Chargé de recherche - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Etudes, recherche et développement

lu 486 fois | publié le 14/09/2017

Chargé de recherche

Le chargé de recherche définit, étudie et approfondit un sujet de recherche au sein d'une discipline scientifique en s'appuyant sur de nouvelles techniques, connaissances ou théories.

Autres intitulés

  • Chercheur
  • Ingénieur en recherche fondamentale
  • Chercheur " domaine " (exemples : mathématicien, chimiste, physicien, économiste...)

 

Activités principales

Études et veille dans le domaine scientifique étudié

  • Rester en écoute permanente des évolutions technologiques et/ou scientifiques dans le domaine de recherche étudié, notamment par la lecture des publications scientifiques dédiées.
  • Recueillir l'ensemble des orientations stratégiques émanant du directeur études, recherche et développement et de la direction de l'entreprise afin de bien cerner les différents axes de développement et les objectifs stratégiques pour l'entreprise.
  • Rencontrer des chargés de recherche spécialisés dans le même domaine d'activité afin de dialoguer sur les différents sujets étudiés et procédés déployés.
  • Se tenir informé des différents programmes internationaux de recherche en lien avec le domaine d'expertise étudié.

 

Définition des axes de recherche

  • Proposer différentes pistes de réflexion en matière de sujets de recherche.
  • Formaliser avec le responsable hiérarchique un sujet précis de recherche en fonction des priorités stratégiques de l'entreprise.
  • Définir des méthodologies, objectifs et ressources nécessaires au bon déroulement des travaux.
  • Établir un protocole de recherche qui permettra de programmer et de suivre l'avancement des travaux : expérimentations en laboratoire, analyses, validation des hypothèses...

 

Déploiement du protocole expérimental

  • Recueillir l'ensemble des données nécessaires à la compréhension globale et détaillée du sujet de recherche défini.
  • Formaliser les différentes hypothèses d'un point de vue théorique.
  • Procéder aux phases d'expérimentation avec les assistants de recherche et/ou les techniciens/ingénieurs test et essais.

 

Analyse des résultats et validation des hypothèses

  • Confronter l'ensemble des résultats obtenus aux hypothèses de départ afin de les valider, corriger ou infirmer.
  • Valoriser les résultats obtenus pour le développement de l'entreprise : quelle finalité, quelles applications sont possibles ?
  • Transmettre les résultats des recherches aux équipes R&D afin de transformer l'invention ou l'innovation en produit et/ou nouvelle offre.

 

Publication scientifique

  • Rédiger des articles scientifiques permettant de diffuser l'innovation et les résultats des recherches menées.
  • S'assurer de la protection industrielle de la découverte en lien avec les équipes juridiques de l'entreprise (avec si nécessaire le dépôt d'un brevet).
  • Participer à des colloques ou manifestations scientifiques afin de présenter les travaux et/ou résultats des recherches.

 

Activités éventuelles

Le chargé de recherche peut assurer, selon son statut et ses souhaits, des activités de formation à destination d'autres chargés de recherche, de doctorants ou encore d'universitaires.

Il peut également participer à des échanges entre laboratoires de recherche publics/privés ou internationaux. Il est alors amené à voyager ou à effectuer des périodes de plusieurs mois au sein d'autres laboratoires de recherche travaillant sur les mêmes sujets que lui.

 

Variabilité des activités

Les activités du chargé de recherche varient selon son statut et le type de structure au sein de laquelle il évolue :

  • Au sein d'un organisme public de recherche type CNRS, CEA, Inra... : il travaille en général sur des sujets de recherche fondamentale. Ses objectifs sont liés à la production de connaissances scientifiques. Ses travaux sont évalués à la fois par ses pairs à travers des publications scientifiques, mais également par le directeur de recherche auquel il doit présenter plus ou moins régulièrement ses avancées et pistes de réflexion.
  • Au sein d'un grand groupe privé : les travaux de recherche sont davantage appliqués au domaine d'activité de l'entreprise en tenant compte des priorités stratégiques de l'entreprise à court, moyen et long terme. L'évaluation du chargé de recherche peut se faire sur des publications scientifiques mais également sur les brevets déposés grâce à ses travaux.
  • Au sein d'une jeune entreprise innovante : les activités du chargé de recherche sont plus larges et il est susceptible d'intervenir sur l'ensemble de l'activité de l'entreprise. De ses performances dépend souvent la capacité de l'entreprise à innover et à rester active sur son marché. Le dépôt de brevets fait clairement partie des objectifs stratégiques pour le chargé de recherche et pour l'entreprise.

 

Par ailleurs, la nature des expérimentations et des recherches varie selon le domaine d'activité étudié. On peut notamment faire une distinction entre :

  • Les sciences « dures » (ou « exactes ») : mathématiques, physique, chimie, biologie... Elles visent la formulation de théories explicatives qui feront l'objet de protocoles scientifiques soumis à l'utilisation d'outils et de procédures bien spécifiques et relativement techniques (microscopes, logiciels de modélisation, bancs de tests...) pouvant nécessiter le recours à des équipes techniques de tests et de manipulation ;
  • Les sciences « molles » (ou sciences « douces ») : économie, sciences humaines et sociales... qui font appel à des théories davantage compréhensives intégrant un travail d'observation et d'interprétation. Les procédures de tests existent mais font appel à une instrumentation moins technique.

 

Rémunération

Jeune diplômé : entre 25 et 35 K€.

Jeune cadre : entre 35 et 55 k€

Dans le secteur public, le salaire est fixé par une grille de rémunération en fonction de différents critères : grade, échelon et autres indemnités (de résidence, primes).

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Expertise scientifique forte dans le domaine d’activité étudié, le chargé de recherche doit non seulement être capable de maîtriser tous les fondamentaux scientifiques dans son domaine, mais aussi de s’en affranchir afin de développer de nouvelles théories
  • Connaissance de toutes les méthodologies de recueil de données scientifiques nécessaires à l’avancée des recherches : tests et expérimentations en laboratoire ou sur le terrain, modélisation et analyses statistiques, utilisation de logiciels spécifiques pour le traitement des résultats
  • Anglais technique à l’oral comme à l’écrit, notamment dans l’optique de publications scientifiques

 

Aptitudes professionnelles

  • Créativité afin de trouver en permanence de nouvelles pistes de recherche ou des solutions face à des difficultés expérimentales
  • Ténacité et persévérance car les recherches peuvent s’inscrire sur des cycles longs avant d’obtenir des signes positifs de progression
  • Sens du détail et rigueur afin de mener à bien l’ensemble des expérimentations et d’en exploiter tous les résultats avec fiabilité
  • Qualités d’investissement et forte disponibilité intellectuelle, afin de consacrer son temps et sa pensée aux travaux de recherche en cours, les idées pouvant survenir pendant et hors des horaires de travail
  • Qualités de rédaction en français et en anglais, le directeur de recherche est en effet amené à publier ses travaux par écrit dans des ouvrages scientifiques internationaux, la langue de rédaction d’usage étant l’anglais
  • Capacité à travailler en équipe, afin de collaborer avec d’autres équipes de recherche françaises ou européennes

 

Le profil

Diplômes requis

  • Doctorat et/ou post-doc, bénéficiant d'une spécialisation technique dans le domaine d'activité de l'entreprise, précédé soit d'un cycle universitaire (ex-DEA ou Master), soit d'une école d'ingénieur avec DEA ou Master (validé parallèlement à la dernière année, ou obtenu par la suite)
  • École d'ingénieur spécialisée dans le domaine étudié complétée par un Master (ex-DEA)
  • Master (ex-DEA) spécialisé sur une thématique en rapport avec le domaine étudié

 

Durée d’expérience

Ce poste est accessible aux jeunes diplômés.

 

Postes précédents (P-1)

 

Qui recrute ?

  • Organismes publics de recherche : CNRS, Inria, CEA, Cnes, Inserm, MNHN, Cirad, Inra, ONERA,...
  • Grands groupes publics ou privés, en particulier dans les domaines de la santé, chimie, automobile, aéronautique, cosmétique, agroalimentaire...
  • Jeune entreprise innovante ou PME/PMI ayant placé la recherche au cœur de son activité

 

Certains organismes publics ne recrutent que sur concours : CNRS, Inria... Néanmoins, des organismes tels que le CEA ou le Cnes recrutent sur dossiers tout au long de l'année.

 

Rattachement hiérarchique

 

Environnement de travail et interlocuteurs

 

Evolution professionnelle (P+1)