Chargé d'études socio-économiques - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Etudes, recherche et développement

lu 824 fois | publié le 14/09/2017

Chargé d'études socio-économiques

Le chargé d'études socio-économiques recueille, analyse et interprète des données quantitatives et/ou qualitatives susceptibles d'éclairer les décisions de son entreprise.

Autres intitulés

  • Chargé d'études statistiques
  • Chargé d'analyses socio-économiques
  • Economiste d'entreprise
  • Ingénieur veille
  • Ingénieur veille concurrentielle
  • Chargé de mission économique

 

Activités principales

Identification et définition des sujets d'études

  • Effectuer une veille permanente sur tous les sujets liés à l'activité de l'entreprise : évolution du tissu local, national ou international, mouvements concurrentiels, analyse du cadre réglementaire...
  • Centraliser les demandes d'informations ou d'études émanant des directions opérationnelles/métiers de l'entreprise.
  • Identifier ou proposer des sujets d'études stratégiques permettant d'anticiper ou de répondre aux besoins de l'entreprise.
  • Définir précisément les enjeux et les sujets d'études.
  • Proposer des méthodologies adaptées : étude qualitative et/ou quantitative, recours à des prestataires et/ou des partenaires, délais, budgets, mode de diffusion finale de l'information...

 

Recueil des données

  • Recueillir l'ensemble des ressources documentaires utiles à la mise en place de l'étude : ouvrages, web, articles...
  • Extraire ou faire extraire l'ensemble des données qualitatives ou quantitatives contenues au sein des bases de données de l'entreprise.
  • Recueillir par soi-même ou suivre les relations avec les prestataires en charge de réunir les données/informations nécessaires à la bonne production de l'étude : administration des questionnaires (courrier, téléphone, Internet ou face à face), constitution d'une base de données...

 

Analyse et production d'études et de rapports

  • Étudier l'ensemble des informations recueillies et valider leur contenu (fiabilité de l'information, intérêt par rapport à l'étude, recoupement entre les différentes sources d'informations...).
  • Manipuler et synthétiser les informations afin d'en extraire les matériaux nécessaires à la production d'études et/ou de synthèses.
  • Dégager des tendances et mettre en évidence les différents facteurs et/ou indicateurs socio-économiques qui permettront une analyse.
  • Élaborer des indicateurs statistiques qui permettront de suivre les évolutions régulières du sujet étudié.

 

Présentation et suivi des recommandations

  • Effectuer un diagnostic précis et interpréter les informations clés en termes d'analyse et de recommandations stratégiques pour l'entreprise.
  • Mettre en forme l'ensemble de l'étude afin de la communiquer en interne par voie écrite et/ou orale.
  • Valider la bonne compréhension de l'étude auprès des différents interlocuteurs internes et les accompagner dans la réflexion avant mise en action.

 

Activités éventuelles

Le chargé d'études socio-économiques peut être amené à communiquer en externe ses travaux d'études dans le cadre de publications, de conférences ou de rédaction d'articles. Selon le statut et la politique de l'entreprise (ou de l'organisme), il pourra le faire avec autonomie (parfois en son nom) ou sous contrôle de l'entreprise.

Il peut également fournir à l'entreprise des outils d'aide à la décision qui permettront de suivre régulièrement des indicateurs importants pour l'entreprise et d'établir des prévisions sur l'activité et/ou le marché.

Le chargé d'études socio-économiques peut enfin intervenir sur des phases commerciales, d'avant-vente ou d'après-vente : participation à une réponse à appel d'offre, présentation de conclusions/recommandations directement au client final.

 

Variabilité des activités

L'activité du chargé d'études socio-économiques varie selon le type de structure dans laquelle il évolue :

  • En institut d'études et de sondage : il intervient en amont sur la définition des méthodologies et dans la plupart des cas sur le brief des enquêteurs qui vont procéder au sondage. L'étude peut avoir une vocation privée (client entreprise, organisme public) ou publique (commanditée par les médias dans le cadre de sondage politique par exemple).
  • Au sein d'un organisme public de type CNRS, Insee, les études vont faire l'objet de communications officielles de la part de l'organisme, et/ou conditionner en partie les actions de l'état en direction d'un secteur d'activité. Les chiffres et les études sont intégralement produits par l'organisme et les effectifs du département études peuvent être relativement importants et spécialisés.
  • Au sein d'une collectivité territoriale, les études vont servir à la fois d'observatoire et de guide pour l'action au sein d'une commune, d'un département ou d'une région. Les sujets développés peuvent concerner aussi bien l'urbanisme, l'aménagement du territoire que la sécurité, les transports... Les chargés d'études sont relativement polyvalents et peuvent intervenir sur tout type de sujet pour le compte de la collectivité territoriale.
  • En cabinet de conseil : le chargé d'études socio-économiques fait souvent figure d'expert interne spécialisé sur un ou plusieurs sujets. Il intervient davantage en contact direct avec les clients finaux (en amont ou en aval de la commercialisation de la prestation).
  • En entreprise, le chargé d'études socio-économiques intervient principalement au sein de grands groupes et sur des sujets multiples. Il peut avoir une culture marketing, commerciale, recherche et développement, internationale...

 

Par ailleurs, un chargé d'études socio-économiques peut, selon les besoins de l'entreprise et son propre profil, être spécialisé sur des études qualitatives ou quantitatives

  • Chargé d'études qualitatives : il s'agit de collecter et d'analyser des informations exprimées lors d'entretiens en face à face, en groupe, en situation ou sur la base d'analyses documentaires.
  • Chargé d'études quantitatives : les données exploitées sont exclusivement chiffrées. L'économétrie, les mathématiques ou les statistiques sont des spécialisations souvent exigées pour ce type de poste.

 

Rémunération

  • Jeune diplômé : entre 25 et 32 k€
  • Jeune cadre : entre 32 et 45 k€

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Très bonne maîtrise des outils de recherche documentaire : notamment moteurs de recherche Internet afin de trouver et sélectionner rapidement une information pertinente
  • Maîtrise des outils informatiques spécifiques liés aux bases de données, logiciels de traitements statistiques, présentation des résultats… : Excel, Access, SAS, SPSS…
  • Connaissances des techniques de modélisations statistiques, plus ou moins complexes selon le positionnement du poste et les besoins de l’entreprise : tris croisés, typologies, scores…
  • Maîtrise des différentes techniques d’entretien dans le cadre d’études qualitatives : entretien en face à face, entretien téléphonique…
  • • Un niveau d’anglais courant est de plus en plus requis, y compris à l’écrit afin de rédiger des synthèses et des recommandations en anglais.

 

Aptitudes professionnelles

  • Fortes qualités d’analyse et de synthèse afin d’identifier rapidement et à bon escient les enjeux d’une étude et la pertinence des informations recueillies
  • Qualités de communication aussi bien à l’écrit qu’à l’oral car le chargé d’études doit pouvoir présenter ses conclusions de façon claire, lisible et structurée à ses clients internes ou externes
  • Sens du détail et capacité à aller en profondeur sur tout type de sujets : le chargé d’études socio-économiques n’est pas spécialiste de tous les sujets qu’il aborde mais il doit pouvoir se constituer une expertise rapidement en fonction des thèmes des études.
  • Nuance et finesse dans ses analyses comme dans ses recommandations : le chargé d’études socio-économiques doit allier des qualités d’exactitude à des qualités de diplomatie, car les sujets sont souvent des sujets d’actualité.
  • Forte autonomie, les chargés d’études socio-économiques peuvent travailler en équipe mais il existe systématiquement une part de travail plus personnel (rédaction, analyse).

 

Le profil

Diplômes requis

  • Formation bac+4/5 (Master) spécialisées en économétrie ou statistiques (ex-DESS, DEA de Dauphine, de la Sorbonne ou encore Paul Sabatier à Toulouse).
  • École d'ingénieurs spécialisée comme l'Ensae ou l'Ensai.
  • Écoles supérieure de commerce.
  • École d'ingénieurs spécialisée dans le domaine d'activité de l'entreprise.
  • 3e cycle en sciences économiques ou sciences humaines.
  • Doctorat en sciences économiques, sciences humaines avec une spécialisation dans le domaine d'activité de l'entreprise.

 

Durée d’expérience

Ce type de poste s'adresse principalement aux jeunes diplômés ou jeunes cadres.

 

Postes précédents (P-1)

 

Qui recrute ?

  • Grandes entreprises du secteur privé appartenant à tout type de secteur d'activité (services d'études économiques)
  • Organismes publics liés à la recherche et/ou à la vie économique et sociale : CNRS, Insee, Inria, CEA, Cnes, Inserm, MNHN, Cirad, Inra, CCI, CMA...
  • Cabinets de conseil en intelligence économique, stratégie d'entreprise...
  • Instituts d'études et de sondage
  • Instituts de conjoncture
  • Administrations et collectivités territoriales

 

Rattachement hiérarchique

 

Environnement de travail et interlocuteurs

  • Direction marketing
  • Direction commerciale
  • Direction communication
  • Direction des systèmes d'information (pour l'hébergement des données)
  • Chargés de recherche

 

Evolution professionnelle (P+1)