
  • Préparer les présentations au comité de contrôle et au conseil d’administration.

 

Relations bancaires

  • Rechercher les concours financiers bancaires les plus adaptés.
  • Suivre et adapter les encours à l'évolution des marchés financiers.
  • Conduire les opérations financières telles que les levées de fonds, une entrée en bourse, réaliser un projet d’investissement (par fusion ou acquisition) ou de cession de parts.

 

Due diligence financière et opérationnelle

  • Mener des audits préalables d’acquisition, valoriser des actifs sur le marché des transactions.
  • Conduire des audits préalables environnementaux, d’hygiène et de sécurité, mesurer leur impact financier.

 

Activités éventuelles

Facturation-recouvrement

  • Garantir la facturation des produits et prestations et la réduction du délai de règlement des clients en mettant en place une politique de recouvrement appropriée.

 

Contrôle du crédit

  • Superviser le credit manager dans la définition de la politique de crédit de l'entreprise en collaboration avec la direction commerciale.

 

Juridique

  • Coordonner l'organisation des assemblées et conseils d'administration ; élaborer les procès-verbaux et documents légaux.
  • Coordonner les conseils juridiques dans les dossiers spécifiques (litiges, fusion-acquisition…).

 

Systèmes d’information

  • Piloter la mise en œuvre du système d’information et en suivre l’évolution.

 

Contrôle interne

  • S’assurer de l'existence et de l'efficacité de mesures destinées à réduire l'exposition aux risques.

 

Variabilité des activités

Le poste de directeur financier varie nécessairement en fonction de la taille de l'entreprise, de l'importance des services dédiés et de l'organigramme du groupe :

  • Dans un groupe important et centralisé, le directeur financier d’une filiale se consacrera prioritairement à l’application de la politique définie par la maison-mère en mettant en œuvre les outils optimisant les normes et les process.
  • Dans les petites entreprises indépendantes, ses fonctions seront concentrées sur le pilotage et des recommandations à la direction générale et aux directeurs opérationnels. L'optimisation des moyens financiers et l'amélioration de la rentabilité seront ses priorités.

 

Selon la taille de l’entreprise, deux processus de clôture coexistent :

  • Clôture interne, prioritaire dans les ETI, entreprise de taille intermédiaire : avec les opérationnels (reporting des résultats par rapports aux objectifs).
  • Clôture externe dans les entreprises multi-établissements : consolider les comptes et les convertir éventuellement aux normes IFRS.

 

Rémunération

Cadre confirmé : entre 60 et 130 k€ ou plus (selon la taille du groupe) avec primes sur résultats de l’entreprise et stock-options

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Maîtrise des différentes techniques comptables et financières (financements, investissements, process, mesure de la performance…)
  • Maîtrise de l'utilisation des concepts et outils informatiques de gestion
  • Maîtrise des techniques de rédaction de synthèses
  • Anglais indispensable (les entreprises sont souvent des filiales de groupes étrangers ou ont des filiales à l'étranger)

 

Aptitudes professionnelles

  • Capacité à manager et animer des équipes (encadrement hiérarchique et transversal) possédant de fortes compétences techniques dans des domaines d’expertise variés (comptabilité, trésorerie…)
  • Aisance relationnelle et facilité à communiquer, en interne (pour assurer le lien stratégie/opérationnel dans le cadre de la politique financière décidée), en externe (vers les marchés, actionnaires et autres partenaires)
  • Capacité à négocier, à être force de proposition pour des améliorations, l’application de nouvelles règles comptables, le contrôle interne, le reporting
  • Anticipation des conséquences économiques et financières des événements quotidiens
  • Rigueur et intégrité intellectuelle (traitement de dossiers importants, sensibles)
  • Curiosité et sens critique développé dans l'objectif d'approfondir les sujets

 

Le profil

Diplômes requis

  • Diplômes comptables DCG (Diplôme de Comptabilité et de Gestion) et DSCG (Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion)
  • Masters spécialisés CCA (comptabilité, contrôle, audit) ou finance
  • Ecoles de commerce et de gestion, option finance-comptabilité Formations juridiques ou fiscales complétées  par une formation financière-comptable
  • IEP (institut d’études politiques), de préférence section économique et financière. Ecoles d’ingénieurs complétées par une formation  en gestion

 

Durée d’expérience

Le poste de directeur financier n'est pas accessible aux débutants : une expérience de 5 ans minimum est demandée, voire plus selon la taille de l’entreprise et le périmètre fonctionnel du poste.

 

Postes précédents (P-1)

 

Qui recrute ?

  • Entreprises de taille intermédiaire et importante (tous secteurs)
  • Filiales de groupes
  • Grands groupes

 

Rattachement hiérarchique

  • Directeur général
  • Président-directeur général
  • Directeur financier Europe
  • Directeur financier zone

 

Environnement de travail et interlocuteurs

  • Direction juridique et fiscale
  • Direction commerciale
  • Direction marketing
  • Direction des ressources humaines
  • Direction opérationnelle de centres de profit
  • Direction des systèmes d'information
  • Direction technique, industrielle
  • Direction communication financière

 

Evolution professionnelle (P+1)

  • Directeur financier Europe ou international
  • Directeur général en charge des finances
  • Directeur général

 

Contexte et facteurs d’évolution du métier

Les compétences techniques du directeur financier se renforcent (montage de financement par LBO notamment) et se spécialisent (professionnalisation de la communication financière, expertise en fiscalité).

La dimension stratégique s’accompagne d’une veille des affaires (détection  d’opportunités de développement).

La maîtrise des risques (optimisation des outils de contrôle et des process) devient de plus en plus importante.

L’internationalisation devient une composante incontournable (développement de transactions transnationales).