Consultant en environnement - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Etudes, recherche et développement

lu 191 fois | publié le 14/09/2017

Consultant en environnement

Le consultant en environnement conseille et assiste les entreprises sur des projets liés à l'environnement et au développement durable. Il réalise des missions d'audit, d'étude, de projet, d'exécution et d'expertise sur des thèmes spécialisés (traitement des déchets, eau, protection des milieux naturels, prévention des risques industriels...).

Autres intitulés

  • Consultant développement durable
  • Consultant QSE
  • Consultant risques industriels
  • Ingénieur conseil en environnement

 

Activités principales

Evaluation des besoins et audit de conformité

  • Auditer le client pour définir précisément son besoin et le périmètre d'intervention de l'étude.
  • Evaluer la conformité du site étudié  par rapport à la réglementation en vigueur : réalisation de diagnostics, audits, expertises dans son domaine de spécialité (ex : étude d'optimisation de gestion et de collecte de déchets, mesures de rejets aqueux, des déchets en milieux naturels, pollution et risques industriels, études de danger SEVESO, de sécurité canalisations, modélisations de flux thermiques, diagnostic de pollution des sols, calculs de dimensionnement...).
  • Rechercher des pistes d'optimisation, à partir de documents, d'entretiens et d'analyse sur le terrain.  

 

Élaboration de propositions

  • Rédiger les documents d'études (dossier d'autorisation d'installations classées pour la protection de l'environnement, études d'impact, évaluations environnementales...).
  • Proposer des solutions techniques et des recommandations au client afin de répondre au cahier des charges du client.
  • Développer des solutions innovantes.
  • Estimer le coût financier de la mission à partir des données reçues par les différents experts.

 

Réalisation et suivi de la mission

  • Réaliser les missions prévues au contrat dans le respect des contraintes de coûts et de délais (ex : mise en place d'une gestion opérationnelle des risques, d'un système de management HSE, d'un suivi de dépollution...).
  • Gérer la relation avec le client.
  • Suivre le chantier, veiller au déploiement des préconisations retenues.
  • Coordonner les différents intervenants impliqués dans la mission aux différents stades de sa réalisation.

 

Veille réglementaire et technologique

  • Assurer une activité de veille réglementaire et technologique  pour observer et analyser les évolutions technologiques et scientifiques et être en mesure de conseiller au mieux son  client.

 

Activités éventuelles

  • Réaliser des propositions commerciales et répondre aux appels d'offres.
  • Etre en charge du développement d'un marché, de la fidélisation de clientèle.
  • Faire de l'assistance à maîtrise d'ouvrage.
  • Concevoir et animer des formations.
  • Planifier et gérer le temps de travail de l'équipe de consultants.
  • Intervenir dans des colloques ou séminaires scientifiques et techniques.

 

Variabilité des activités

Les consultants en environnement juniors sont surtout impliqués dans la partie études et audit. Avec quelques années d'expérience, ils interviennent davantage dans l'organisation et la gestion de projets, la rédaction de propositions financières, l'organisation de chantier, les projets de plus grande envergure ou complexité.

Les activités sont variables selon les spécialités des cabinets et bureaux d'études : Les consultants en environnement généralistes en environnement et développement durable en systèmes de management environnemental travaillent au sein de bureaux de contrôle et de conseil.

Les consultants en environnement spécialisés en optimisation de la gestion de déchets mènent des missions au sein de cabinets de conseil opérationnel en optimisation de coûts. Les consultants spécialistes de la dépollution des sols, de la maîtrise des risques exercent dans les bureaux d'études techniques.

Les consultants en environnement indépendants développent une activité commerciale en plus de leur activité d'étude et conseil : ils doivent consacrer du temps aux relations publiques, entretenir leur réseau commercial et les contacts avec les clients. Ils réservent également du temps à la gestion administrative et budgétaire. L'action environnementale étant très liée à une implantation locale, la présence et la bonne connaissance d'un territoire (ou d'un pays) et des acteurs locaux peuvent ouvrir des opportunités pour des micro-structures d'études et de conseil spécialisées géographiquement.

 

Rémunération

Jeune diplômé : entre 30 et 35 k€

Jeune cadre : entre  35 et 45 k€

Cadre confirmé : entre  45 et 60 k€ (et plus selon expérience)

Possibilité de part variable

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Bon niveau d'expertise dans ses domaines de compétences
  • Très bonne culture générale et transversale du développement durable et de l'ensemble des domaines de l'environnement, lui permettant d'avoir une vue d'ensemble des problèmes
  • Connaissance de l'entreprise, des référentiels et normes environnementales
  • Maîtrise des différents dispositifs et méthodes de suivi des risques des groupes industriels et/ou de services
  • Maîtrise des méthodes de gestion de projet
  • Pour le consultant en environnement indépendant, sens des relations et des affaires, capacité à entretenir et développer efficacement son réseau

 

Aptitudes professionnelles

  • Autonomie pour gérer plusieurs dossiers, respecter les délais impartis et organiser son activité
  • Adaptabilité et capacité d'analyse de situation pour évoluer dans des environnements diversifiés et répondre aux différentes problématiques des clients
  • Qualités rédactionnelles et esprit de synthèse pour rédiger les documents à destination des clients
  • Aisance relationnelle pour communiquer avec des interlocuteurs divers
  • Pratique confirmée du travail en équipe et de l'animation de groupes de travail

 

Le profil

Diplômes requis

  • Ecoles d'ingénieurs généralistes avec option environnement, développement durable, risques industriels, chimie (cf. écoles du réseau Polytech avec option environnement, ENSIC, UTC, ENSGTI, ENSIACET, MINES...)
  • Ecoles d'ingénieurs agri/agro complétées par un master spécialisé dans l'eau, les déchets, la dépollution, les risques industriels...
  • Masters universitaires sciences de l'environnement et/ou développement durable, et management QSE

 

Durée d’expérience

Le métier de consultant en environnement est accessible aux jeunes diplômés qui travaillent généralement  en binôme avec un consultant senior. Avec quelques années d'expérience, le consultant en environnement est amené à encadrer une équipe ou à gérer des projets de plus grande envergure. Il aura généralement travaillé au sein d'un bureau d'études en tant qu'ingénieur environnement ou ingénieur risques industriels ou encore dans une entreprise sur des missions liées à la conduite de projet et/ou de management du développement durable. Pour s'installer en tant qu'indépendant, le profil idéal reste le consultant expérimenté, disposant d'un bon réseau, qui choisit l'autonomie pour vendre ses compétences.

 

Postes précédents (P-1)

 

Qui recrute ?

  • Bureaux d'études techniques
  • Sociétés d'ingénierie généralistes ou spécialisées.
  • Sociétés de conseil en environnement (management, organisation, maîtrise des risques...)

 

Le consultant en environnement peut aussi exercer en libéral

 

Rattachement hiérarchique

 

Environnement de travail et interlocuteurs

Internes :

  • Service financier
  • Service informatique
  • Experts techniques : géologues, chimistes, consultants spécialisés (HQE/HSE,  dépollution des sols...)

 

Externes :

  • Sous-traitants : laboratoires d'analyse, sociétés de forage
  • Bureaux d'études spécialisés
  • Administration : préfets, Dreal, maires, chargés d'opérations immobilières rattachés à des collectivités
  • Chargés d'opérations immobilières au sein de groupes privés (promoteurs ou bailleurs sociaux)
  • Associations de riverains
  • Associations de défense de l'environnement.

 

Evolution professionnelle (P+1)

  • Consultant senior
  • Chef de projet environnement (projets plus importants)
  • Responsable d'équipes (management  d'équipes de consultants)
  • Responsable HSE sur site industriel
  • Création d'une société d'études et de conseil en environnement

 

Contexte et facteurs d’évolution du métier

Le métier de consultant en environnement ou en développement durable fait partie des fonctions en développement. La prise en compte des questions environnementales dans les politiques des entreprises et des collectivités locales est en effet croissante. Auparavant exercée principalement en indépendant, cette fonction se développe dans les bureaux d'études et les sociétés d'ingénierie et de conseil pour répondre aux diverses problématiques des entreprises clientes. Le métier évolue en fonction de la réglementation (code de l'environnement,  du travail,  de la sécurité sociale, ICPE, bilan carbone, management HSQE...).