Consolideur - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Gestion, finance, administration

lu 43 fois | publié le 18/09/2017

Consolideur

Le consolideur a pour mission de présenter les états financiers d’un groupe, de traduire fidèlement sa réalité économique. Il retraite et harmonise, selon les normes internationales, les données comptables et de gestion fournies dans les reportings.

Autres intitulés

  • Responsable de consolidation
  • Responsable consolidation/reporting/fiscalité
  • Responsable comptabilités et/ou consolidation groupe
  • Contrôleur consolideur
  • Comptable consolideur
  • Consolideur international
  • Consolideur support Europe
  • Chargé de consolidation
  • Consolideur fiscal

 

Activités principales

Définition des périmètres, procédures, calendriers

  • Identifier toutes les sociétés du groupe et les méthodes de consolidation retenues selon la part de détention de la société mère.
  • Définir les périmètres de consolidation intermédiaires, les modalités de comptabilisation des écritures inter-sociétés, le calendrier de consolidation des comptes.
  • Effectuer une veille sur l’actualité financière, fiscale, normative (harmonisation des processus comptables), les systèmes d’informations.

 

Analyse des variations de périmètre

  • Analyser les entrées et sorties d'actifs et leur traitement comptable.
  • Définir les conséquences comptables en termes de consolidation des restructurations juridiques des filiales  (fusions, acquisitions, cessions).
  • Calculer les impacts financiers liés aux changements de normes comptables.

 

Collecte et contrôle de l'information comptable des filiales

  • Collecter les liasses comptables et fiscales  et de gestion des filiales. 
  • Contrôler la remontée exhaustive des documents et informations comptables et financiers nécessaires.
  • Analyser les bilans et comptes de résultats de chacune des sociétés du groupe à consolider.
  • Analyser et contrôler les flux intra groupe à éliminer.

 

Intégration des données dans le logiciel de consolidation

  • Procéder à l'intégration informatique des balances comptables des différentes filiales.
  • Contrôler les anomalies éventuelles en liaison avec les comptables/contrôleurs de gestion des filiales.

 

Élaboration des résultats consolidés comptables et budgétaires (3, 6, 12 mois)

  • Analyser les états consolidés et la cohérence des résultats.
  • Intégrer les écritures de retraitement de consolidation, en normes françaises et IFRS.
  • Préparer les états financiers consolidés et les notes afférentes.
  • Établir le rapport annuel et le document de référence destinés à l’AMF
  • Justifier les travaux auprès des commissaires aux comptes.

 

Activités éventuelles

Définir les modèles de liasse de consolidation

  • Recenser les informations complémentaires aux états financiers classiques auprès des filiales pour établir les comptes consolidés.
  • Concevoir l'ensemble des documents à faire établir par les filiales pour faire remonter ces informations dans une totale homogénéité de traitement.

 

Élaboration des normes et procédures de consolidation en liaison  avec le fiscaliste

  • Analyser les différents types de normes internationales de consolidation et leurs impacts sur la présentation des comptes et leurs conséquences fiscales.
  • Proposer différentes options et leurs conséquences à la direction générale pour décision.
  • Accompagner des filiales dans la mise en œuvre et dans l'application des normes

 

Collaboration avec le contrôleur de gestion

  • Assurer, par activité ou centre de profit, le reporting mensuel, réel et prévisionnel : budget estimé de fin d’année, prévisions à 3 – 6 – 12 mois.

 

Contribution à l’évolution du système de consolidation

  • En fonction des besoins de l’entreprise et de l’actionnaire de référence.
  • En fonction de l’évolution des normes.

 

Variabilité des activités

Le poste varie en fonction de la taille du groupe, du nombre de filiales et des secteurs consolidés.

Plus le groupe est complexe dans ses secteurs d'activité et ses niveaux de consolidation, plus le poste sera important avec une vraie valeur ajoutée fiscale et d'optimisation de présentation des comptes.

Rattaché au directeur fiscal du groupe, le consolideur analysera et anticipera le taux effectif d’impôt du groupe (impôt différé, reporting fiscal).

Il présentera les comptes en traitant des paliers de sous-consolidation.

Il pourra être amené à manager au plan fonctionnel une équipe comptable.

Dans le traitement d’opérations de fusions/acquisitions à l’international, il simulera des impacts de variations de périmètre, optimisera le calcul des goodwill (survaleurs d’acquisition) ou les plus ou moins values (cessions).

Dans une maison mère cotée en bourse, les tâches seront plus techniques et plus orientées vers la communication financière (établissement du document de référence, rapport annuel).

En filiale, le consolideur intermédiaire sera plus proche de l'activité économique et opérationnelle : il animera le réseau des filiales en période de clôture.

Junior, il participera aux travaux de production des états financiers d’un certain nombre de filiales et des notes annexes pour les publications du groupe.

 

Rémunération

Jeune cadre : entre 40 et 50 k€

Cadre confirmé : entre 50 et 70 k€ (et plus selon la taille du groupe)

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Très bonne maîtrise des techniques comptables : consolidation, analyse financière des bilans, reporting financier, comptabilité anglo-saxonne
  • Pratique des mathématiques financières : actualisation de la valeur, reconstitution des tableaux d’amortissement, recalcul des taux...
  • Connaissances des process, normes, réglementations : normes françaises et américaines, IFRS, loi SOX, loi LSF
  • Excel (tableaux dynamiques), Access
  • Pratique de logiciels spécifiques : SAP BFC (ex Cartesis Magnitude), HFM (Oracle), Safran, FCRS, Eagle One AS Conso, Cognos, Sage, Reuters, BO Finance, JD Edwards
  • Pratique de l’anglais courant (lu, parlé, écrit) et technique (termes comptables)

 

Aptitudes professionnelles

  • Aisance relationnelle, esprit d’équipe pour réfléchir ensemble
  • Rigueur : choix et précision absolue des termes, qualité et fiabilité des informations (exigences de l’AMF, publicité des comptes)
  • Curiosité naturelle, esprit critique, analytique et synthétique
  • Capacité à anticiper, prévoir, réagir (identifier le traitement comptable et les normes adaptées à une nouvelle activité ; le consolideur est en bout de chaîne)
  • Esprit entrepreneurial, cultures économique et des affaires
  • Autonomie, capacité de travail (forte activité lors des sorties de comptes), disponibilité (déplacements dans les filiales), résistance au stress
  • Ouverture d’esprit pour bien comprendre les autres fonctions et communiquer avec les différents acteurs de l’entreprise

 

Le profil

Diplômes requis

  • DCG (diplôme de comptabilité et gestion), DSCG (diplôme supérieur de comptabilité et gestion)
  • Master en CCA comptabilité, contrôle, audit
  • IEP (institut d’études politiques), école de commerce et de gestion, droit, fiscalité  complétée par une formation ou une option en finance, comptabilité, audit

 

Durée d’expérience

Ce poste est rarement ouvert aux débutants : il exige une large connaissance opérationnelle de la comptabilité et de la fiscalité (locale et internationale).

Une expérience de 5 ans minimum est exigée en consolidation, audit, contrôle de gestion, au sein d’un groupe, d’une société cotée, en cabinet d’audit, expertise comptable, commissariat aux comptes. 

 

Postes précédents (P-1)

 

Qui recrute ?

  • Groupes (30 entités/filiales minimum), cotés en bourse
  • Groupes familiaux non cotés
  • Holdings de fonds d’investissement

 

Rattachement hiérarchique

 

Environnement de travail et interlocuteurs

Internes :

  • Conseil d’administration, actionnaires, comité d’audit, direction générale
  • Direction comptable et comptables des entités
  • Direction du contrôle de gestion, contrôleur de gestion, auditeur
  • Direction des systèmes d'information
  • Direction financière de la maison mère et des filiales
  • Fiscaliste Groupe
  • Trésorier Groupe (siège)

 

Externes :

 

Evolution professionnelle (P+1)

  • Responsable / directeur de la consolidation
  • Directeur comptable
  • Directeur du contrôle de gestion
  • Directeur financier de filiale
  • Directeur de l’audit

 

Contexte et facteurs d’évolution du métier

On constate le développement de l’exercice libéral et de la sous-traitance (externalisation, mission de management de transition).

Les besoins en compétences ont tendance à s’accroître, avec le rapprochement des normes françaises/IFRS avec les normes américaines et à terme la création d’un corps de normes mondiales.

La consolidation avait auparavant une finalité purement comptable. À présent, le consolideur joue un rôle déterminant dans le pilotage (analyses des données de gestion et de finance).