Ingénieur méthanisation - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Etudes, recherche et développement

lu 54 fois | publié le 14/09/2017

Ingénieur méthanisation

La méthanisation permet aux agriculteurs et agro-industriels (mais aussi aux collectivités publiques) de produire de l’énergie renouvelable, en plaçant leurs déchets fermentescibles dans des cuves appelées digesteurs. L’énergie produite suite à un procédé de digestion anaérobie (c’est-à-dire sans oxygène), peut alors être valorisée, soit par cogénération, pour en faire de l’électricité et de la chaleur, soit en injection sur le réseau de gaz naturel. Quant au digestat (résidu de la matière organique traitée par méthanisation), il possède une valeur agronomique importante pour les plantes et peut être ensuite utilisé comme fertilisant sur les cultures.

Les enjeux de la méthanisation sont donc énergétiques et environnementaux, avec l’espoir pour les industriels de la filière du végétal d’aller plus loin encore dans l’exploitation du végétal et dans la durabilité des modes de production agricoles. Mais ils sont aussi financiers avec la possibilité de rachats par ERDF/GRDF de l’énergie produite.
Contrairement à l’Allemagne qui s’est positionnée depuis longtemps sur ce domaine, la France
ne s’est ouverte que tardivement à la méthanisation. Un marché encore relativement large est à conquérir, et ce d’autant plus que le plan EMAA (Energie, méthanisation, autonomie, azote) de 2012, fixe un objectif de 1 000 méthaniseurs agricoles en France d’ici 2020 contre 130 fin 2013.

L’ingénieur méthanisation intervient sur des projets de valorisation des déchets biodégradables en biogaz et en digestat, et ce pour le compte d’agriculteurs, d’agro-industriels, mais aussi de collectivités territoriales. Il réalise des études dans la phase amont du projet d’installation et assure le suivi de la construction même des unités de méthanisation. 

 

Autres intitulés

  • Chargé de projet méthanisation
  • Ingénieur d’études méthanisation
  • Ingénieur projet méthanisation
  • Ingénieur technico-commercial méthanisation

 

Activités principales

Études de faisabilité et dossiers techniques

  • Recueillir et analyser des informations sur les exploitations souhaitant développer un projet de méthanisation.
  • Réaliser des études de gisement, pour déterminer le potentiel d’un territoire donné.
  • Étudier le pouvoir de méthanisation des déchets fermentescibles.
  • Participer à la réalisation d’études de dimensionnement, pour déterminer la taille des digesteurs à installer.
  • Participer au chiffrage des projets d’installation et participer à l’identification des solutions technico-économiques les plus avantageuses pour chaque projet.
  • Participer au montage de dossiers administratifs (ICPE, permis de construire, demande d’autorisation d’exploiter) et financiers (analyse des dossiers bancaires, constitution de demandes de subvention auprès de l’Ademe, des départements, de la région, de l’Europe...).
  • Élaborer des cahiers des charges, en vue de sélectionner les constructeurs et équipementiers.

 

Maîtrise d’œuvre et suivi

  • Aider le porteur du projet dans la sélection du constructeur.
  • Aider à la passation de travaux et à leur mise en oeuvre dans le respect des normes qualité, et des conditions de délais et de coûts…
  • Sécuriser les approvisionnements en déchets organiques.
  • Assurer la valorisation du biogaz et du digestat.

 

Commercial

  • Participer à la prospection de nouveaux clients et initier des projets auprès des coopératives, des groupements d’agriculteurs, des collectivités territoriales.
  • Contribuer à répondre à des appels d’offres publics et à des consultations.

 

Activités éventuelles

  • Assurer un travail de sensibilisation et de communication.
  • Réaliser une veille technique, juridique et concurrentielle.

 

Variabilité des activités

On retrouve des ingénieurs méthanisation aussi bien dans des coopératives que dans des cabinets de conseil en ingénierie, management de projet ou maîtrise d’ouvrage, le métier d’ingénieur méthanisation pouvant être externalisé. Dans les cabinets de conseil, l’aspect commercial est une dimension importante du poste.

 

Compétences requises

  • Connaissance des réactions de fermentations (température, composition du biogaz, débit...)
  • Compétences process pour apporter ou suggérer des réglages sur les digesteurs
  • Fortes compétences en gestion de projet : rigueur, sens de l’organisation…
  • Savoir communiquer, dialoguer, convaincre, avoir de fortes qualités relationnelles
  • Être autonome, savoir travailler en équipe, être en mesure d’animer et de piloter des projets
  • Compétences linguistiques : allemand, anglais
  • Être mobile géographiquement

 

Le profil

Diplômes requis

  • Diplôme d’ingénieur avec une spécialisation marquée dans l’un ou l’autre des domaines suivants : génie énergétique, énergies renouvelables, environnement, agronomie, génie des procédés, électromécanique, voire en génie climatique, en biologie industrielle, ou en génie civil (Bac +5)
  • Master spécialisé dans le domaine de l’environnement (Bac +5)
  • Master délivré par une école de commerce (Bac +5)

 

Durée d’expérience

Le poste est ouvert aux jeunes diplômés, même si une expérience de 3 ans dans le domaine énergétique ou dans le traitement des déchets est souvent un plus.

 

Rattachement hiérarchique

  • Directeur général
  • Responsable du bureau d’études
  • Responsable technique

 

Environnement de travail et interlocuteurs

Internes :

  • Direction technique (Ingénieurs procédés, Ingénieurs automaticiens)
  • Responsables juridiques
  • Responsables commerciaux

 

Externes :

  • Clients spécifiques (regroupement d’agriculteurs, coopératives, collectivités publiques)
  • Constructeurs
  • Services de l’État (départements, régions)
  • Agences (Ademe...)

 

Evolution professionnelle (P+1)

  • Intégrer une entité dédiée à la méthanisation et située sur d’autres marchés porteurs : Royaume-Uni, Espagne, États-Unis, Amérique du Sud...
  • Travailler sur des installations de plus grande envergure.
  • Devenir Technico-commercial ou Responsable développement dans des entreprises des secteurs énergétiques ou agro-industrielles.

Mots-clés : métierenergieR&Dméthanisationenvironnement