Chargé d'études (environnement) - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Etudes, recherche et développement

lu 469 fois | publié le 14/09/2017

Chargé d'études (environnement)

Le chargé d'études en environnement rassemble les éléments de connaissance, élabore un diagnostic, évalue les enjeux et suit les effets des politiques ou des projets sur l'environnement. Il prépare la prise de décision et émet des recommandations pour préserver la qualité de l'environnement. Il doit donc avoir des connaissances élargies, tant au niveau écologique que sur le plan réglementaire.

Autres intitulés

  • Chargé d'études aménagement du territoire
  • Chargé de gestion écologique
  • Chargé d'études SIG

 

Activités principales

Collecte d'informations

  • Collecter les enquêtes auprès d'acteurs ou sur le terrain et traiter les données.
  • Recueillir des informations bibliographiques et de terrain.
  • Réaliser des inventaires, des diagnostics, de la prospection sur la végétation, les populations, les espèces rares...
  • Vérifier l'ensemble des données.

 

Analyse et synthèse

  • Chercher à faire ressortir les enjeux et à résoudre les problèmes.
  • Intégrer les études réalisées à des missions de maîtrise d'œuvre ou d'assistance à maîtrise d'ouvrage.
  • Travailler à la mise en œuvre d'un plan de gestion.

 

Rédaction de rapports et dossiers

  • Rédiger des études d'impact sur des projets d'aménagement, d'urbanisme ou d'infrastructures.
  • Rédiger des dossiers réglementaires (ex : dossiers d'enquêtes publiques).
  • Réaliser des études d'accompagnement sur des projets éoliens et photovoltaïques.
  • Mettre en forme des cartographies (par exemple, cartographie du réseau écologique à l'échelle du territoire du projet).

 

Animation de réunions

  • Conduire et animer des réunions internes et externes entre divers partenaires.
  • Faciliter le dialogue en rationalisant les éléments du débat.
  • Communiquer et vulgariser des résultats d'étude.
  • Adapter des préconisations aux acteurs auxquels elles sont adressées.

 

Conseiller les clients et les partenaires

  • Participer à la gestion de la sous-traitance.
  • Maintenir le contact avec les clients.
  • Définir et mettre en œuvre des projets à finalité environnementale. 
  • Elaborer des préconisations.

 

Montage administratif et financier  

  • Construire une planification budgétaire pour chaque étude.
  • Elaborer des tableaux de bord.

 

Encadrement d'équipes et conduite de projets

  • Manager les équipes d'assistants d'études, de techniciens et de dessinateurs.
  • Avoir un rôle de chef de projet et diriger le déroulement de l'étude.

 

Veille réglementaire et technique

  • Réunir un ensemble de données dans différents domaines, sur les sujets d'étude.
  • Informer tous les acteurs d'un projet sur des évolutions juridiques, techniques et environnementales.

 

Activités éventuelles

Le chargé d'études environnement peut participer à l'élaboration de modules de formation relatifs à sa spécialité. Il endosse alors le rôle d'expert et fournit les informations dont il dispose sur les projets qu'il suit. Il peut aussi jouer un rôle plus important dans la mise en œuvre et le suivi des marchés publics. Cela implique une connaissance du code des marchés publics, et également des règles administratives et budgétaires.

 

Variabilité des activités

  • Le chargé d'études aménagement du territoire réalise des missions centrées sur les territoires et les milieux : il prépare et produit les études d'impact de projets consommateurs d'espaces (carrières, routes, projets d'urbanisme...), et accompagne la définition de programmes ou de politiques environnementales...
  • Le chargé d'étude au profil technico-réglementaire réalise des missions centrées sur l'industrie : il travaille sur les dossiers d'installations classées, apporte du conseil en matière de prévention des risques industriels, fournit des analyses préalables à la mise en place de système de management environnemental.
  • Les chargés d'études spécialisés sont des « experts » sur une thématique. Ils interviennent en complément des deux premières catégories de chargés d'études. Certains d'entre eux (hydrauliciens, thermiciens...) peuvent également intervenir directement sur la conception d'équipements (réseaux, stations d'épuration...) et ainsi, par leur profil et leurs missions, se rapprocher des ingénieurs études et travaux (cf. fiche métier ingénieur hydraulicien).

 

Le chargé d'études environnement peut voir son activité orientée vers la gestion d'informations et de données environnementales. Il peut donc être amené à traiter une partie de son travail grâce aux systèmes d'information géographique (SIG) : simuler des évolutions urbaines, des risques naturels, des programmes d'exploitation minière... Il utilisera également des bases de données environnementales, qu'il devra savoir administrer.

  • Dans le secteur privé, le chargé d'études environnement doit concilier satisfaction du client et rentabilité des prestations, qui s'évaluent en termes de temps passé par affaire.
  • En syndicat ou en organisation professionnelle, il intervient dans un souci de respecter les orientations " lobbyistes " des adhérents.
  • En association de protection ou de conservation, il mène souvent ses missions en lien avec une cause militante.

 

Rémunération

Jeune diplômé : entre 18 et 25 k€

Jeune cadre : entre 25 et 30 k€

Cadre confirmé : entre 30 et 35 k€

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Culture générale large (scientifique, technique, économique, faits de société...) sur les différentes thématiques environnementales
  • Maîtrise scientifique, technique et réglementaire d'une spécialité environnementale et sur le contexte des acteurs
  • Connaissance des outils, méthodes et techniques d'études, de relevé, mesures ou inventaires ou d'audit, utilisés dans sa spécialité
  • Très bonne capacité de synthèse et de rédaction
  • Savoir-faire en communication, animation, conduite de réunion, gestion de projet
  • Aisance dans l'utilisation des outils et logiciels informatiques, d'infographies, SIG

 

Aptitudes professionnelles

  • Rigueur scientifique pour garantir la fiabilité des résultats d'étude
  • Sens de l'analyse stratégique et de la synthèse didactique pour assurer les meilleures préconisations
  • Capacité d'absorption d'un plan de charge, avec rapidité mais avec exigence sur la qualité du travail
  • Capacité de travail en équipe car les études sont souvent menées par groupe de projet

 

Le profil

Diplômes requis

  • Master 2 généraliste en environnement, en sciences de la vie, en géographie, urbanisme ou aménagement du territoire (beaucoup d'universitaires)
  • Master 2 en chimie ou dans les sciences liées à l'eau
  • Diplôme d'ingénieur spécialisé en environnement, plus orienté vers les risques, l'hygiène et la sécurité en entreprise

 

Durée d’expérience

Bien que le poste de chargé d'études en environnement soit ouvert aux jeunes diplômés, les bureaux d'études importants cherchent souvent à recruter des chargés d'études un peu expérimentés. Il leur faudra avoir déjà acquis une expérience dans des structures plus modestes, en stage par exemple. Le chargé d'études en environnement n'a pas toujours le statut cadre. 

 

Postes précédents (P-1)

  • Technicien

 

Qui recrute ?

  • Collectivités territoriales (communautés de communes, syndicats mixtes...)
  • Bureaux d'études et sociétés de conseil en environnement
  • Bureaux d'études techniques et sociétés d'ingénierie
  • Bureaux de contrôle proposant des prestations d'études
  • Associations institutionnelles (CAUE...)
  • Associations de protection de l'environnement (ONG, Conservatoires des Espaces Naturels...)
  • Organismes consulaires ou professionnels : chambres d'agriculture, syndicats interprofessionnels
  • Organismes publics exerçant une activité de bureau d'études (CETE, INERIS...)

 

Rattachement hiérarchique

 

Environnement de travail et interlocuteurs

  • Représentants des administrations
  • Élus politiques
  • Dirigeants d'entreprise
  • Cadres et techniciens d'entreprise
  • Responsables d'associations

 

Evolution professionnelle (P+1)

 

Contexte et facteurs d’évolution du métier

Le métier de chargé d'études en environnement est ouvert aux formations universitaires, notamment aux diplômés de masters (en sciences de la vie, en géographie, urbanisme ou aménagement du territoire...) et peut s'exercer dans de nombreux domaines : biodiversité, construction, aménagement du territoire, gestion des milieux naturels... Suivant le domaine où il travaille, le chargé d'études environnement doit suivre les obligations réglementaires et techniques pour effectuer les projets qui lui sont confiés (ex : espaces naturels sensibles, conservation du littoral,  risques industriels, normes de construction et d'aménagement...). Tant au niveau européen qu'au niveau national, la prise en compte d'éléments environnementaux dans de nombreux projets (acquisition, construction, protection...) oblige les acteurs à procéder à des études préalables à chaque projet. A titre d'exemple, la constitution du réseau Natura 2000 (réseau européen de sites naturels) a sollicité des chargés d'études environnement afin de réaliser des diagnostics et de proposer des plans d'actions.