Styliste (distribution) - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Commercial, marketing

lu 43 fois | publié le 11/09/2017

Styliste (distribution)

Le styliste traduit les évolutions des tendances et des modes de consommation afin d'orienter les achats. Il participe à la sélection et parfois à la conception d'assortiments pour les marques propres de l'enseigne. Il assure également une veille concurrentielle sur les produits tendances, innovants aux niveaux national et international.

Autres intitulés

  • Styliste/tendanceur
  • Coordinateur de style

 

Activités principales

Observation et définition des tendances

  • Participer ou définir les grandes tendances en matière de marketing et de consommation et les situer par rapport au marché et à la clientèle.
  • Elaborer deux fois par an les cahiers de tendances ou les dossiers stylistiques afin d'illustrer en images et par quelques messages clés, les traits caractéristiques de la saison.
  • Présenter les tendances aux services commerciaux et achats, en insistant sur les messages forts à faire passer au niveau des achats et de la communication visuelle.
  • Travailler en collaboration avec le marketing, les achats afin d'influencer les choix selon les tendances marquantes de la saison.

 

Sélection des assortiments

  • Définir les matières, les couleurs qui vont marquer la saison.
  • Prospecter les marques et effectuer des rendez-vous d'achats avec les acheteurs de l'enseigne.
  • Impulser des idées nouvelles lors de la constitution des assortiments de produits, des collections.

 

Communication et valorisation des produits en cohérence avec l'image de l'enseigne

  • Intervenir dans la sélection des thématiques dans le cadre des opérations de communication interne ou externe.
  • Contribuer avec les services de presse, de communication... au choix des articles à mettre en avant dans les supports de communication.
  • Coordonner et contribuer à la valorisation des produits dans la surface de vente.
  • Proposer des évènements à la direction : certains stylistes organisent par exemple des expositions ou des défilés sur des thématiques spécifiques liées à la tendance du moment.
  • Participer à l'établissement du planning de mise en place des thématiques pour le ou les magasin(s).

 

Veille concurrentielle nationale et internationale

  • Effectuer une veille concurrentielle aux niveaux national et international.
  • Se rendre sur des salons professionnels ou des défilés afin de repérer et d'analyser les nouveautés et les tendances à privilégier.
  • Réaliser des visites chez des créateurs ou des fournisseurs.
  • Rédiger les comptes rendus des salons pour mettre en perspective les nouveautés avec le cahier des tendances.

 

Activités éventuelles

Après quelques années d'expérience, le styliste en distribution peut coordonner le travail d'autres stylistes internes ou exerçant en free-lance.

 

Variabilité des activités

Le travail de coordination avec le service achats est plus ou moins développé selon l'organisation de l'enseigne.

Par exemple, la rédaction des books peut être réalisée en collaboration avec les acheteurs, afin d'orienter les achats vers les nouvelles tendances ou les produits innovants. Dans ce contexte, les visites chez les nouveaux créateurs peuvent être effectuées ensemble ainsi que la sélection des références retenues.

Le styliste peut travailler sur des produits en marque propre de l'enseigne et dans ce cas, il aide les acheteurs à créer les collections. Il intervient alors sur le choix des thématiques de la collection, le développement stylistique des produits, la sélection des tissus, les gammes de couleurs, la sélection des formes...

Dans les grands magasins ou les concepts stores, il aura à réfléchir sur les implantations des nouvelles marques. Il interviendra pour préserver la cohérence d'ensemble du ou des point(s) de vente. Il est régulièrement amené à travailler avec les équipes commerciales.

 

Rémunération

Jeune cadre : entre 30 et 35 k€

Cadre confirmé : entre 35 et 50 k€

Les fourchettes de rémunération sont données à titre indicatif. Les rémunérations peuvent varier en fonction de l'enseigne, de la taille du magasin, des effectifs encadrés, du niveau d'expérience....

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Bonne culture de la mode et des tendances artistiques
  • Maîtrise d'un logiciel de traitement d'images comme Photoshop ou Illustrator
  • Maîtrise des process commerciaux et des achats
  • Bonne connaissance des produits distribués (matières, matériaux, méthodes de fabrication...)
  • Connaissances des techniques de marketing et merchandising
  • Maîtrise des supports de communication

 

Aptitudes professionnelles

  • Créativité et goût pour l'innovation : disposer d'un certain don pour détecter les tendances qui vont marquer la saison
  • Capacité d'anticipation pour repérer les tendances innovantes avant les autres distributeurs
  • Sens de la mode, de l'esthétique, des courants de la société, bonne culture générale artistique...
  • Sensibilité à l'harmonie des couleurs et aux nouvelles tendances
  • Sens des volumes et des matières afin de repérer les produits bien structurés ou originaux
  • Sens commercial : identifier les produits qui vont se vendre et qui respectent l'image de l'enseigne ; intégrer une dimension commerciale dans ses orientations innovantes et créatives
  • Capacité d'analyse et de synthèse pour faire passer les messages importants auprès des autres services
  • Curiosité et ouverture d'esprit
  • Conviction et pédagogie afin d'argumenter ses choix et faire passer les idées

 

Le profil

Diplômes requis

  • Ecole de mode (par exemple BTS design de mode, textile et environnement option mode...)
  • Diplôme supérieur des arts appliqués comme le master DSAA mode et environnement ou le DSAA créateur-concepteur textile

 

Durée d’expérience

L'accès à ce métier se fait souvent après avoir occupé un poste d'assistant styliste ou de styliste junior. Une expérience d'au moins 3 à 5 ans est requise pour être autonome sur l'ensemble des activités du styliste.

 

Postes précédents (P-1)

  • Assistant styliste

 

Qui recrute ?

  • Grands magasins
  • Magasins multi-commerces ou magasins spécialisés

 

Les bureaux de style indépendants recrutent également des stylistes en tant que conseils auprès d'industriels ou de distributeurs.

 

Rattachement hiérarchique

  • Directeur marketing
  • Directeur commercial
  • Directeur artistique
  • Directeur du style

 

Environnement de travail et interlocuteurs

Internes :

  • Direction des achats
  • Direction du marketing
  • Direction de la communication
  • Métiers commerciaux

 

Externes :

  • Créateurs
  • Agents représentant les marques
  • Bureaux de style indépendants
  • Stylistes en free-lance

 

Evolution professionnelle (P+1)

  • Responsable de style
  • Directeur de collection
  • Directeur artistique

 

Contexte et facteurs d’évolution du métier

La part d'innovation et de créativité devient de plus en plus importante dans le métier de styliste en distribution. En effet, les enseignes cherchent à se différencier par leur image et les concepts innovants. La recherche de nouvelles tendances lors de salons, la découverte de nouveaux créateurs y compris à l'international prennent une part importante de l'activité. Les implantations des marques dans le magasin seront réfléchies également afin de créer des ambiances originales et en adéquation avec l'image souhaitée par l'enseigne. Le styliste est amené à développer ses coopérations avec les différents services comme la communication, l'identité visuelle, le merchandising...

L'utilisation des logiciels de traitement d'images se développe, permettant de réaliser des books de tendances très attractifs qui servent de support aux échanges avec les autres services. Les recherches à partir d'Internet sont de plus en plus utilisées, elles facilitent la veille concurrentielle internationale à mener, à la fois dans son domaine mais également, de manière plus large, sur la culture de la mode et de l'art.

Le développement durable et le respect de l'environnement commencent à s'imposer dans les choix des stylistes. Pour tout type de produits (le textile, l'ameublement, la décoration, le bricolage...), les critères environnementaux font évoluer progressivement les comportements d'achats des consommateurs. Le styliste devra mettre en avant les tendances et les produits innovants en intégrant ces nouveaux usages.

Mots-clés : métiertendanceurstylistedistribution