Responsable legs - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Commercial, marketing

lu 34 fois | publié le 11/09/2017

Responsable legs

Le responsable legs a pour mission de promouvoir le développement des legs auprès de testateurs potentiels manifestant un intérêt pour les causes défendues par l'organisation, et d'accompagner le testateur dans sa démarche en favorisant une relation personnalisée, durable et sincère.

Autres intitulés

  • Responsable du développement des legs
  • Responsable des relations avec les testateurs
  • Responsable libéralités
  • Chargé de développement des legs
  • Chargé des relations legs

 

Activités principales

Elaborer une stratégie globale de promotion et de développement des legs, en cohérence avec la politique de l'organisation

  • Mettre en place un plan d'actions sur plusieurs années pour fixer ses propres objectifs, en cohérence avec la stratégie de l'organisation.
  • Contribuer à l'information et la valorisation des possibilités de legs de l'organisation à travers la publication d'articles relayés par les bulletins d'information de l'OSBL, des brochures envoyées lors des publipostages...
  • Identifier et cibler des testateurs potentiels pour aller à leur rencontre et/ou les recevoir au sein de l'organisation afin de les informer et mettre en valeur les causes défendues par l'organisation.
  • Préparer les dossiers legs en vue de leur acceptation par le conseil d'administration.
  • Suivre statistiquement les testateurs et testateurs potentiels, enrichir les profils et alimenter le contenu de la base de données des informations recueillies lors des rencontres avec eux dans le respect des règles qui encadrent les données personnelles (Loi informatique et liberté) et au-delà, avec un souci d'éthique constant.

 

Accompagner le testateur potentiel dans sa prise de décision

  • Clarifier et identifier la demande du testateur potentiel lors d'un premier échange, le plus souvent téléphonique, pour évaluer avec lui la meilleure démarche à effectuer s'il manifeste le souhait d'en entamer une.
  • Conseiller lors d'une rencontre en face à face la personne dans sa démarche legs en valorisant les causes défendues par son OSBL, mais aussi en présentant éventuellement celles mises en place par des OSBL qui répondraient à la demande initiale, sans forcer la décision.
  • Engager une relation de confiance avec le testateur, en respectant ses motivations et en évitant tout jugement.
  • Planifier les actions et assurer un rôle d'interface et de conseil entre le testateur et le notaire sur les différentes étapes du legs.

 

Etre le garant du traitement du legs en aval de l'exécution du legs

  • Etre le garant du respect scrupuleux des souhaits du testateur et des engagements consentis.
  • Suivre la gestion administrative et juridique de l'exécution du legs.
  • Veiller et prendre en charge le suivi des éventuels contentieux avec les membres de la famille du testateur.

 

Apporter son expertise juridique tout au long des dossiers legs

  • Contribuer au diagnostic permettant de garantir la validité juridique des legs.
  • Suivre et optimiser le déroulement des dossiers de legs, des donations et des assurances vie.
  • Contribuer à l'analyse du patrimoine successoral et à l'évaluation des biens mobiliers et immobiliers et suivi des ventes.
  • Exercer un rôle de conseil juridique auprès des testateurs sur l'évolution ou l'adaptation des termes contractuels.

 

Enrichir son expertise juridique

  • Assurer une veille juridique sur l'évolution de la législation et de la réglementation du droit privé, notamment successoral, ainsi que de la jurisprudence au niveau national, communautaire ou international.
  • Participer à des groupes de travail sur différents thèmes ou projets.

 

Activités éventuelles

  • S'occuper prioritairement de la partie relationnelle avec le testateur. Il occupe alors le poste de responsable des relations avec le testateur. Ce métier, en émergence, répond à la forte nécessité ressentie par certaines organisations d'accompagner avec empathie ces donateurs. La fusion ou non des aspects juridiques et de l'accompagnement et l'information du testateur dépend de la taille de l'organisation et de ses choix stratégiques.
  • Animer des sessions de formation juridique en interne notamment, à assurer le secrétariat juridique lors des conseils d'administration ou encore à participer dans son domaine de compétence aux réunions transversales avec d'autres référents de la profession. Ce type de missions nécessite des compétences juridiques pointues.
  • Diriger une équipe. Il doit alors faire preuve de compétences managériales qui se traduisent par des capacités d'encadrement, d'animation, de motivation et d'organisation/planification des activités du service. A ce titre également, le responsable legs doit maîtriser les techniques et méthodes d'organisation du travail et s'implique en tant que référent en matière de respect des procédures et bonnes pratiques (notamment en droit des successions). Ce niveau de responsabilité dépend souvent d'un niveau d'expérience supérieur à 10 années dans le fundraising (collecte de fonds).
  • Accompagner les membres de l'OSBL non initiés aux legs. Dans ce cadre, il doit animer des réunions de pédagogie et de formation dans les domaines juridiques et psychologiques, et savoir mener des entretiens auprès du personnel de terrain de l'organisme pour les aider à réceptionner des candidats intéressés par l'opportunité de faire un legs.

 

Rémunération

 

Cadre confirmé (5 à 10 ans d’expérience) : entre 30 et 55 k€

Cadre confirmé (plus de 10 ans d'expérience) : entre 50 et 75 k€

Les fourchettes de rémunération sont données à titre indicatif.

Le niveau pratiqué dépend du nombre d'années d'expérience, du niveau de responsabilité occupé, de la taille de l'organisme, du domaine de l'organisme à but non lucratif (santé, enseignement supérieur, caritatif, environnement...) et de sa politique salariale.

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Une incontournable empathie et de réelles qualités d'écoute pour échanger avec l'interlocuteur sans juger, lui inspirer confiance et le rassurer sur le traitement de sa demande
  • Connaissances en psychologie pour mieux appréhender et comprendre rapidement la relation qui s'instaure avec l'interlocuteur
  • Aptitudes pédagogiques nécessaires pour expliquer les causes défendues par l'organisation, pour expliquer la procédure pour établir un legs et accompagner la compréhension du processus
  • Capacités d'analyse et de synthèse pour étudier les dossiers et en déduire des préconisations d'actions
  • Connaissances spécialisées en droit (droit notarial, de la famille, droit des successions...), nécessaires dans les démarches administratives et les échanges avec les notaires notamment
  • Connaissance pratique des techniques de rédaction juridique, notamment pour les actes notariés
  • Qualités d'organisation pour être autonome et coordonner le suivi des différents dossiers au regard du plan d'actions
  • Rigueur pour être vigilant au niveau du respect des procédures et des bonnes pratiques dans l'approche et la gestion des dossiers
  • Qualités rédactionnelles adaptées au droit pour savoir rédiger avec clarté et précision des rapports argumentés

 

Aptitudes professionnelles

  • Excellent relationnel non seulement avec les notaires mais aussi avec les testateurs
  • Faire preuve de sensibilité et de finesse afin de savoir susciter l'intérêt de l'interlocuteur
  • Esprit ouvert à la coopération pour rechercher la solution la plus adaptée pour le testateur
  • Circonspection pour avancer avec prudence et discrétion sur les dossiers traités
  • Bon sens et objectivité pour savoir apprécier les limites de certaines actions, en particulier lors des contentieux
  • Savoir gérer l'imprévu et le stress pour gérer au mieux la gravité de certains sujets et la complexité de certaines situations.
  • Disposer d'une force mentale solide et d'une grande maturité de vie pour faire face aux douloureuses épreuves qui font suite aux décès des interlocuteurs.
  • Sensibilité et un attrait pour les causes défendues

 

Le profil

Diplômes requis

  • Master, DESS ou DEA de droit privé (droit des successions ou en droit judiciaire privé)
  • Certificat d'Aptitude à la Profession d'Avocat (Capa)
  • Diplôme de clerc de notaire
  • Formations de marketing ou communication

 

Durée d’expérience

Les organismes sans but lucratif recherchent des candidats expérimentés avec une expérience professionnelle d'au moins 5 ans (dans le secteur marchand ou non marchand).

 

Postes précédents (P-1)

 

Qui recrute ?

  • Organisme sans but lucratif (OSBL) : toute structure d'intérêt général susceptible de recevoir des dons des particuliers ou d'entreprises (organismes de solidarité, établissements d'enseignement supérieur et de recherche, établissements culturels).

 

Ces postes sont également en développement dans le secteur hospitalier et dans les collectivités territoriales du fait de la réduction des financements publics.

 

Rattachement hiérarchique

 

Environnement de travail et interlocuteurs

Internes :

  • Direction de la communication (Directeur de la communication, chargé de communication...)
  • Direction du marketing
  • Services supports : direction juridique, services administratifs et financiers, contrôle de gestion...
  • Bénévoles, professionnels de terrain de l'OSBL

 

Externes :

  • Testateurs et testateurs potentiels
  • Professionnels du secteur juridique
  • Agences de conseil

 

Evolution professionnelle (P+1)

 

Les cadres confirmés peuvent occuper un poste dans une fonction juridique en entreprise du secteur bancaire, en cabinet d'avocat ou en étude notariale (clerc de notaire).

Mots-clés : métierfundraisinglegs