Ingénieur calcul - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Etudes, recherche et développement

lu 377 fois | publié le 14/09/2017

Ingénieur calcul

L'ingénieur calcul réalise des études de conception et de production d'un produit, d'une pièce ou d'une structure globale en lien avec les équipes de recherche et de production d'un projet de R&D.

Autres intitulés

  • Ingénieur structure
  • Ingénieur bureau d'études
  • Ingénieur matériau
  • Ingénieur calcul structure

 

Activités principales

Analyse des demandes clients

  • Solliciter les différents clients internes ou externes sur les besoins en cours ou à venir : identification et analyse d'appels d'offres, dialogue avec les équipes de recherche ou avec les donneurs d'ordre (marketing, direction générale...).
  • Répondre aux demandes des clients internes ou externes sur la faisabilité des projets et/ou produits : évaluation des délais, coûts, contraintes de production... seul ou en interface avec les ingénieurs devis et estimation.
  • Assurer une veille sur l'ensemble des actualités technologiques du secteur : nouveaux matériaux disponibles, nouvelles normes de sécurité ou contraintes réglementaires.

 

Études de conception

  • Assurer l'ensemble des calculs et analyses liés à la structure d'ensemble du produit.
  • Concevoir l'ouvrage d'ensemble d'un point de vue matériau et en garantir la faisabilité technique : dimensionnement des différentes parties du produit ou de l'ouvrage, choix des matériaux...
  • Optimiser les calculs en tenant compte de l'ensemble des paramètres fonctionnels d'utilisation de l'ouvrage : ergonomie, simulations de conditions d'utilisation...
  • Proposer des innovations techniques ou fonctionnelles permettant d'améliorer l'ouvrage en tenant compte des contraintes fonctionnelles.
  • Piloter les équipes de CAO pour la réalisation de plans et de schémas 3D de l'ouvrage final.
  • Valider les plans techniques finaux remis aux chefs de projets R&D ou à la maîtrise d'ouvrage.

 

Études de production et/ou de construction

  • Analyser les différentes contraintes liées à la mise en production de l'ouvrage final, en fonction des plans et des spécifications définies en amont.
  • Proposer les méthodologies et les procédés de fabrication qui permettront la bonne réalisation de l'ouvrage en tenant compte des critères de coût, de délais, mais aussi de qualité et de fonctionnalité.
  • Réaliser avec les équipes de CAO les plans techniques détaillés avant mise en production.
  • Suivre et valider les sélections de prestataires, partenaires et/ou fournisseurs intervenant sur la réalisation de tout ou partie de l'ouvrage final.
  • Suivre l'avancée des travaux de production en lien avec les équipes d’industrialisation et/ou de production (par exemple, les chantiers dans le BTP, l’usine dans l’automobile.

 

Activités éventuelles

L'ingénieur calcul peut être amené à se déplacer dans le cadre de présentation clients et/ou de réunions de briefs en amont des projets. Il joue alors un rôle actif dans les phases d'avant-vente, jusqu'à une participation à la négociation du contrat d'intervention.

De la même façon, sur les phases de production, sa présence sur les sites de production peut être forte, notamment si le projet rencontre des difficultés nécessitant une analyse spécifique des procédés de fabrication.

L'ingénieur calcul peut enfin prendre en charge le management et le suivi d'une équipe de techniciens CAO qui lui sont quasiment dédiés.

 

Variabilité des activités

Le rôle de l'ingénieur calcul varie selon la taille du bureau d'études et son positionnement dans l'entreprise :

  • Au sein d'un grand groupe privé : Le bureau d'études est de taille importante et intervient sur des sujets bien précis. L'ingénieur calcul est spécialisé sur un type d'expertise (spécialiste d'un type de matériau, ou d'un type de produit par exemple). Il intervient principalement sur des travaux d'études de faisabilité technique et de réalisation de plans détaillés avec les équipes de CAO.
  • Au sein d'une PME/PMI : Son rôle est plus polyvalent, et il peut intervenir aussi bien sur des études conception que sur des études de production. Il est par ailleurs moins spécialisé et développe une vision plus globale des projets.
  • Au sein d'un bureau d'études externes : Le contact avec le client fait également partie des composantes de son activité. Il intervient en amont sur les évaluations et en aval sur la livraison des documents techniques. Il peut être spécialisé dans un domaine d'activité et intervient soit sur des travaux de conception, soit sur des études de production.

 

Rémunération

Jeune diplômé : entre 25 et 30 k€

Jeune cadre : entre 30 et 45 k€

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Expertise technique particulièrement forte et spécialisée dans le domaine d’activité du bureau d’études
  • Bonne connaissance de ‘l’ensemble des métiers composant le bureau d’études, notamment pour travailler de façon efficace avec les équipes devis et estimation, et les équipes de CAO
  • Utilisation des principaux logiciels de calcul et de modélisation 3D du bureau d’études
  • Culture générale de l’ensemble des corps de métiers intervenant dans la conception et la production du produit final à réaliser
  • Bon niveau d’anglais technique

 

Aptitudes professionnelles

  • Créativité car l’ingénieur calcul doit non seulement identifier les contraintes de réalisation, mais aussi proposer des solutions innovantes en matière de matériaux ou procédés de fabrication
  • Goût pour la technique, l’ingénieur calcul étant un métier d’expert technique, il consacre une part importante de son temps à des calculs et analyses
  • Sens du client, à la fois pour bien comprendre les besoins exprimés et pour répondre dans les délais et avec ka qualité attendue
  • Sens du détail, car la moindre faille dans les plans livrés par le bureau d’études peut avoir des conséquences négatives fortes sur le produit final

 

Le profil

Diplômes requis

  • Ingénieur spécialisé dans le domaine d'activité du bureau d'études (mécanique, génie civil...).
  • Formation de type bac+4 : IUP avec une spécialisation dans le domaine d'activité du bureau d'études.
  • 3e cycle (Master) universitaire technique, spécialisé dans le domaine d'activité du bureau d'études.

 

Durée d’expérience

  • Ce poste est accessible aux jeunes diplômés qui bénéficient d'une formation scientifique et de premiers stages dans la fonction.

 

Postes précédents (P-1)

 

Qui recrute ?

  • Bureaux d'études indépendants spécialisés dans un ou plusieurs domaines d'activité : BTP, automobile, aéronautique...
  • Grandes entreprises privées dans le domaine industriel, ou PME/PMI ayant choisi d'internaliser leur(s) bureau(x) d'études.

 

Rattachement hiérarchique

 

Environnement de travail et interlocuteurs

 

Evolution professionnelle (P+1)