Conseiller technique (environnement) - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Communication, création

lu 30 fois | publié le 13/09/2017

Conseiller technique (environnement)

Le conseiller technique environnement travaille au service de groupements de professionnels. Il apporte des conseils aux adhérents, les informe et les sensibilise sur les thématiques environnementales. Il anime le réseau de professionnels et assure un rôle de défense de leurs intérêts à l'extérieur.

Autres intitulés

  • Conseiller environnement
  • Assistant technique environnement
  • Chargé de mission environnement

 

Activités principales

Information et communication

  • Assurer une veille technique, méthodologique et juridique en environnement.
  • Synthétiser les informations et les diffuser aux professionnels sous forme de journées de formation ou d'interventions, d'articles dans le bulletin de liaison, ou encore à l'occasion d'interventions individualisées.
  • Organiser des manifestations et réunions sur l'environnement.

 

Mise en œuvre de programmes et politiques

  • Participer à la définition et à la mise en œuvre des politiques de son organisme, liées à des contraintes réglementaires ou à des analyses des besoins des adhérents.
  • Mettre en œuvre un programme dans sa totalité : du montage technique et financier général à la conception des outils méthodologiques jusqu'à leur application et l'évaluation des résultats auxquels ils ont abouti.

 

Animation du réseau des adhérents

  • Animer le réseau des adhérents par le biais de ses différents contacts.
  • Faciliter l'échange d'informations et de savoir-faire entre les adhérents et communiquer à sa structure les projets et besoins individuels ou collectifs.

 

Assistance individuelle

  • Animer le réseau des adhérents par le biais de ses différents contacts.
  • Faciliter l'échange d'informations et de savoir-faire entre les adhérents et communiquer à sa structure les projets et besoins individuels ou collectifs.
  • Mettre en place des actions individualisées en réponse à de nouvelles contraintes réglementaires environnementales, à de nouvelles opportunités de financement, à des programmes d'action définis par sa structure ou encore à des problèmes ponctuels rencontrés par les membres de la corporation.
  • Établir des recommandations pour des structures de production (entreprise industrielle, exploitation agricole) puis évaluer les résultats de mise en œuvre.
  • Répondre aux questions des entreprises adhérentes à la structure.
  • Réaliser des diagnostics ou pré-diagnostics environnementaux.

 

Représentation de la politique environnementale de l'organisme

  • Représenter les intérêts des professionnels vis-à-vis des partenaires extérieurs (administrations, société civile, établissements d'enseignement...) avec qui le conseiller technique environnement doit entretenir des relations étroites.

 

Information et conseil interne

  • Répondre aux questions de tous les collaborateurs concernant l'environnement.
  • Assister, en concertation avec son chef de service, les autres services dans la prise en compte de l'environnement dans leurs actions.

 

Variabilité des activités

Selon que la structure pour laquelle il travaille a une vocation plutôt syndicale ou plutôt professionnelle, le conseiller technique environnement aura à prendre en compte plus ou moins fortement l'aspect défense des intérêts de ses membres.

Le conseiller technique environnement peut également avoir, selon les organismes, à programmer et à conduire des travaux de recherche, à mettre en place des expérimentations, ainsi qu'à réaliser des études prospectives dans le but de définir de nouvelles orientations stratégiques ou techniques.

 

Rémunération

Jeune diplômé : entre 20 et 25 k€.

Jeune cadre : entre 25 et 30 k€

Cadre confirmé : entre 30 et 40 k€

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Culture générale solide en environnement, notamment en ce qui concerne les aspects réglementaires, scientifiques et techniques
  • Maîtrise technique des enjeux environnementaux spécialisés
  • Connaissance de la réglementation, des normes environnementales et des procédures administratives
  • Conduite de projets et gestion de budget
  • Communication et animation de réunions

 

Aptitudes professionnelles

  • Sens aigu de la communication et force de conviction, pour faire entendre les positions de son organisme auprès des professionnels, des partenaires extérieurs ou du public
  • Pédagogie, pour expliquer les contraintes techniques et financières ainsi que persuader les adhérents et partenaires extérieurs de la prise en compte de l'environnement

 

Le profil

Diplômes requis

  • Diplôme d'ingénieur en environnement (par exemple : ingénierie industrielle en environnement de l'École des métiers de l'environnement (EME))
  • Diplôme d'ingénieur agronome et agricole
  • Diplôme d'ingénieur généraliste ou spécialisé sur un secteur de production particulier
  • Master en environnement (par exemple master IMEDD (Ingénierie et management de l'environnement et du développement durable) de l' UTT (Université technologique de Troyes)-)
  • Master spécialisé en environnement (par exemple : master spécialisé management de l'environnement et de l'éco-efficacité énergétique de l'INSA de Lyon, master spécialisé ingénierie et gestion de l'environnement de l'AgroParisTech)
  • Master en droit de l'environnement

 

Durée d’expérience

Le poste de conseiller technique environnement peut être ouvert aux jeunes diplômés, mais une première expérience, voire deux à trois années d'expérience, est souvent demandée par les employeurs.

Les professionnels expérimentés, à l'interface de l'environnement et du secteur des adhérents, sont très appréciés.

 

Postes précédents (P-1)

 

Qui recrute ?

  • Syndicats patronaux
  • Chambres syndicales sectorielles
  • Chambres de commerce et d'industrie
  • Chambres d'agriculture
  • Chambres des métiers

 

Rattachement hiérarchique

  • Chef de service industrie
  • Chef de service appui aux entreprises
  • Chef de service des affaires juridiques
  • Conseillers techniques spécialisés

 

Environnement de travail et interlocuteurs

  • Direction de la communication
  • Entreprises et professionnels adhérents
  • Élus professionnels
  • Partenaires publics (communes, département, région, Ademe, Dreal...) et privés

 

Evolution professionnelle (P+1)

 

Contexte et facteurs d’évolution du métier

L'extension progressive de la réglementation environnementale à tous les secteurs d'activité a pour effet un élargissement du domaine de compétences ; il ne s'agit plus seulement de problématiques environnementales mais aussi de manière beaucoup plus large de développement durable.

Par ailleurs, il est de plus en plus fréquent que les projets s'appuient sur des financements européens relativement complexes à mobiliser ce qui implique des compétences accrues en montage et gestion de projet.

Mots-clés : métierenvironnement