Ingénieur R&D en biotechnologies industrielles - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Etudes, recherche et développement

lu 261 fois | publié le 14/09/2017

Ingénieur R&D en biotechnologies industrielles

De par sa richesse et sa diversité, la biomasse végétale est une source d’inspiration constante pour les industriels spécialisés dans la chimie du végétal et les biotechnologies industrielles. Cette dernière comporte en effet quantité de molécules encore inconnues, offrant par là même des perspectives d’avenir très intéressantes pour les industriels. Susceptibles d’être mises en œuvre dans la fabrication de nouveaux produits/procédés, ces molécules doivent faire l’objet d’extractions et d’analyses scientifiques poussées, pour comprendre leurs caractéristiques, et cerner leurs propriétés. Parallèlement, des savoirs restent à acquérir, à mutualiser et à construire pour élargir la gamme des connaissances fondamentales que l’on peut avoir sur telle ou telle plante, telle ou telle biotechnologie industrielle. Expert dans le domaine des biotechnologies industrielles, l’ingénieur R&D a précisément pour mission de conduire ces recherches sur les organismes vivants, et de participer ce faisant au développement et à l’optimisation de nouvelles molécules de synthèse qui pourront servir à différents types de marchés applicatifs (santé, plasturgie, alimentaire...).

Autres intitulés

  • Ingénieur d’études
  • Ingénieur en recherche appliquée
  • Chercheur

 

Activités principales

Veille et gestion de projet

  • Assurer une veille technique, scientifique et réglementaire.
  • Échanger avec le directeur d’innovation, le directeur R&D ou les équipes marketing pour appréhender l’ensemble du programme de recherche à décliner.
  • Réaliser des études de faisabilité en amont de chaque projet.
  • Déterminer l’ensemble des besoins nécessaires (ressources humaines, financières, outils d’exploitation) à la réalisation de chaque projet, et identifier pour chacun d’eux les méthodes d’analyses appropriées.
  • Valider l’ensemble du process méthodologique et la grille d’analyse nécessaire à la bonne conduite du projet.
  • Élaborer des cahiers des charges et veiller au respect des contraintes (en termes de budget et délais) lors de la réalisation des projets.

 

Analyses, tests et conceptions

  • Mettre en place des méthodes d’exploitation des micro-organismes (techniques d’isolement de bactéries, de moisissures, techniques de criblage/d’analyse).
  • Procéder à l’analyse des matières premières végétales et des micro-organismes, caractériser des métabolismes (enzymes, cellules végétales), réaliser des cartographies génétiques.
  • Créer des molécules d’intérêt pour différents types de marchés applicatifs et œuvrer à leur optimisation.
  • Tester les molécules et les techniques développées, identifier les sources de dysfonctionnements et les types de réactions possibles. S’assurer de la mise en conformité, notamment en termes de qualité, des molécules, des produits et des techniques développés.
  • Rédiger des notes de synthèse, des rapports techniques.
  • Dialoguer avec des équipes marketing sur la valeur ajoutée des molécules développées.

 

Activités éventuelles

  • S’engager dans un travail de valorisation de la recherche (publications de travaux scientifiques, participation à des colloques), et de consolidation des réseaux scientifiques (avec des laboratoires de recherche, des industriels et institutionnels).
  • Intervenir dans les processus de validation de la protection industrielle par le dépôt de brevet.
  • Intervenir, en lien avec les équipes de production, dans la création de procédés de fabrication de nouveaux produits (des principes actifs, des produits phytosanitaires par exemple), rédiger des protocoles d’intervention, et participer à la mise en place de la chaîne de fabrication du produit.

 

Variabilité des activités

  • Spécialisé en biologie, il cherche à comprendre le comportement des organismes vivants. Il réalise des expérimentations sur les cellules et maîtrise les techniques associées, comme la culture de cellules en chambre stérile.
  • Spécialisé en biochimie ou chimie, il étudie la composition des cellules, ses propriétés physico-chimiques. Il analyse aussi les réactions chimiques (de type réactions enzymatiques) ainsi que les processus biologiques qui se produisent au sein des cellules, et ce dans le but d’identifier des applications possibles, que ce soit dans le domaine de la santé, de l’agriculture, de l’écologie.
  • Spécialisé en microbiologie, il analyse les conditions de vie et de reproduction des micro-organismes (bactéries, levures, champignons...). Il étudie leurs caractéristiques (physiologie, métabolisme...), et leurs interactions avec leur environnement (écologie). Il intervient en support de la production sur la conception et l’industrialisation de certains procédés biotechnologiques (fermentation par exemple). Garant de la qualité des souches exploitées, il veille au respect des normes de biosécurité.

 

Compétences requises

  • Créatif, patient, persévérant, minutieux
  • Maîtrise des techniques de laboratoire (appareils de mesure, d’analyse ou de modélisation) associées à son domaine d’activité
  • Rigueur scientifique, capacité d’analyse, sens critique, esprit de synthèse
  • Connaissance des bonnes pratiques, normes et réglementations dans le domaine de la chimie, et si nécessaire dans les domaines applicatifs visés par la chimie du végétal (cosmétique, santé, alimentaire...)
  • Esprit d’organisation, et expertise en conduite et management de projet
  • Capacité à travailler en équipe, en mode projets, bonnes qualités relationnelles
  • Aisance rédactionnelle pour rédiger des rapports
  • Compétences linguistiques : l’anglais est impératif car c’est la langue usuelle dans laquelle sont restitués les travaux et les avancées en matière de recherche

 

Le profil

Diplômes requis

Doctorat (Bac +8) ou Bac +5 en biotechnologies industrielles, chimie, biologie moléculaire et cellulaire, biochimie, génie chimique, génie des procédés, microbiologie appliquée

 

Durée d’expérience

Le poste est accessible à des jeunes diplômés.

 

Rattachement hiérarchique

  • Directeur technique
  • Directeur R&D
  • Directeur de laboratoire

 

Environnement de travail et interlocuteurs

Internes :

 

Externes :

  • Laboratoires universitaires
  • Organismes d’état

 

Evolution professionnelle (P+1)

  • Responsable technique
  • Directeur R&D
  • Chef de produit
  • Responsable innovation
  • Responsable partenariats et ingénierie de l’innovation

Mots-clés : métierrecherche appliquéeR&Dindustriechimiebiotechnologies