Conseiller en maîtrise de l'énergie - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Communication, création

lu 32 fois | publié le 13/09/2017

Conseiller en maîtrise de l'énergie

À la fois médiateur et expert technique, le conseiller en maîtrise de l'énergie informe, sensibilise et conseille les particuliers et les collectivités dans le domaine de la maîtrise de l'énergie. Il intervient et apporte une aide pour le montage de projets, en matière de réduction de la consommation d'énergie et recours aux énergies renouvelables.

Autres intitulés

  • Conseiller info-énergie
  • Conseiller en efficacité énergétique
  • Chargé de mission « efficacité énergétique dans le bâtiment »
  • Conseiller énergie
  • Gestionnaire de l'énergie
  • Consultant en maîtrise de l'énergie et énergies renouvelables

 

Activités principales

Sensibilisation, information et conseil auprès des particuliers, élus, utilisateurs ou gestionnaires des bâtiments sur l'utilisation rationnelle de l'énergie

  • Informer sur les gestes quotidiens permettant d'économiser l'énergie et de réduire les consommations (renseignements apportés en face-à-face et au téléphone).
  • Conseiller et proposer des équipements économes en consommation d'énergie.
  • Développer et organiser des animations pédagogiques et des journées de sensibilisation sur le thème de l'utilisation rationnelle de l'énergie auprès du grand public, des entreprises ou du monde scolaire.
  • Rechercher des partenaires pour financer ces événements.
  • Apporter des informations et conseils aux collectivités locales, par exemple dans le cadre des plans climats et des réflexions en lien avec le développement durable.
  • Organiser des visites de sites exemplaires et des rencontres entre professionnels et clients ou prospects.
  • Rédiger des plaquettes d'informations sur ces thèmes.
  • Rédiger des rapports afin d'inciter à des prises de décisions réduisant les factures énergétiques.
  • Assurer une veille documentaire et réglementaire sur l'évolution des techniques et des technologies.

 

Réalisation de pré-études énergétiques

  • Analyser et formaliser les besoins des particuliers ou des collectivités.
  • Réaliser des diagnostics personnalisés et des pré-études.
  • Procéder à un bilan de patrimoine (par exemple pour une collectivité) en matière de gestion des fluides (eau, électricité, combustibles, carburants).
  • Analyser les consommations d'énergies et mettre en place des tableaux de bord à partir d'un examen critique des factures.
  • Aider à la formalisation d'un cahier des charges de consultation pour réaliser si besoin des études techniques sur la consommation énergétique.
  • Utiliser des outils de mesure de consommation de l'énergie en vue de réaliser un diagnostic.
  • Contribuer à l'analyse des résultats des diagnostics réalisés par les bureaux d'études.
  • Élaborer des préconisations.
  • Communiquer les résultats aux particuliers ou à la collectivité, et éventuellement aux partenaires (maîtres d'œuvre, installateurs...).

 

Élaboration de solutions, analyses d'impact et aide technique à la réalisation du projet

  • Proposer des solutions pour optimiser les installations et gagner en efficacité énergétique.
  • Proposer le changement d'installations lorsque celles-ci sont trop énergivores et conseiller sur leur utilisation.
  • Analyser et évaluer les impacts économiques, sociaux et environnementaux des solutions préconisées et les communiquer au client.

 

Aide au montage financier et administratif du projet

  • Identifier sur le territoire couvert les aides et subventions possibles (crédit d'impôts, baisse de la TVA...) et les présenter clairement au demandeur.
  • Évaluer la période de retour sur investissement.
  • Informer sur les démarches administratives, les déclarations de permis de construire.
  • Évaluer le budget global des recommandations.

 

Activités éventuelles

Lorsque la structure employeur est subventionnée à la fois par l'ADEME et par les collectivités, les conseillers en maîtrise de l'énergie peuvent être sollicités pour apporter un argumentaire neutre et objectif sur les politiques énergétiques nouvelles à mettre en œuvre, notamment lors de réunions au sein des collectivités (agenda 21, plans climat énergie territoriaux, commission développement durable...).

Dans le cadre de conventions spécifiques conclues entre la collectivité et l'association, les conseillers en maîtrise de l'énergie peuvent intervenir techniquement sur les projets ; par exemple, le bilan énergétique global d'un bâtiment, pour repérer les dysfonctionnements, identifier les leviers de maîtrise de l'énergie et les travaux à mener.

Une participation à des projets européens (Energy Intelligent Europe ou Concerto par exemple) sur ces thématiques est également possible.

 

Variabilité des activités

En toute logique, les activités exercées par le conseiller en maîtrise de l'énergie évoluent avec l'expérience. Les jeunes diplômés commencent souvent par des missions d'accompagnement de projets des particuliers et évoluent par la suite vers l'accompagnement des collectivités et des entreprises, des projets souvent plus importants et plus complexes.

 

Les activités peuvent varier selon le type de structure :

  • Le conseiller info-énergie, au sens donné par l'ADEME1, délivre des informations sur les installateurs et les bureaux d'études présents sur le territoire. Il a un rôle pédagogique particulièrement important pour sensibiliser les particuliers à la réduction des consommations en énergie. Par ailleurs, il peut avoir un rôle complémentaire d'information auprès des artisans et des installateurs.
  • Au sein d'une collectivité locale ou de toute structure souhaitant maîtriser sa consommation en énergie, le conseiller en maîtrise de l'énergie analyse les dépenses énergétiques liées à l'activité de la structure, formule des préconisations pour réduire les consommations énergétiques et les argumente auprès de la direction pour appuyer la mise en œuvre des mesures préconisées.
  • Au sein d'une entreprise du secteur de l'énergie, soumise à l'obligation de réalisation d'économies d'énergie, le conseiller en maîtrise de l'énergie est chargé de développer l'octroi de certificats en économie d'énergie. Il doit mettre en place les stratégies adéquates.

 

1 Postes subventionnés par l'ADEME, soumis à une charte qui requiert la neutralité, l'objectivité et la gratuité dans le conseil à apporter et recherche avant tout la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

 

Rémunération

Jeune diplômé : 20 à 25 k€

Jeune cadre : 25 à 30 k€

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Bonne connaissance du secteur de l'énergie
  • Maîtrise des techniques portant sur :
    • Les différents types d'énergies, notamment les énergies renouvelables  (biomasse...)
    • La conception climatique et thermique des bâtiments
    • La performance énergétique des bâtiments et des systèmes (isolation, chauffage, ventilation, éclairage...)
    • La règlementation thermique et les outils de calculs règlementaires
    • Les énergies renouvelables : paramètres économiques liés à l'investissement et au fonctionnement, intérêt environnemental et réglementation
    • Les techniques de diagnostic énergétique
  • Maîtrise de l'informatique et utilisation de logiciels de diagnostic énergétique (Dialogi, logiciel développé par l'ADEME par exemple)
  • Connaissance de la réglementation dans le domaine de l'énergie
  • Connaissance des grands principes des procédures de marchés publics
  • Connaissance des acteurs de l'énergie dans la région concernée
  • Capacités d'analyse et rédactionnelles

 

Aptitudes professionnelles

  • Dynamisme, curiosité et motivation par rapport à la thématique énergie et environnement
  • Sens du service (en lien avec les enjeux de maîtrise de l'énergie), pour comprendre les besoins exprimés, répondre dans les délais et avec la qualité attendue et adapter son conseil au niveau de connaissance de l'interlocuteur
  • Rigueur et précision dans les études réalisées
  • Qualités relationnelles (écoute et contact) avec les différents interlocuteurs
  • Capacités d'argumentation et de négociation pour convaincre les partenaires
  • Capacité à concilier autonomie et travail en équipe
  • Mobilité géographique régionale pour les visites de site

 

Le profil

Diplômes requis

  • Bac+2 et 3 : DUT génie thermique et énergie, licences professionnelles en génie énergétique, énergies renouvelables et environnement
  • 2ème cycle (master) universitaire technique, spécialisé dans les domaines de l'énergie, de l'environnement, du développement durable et du génie thermique
  • Écoles d'ingénieurs spécialisées dans les domaines du génie climatique, du génie thermique, de l'énergie et de l'environnement (INSA, ENSE3...)

 

Durée d’expérience

Le poste de conseiller en maîtrise de l'énergie est accessible aux jeunes diplômés ayant déjà réalisé des stages dans ce domaine.

 

Postes précédents (P-1)

 

Qui recrute ?

  • Associations à vocation environnementale ou de développement, de type agences locales de l'énergie, CAUE, ADIL, dont certaines participent au projet des Espaces info-énergie subventionnés par l'ADEME
  • Collectivités locales : communes, communauté d'agglomération, conseils généraux ou régionaux, syndicats intercommunaux...
  • Entreprises de l'énergie (EDF, GDF Suez...)
  • Toute structure souhaitant maîtriser sa consommation d'énergie (entreprise, office HLM...)

 

Rattachement hiérarchique

  • Directeur de l'association ou de l'entreprise dans une petite structure
  • Responsable développement durable / énergie dans les structures plus importantes et dans les collectivités locales

 

Environnement de travail et interlocuteurs

Les relations se situent essentiellement auprès d'interlocuteurs externes :

  • Particuliers
  • Collectivités locales (élus et agents)
  • Maîtres d'ouvrage publics ou privés d'opérations de construction
  • Architectes
  • Installateurs, entreprises et artisans du bâtiment par exemple

 

Evolution professionnelle (P+1)

  • Économe de flux
  • Conseiller en énergie dans une structure plus importante (le patrimoine à étudier est plus important et les missions élargies)
  • Formateur en maîtrise de l'énergie
  • Ingénieur en efficacité énergétique
  • Gérant d'un petit bureau d'étude thermique
  • Chef de projet énergies renouvelables