Directeur d'agence bancaire - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Commercial, marketing

lu 20 fois | publié le 08/09/2017

Directeur d'agence bancaire

Le directeur d'agence bancaire anime, développe, organise et gère un centre de profit. Il met en œuvre la politique commerciale de l’établissement et définit les objectifs de ses collaborateurs. Il s’assure du bon fonctionnement de l’agence, tant au niveau de l’accueil des clients que de la sécurité.

Autres intitulés

  • Responsable d’agence bancaire
  • Responsable de point de vente
  • Responsable d’unité commerciale
  • Directeur de caisse

 

Activités principales

Animation et développement commercial

  • Expliquer et mettre en œuvre la politique commerciale de l’établissement en mettant en place des actions commerciales.
  • Coordonner les activités de prospection.
  • Suivre les objectifs commerciaux fixés aux équipes.
  • Gérer et développer un portefeuille clients professionnels et particuliers.
  • Superviser les actions promotionnelles et publicitaires.

 

Gestion d’un centre de profit

  • Assurer la responsabilité du compte d’exploitation de son agence et de sa rentabilité.
  • Surveiller la bonne exécution des opérations.
  • Contrôler les tableaux de bord remplis par les chargés de clientèle et ainsi vérifier les objectifs et le produit net bancaire.
  • Evaluer et contrôler les risques financiers et administratifs.
  • Assurer le reporting auprès de la hiérarchie.

 

Suivi et relation client

  • Etre en appui des équipes (chargés de clientèle et conseillers en gestion de patrimoine) pour leur apporter des informations sur les produits.
  • Assurer la qualité de service auprès des clients.
  • Traiter les litiges qui peuvent survenir entre les chargés de clientèle et leurs clients.

 

Veille réglementaire et commerciale

  • Suivre les nouveaux produits bancaires proposés par le groupe et les expliquer à l’équipe.
  • Suivre l’évolution de la réglementation bancaire et celle du droit du travail.

 

Gestion d’équipe et management

  • Répartir les tâches, suivre les plannings, assurer l’organisation de l’agence.
  • Orienter ses collaborateurs vers les bons interlocuteurs au sein de la banque, en fonction des problématiques rencontrées (risques, crédits, conformité…).
  • Procéder aux entretiens annuels du personnel sous sa responsabilité, et fixer les objectifs à atteindre pour chaque poste de l’agence.
  • Organiser la répartition des primes, des promotions, des formations, en fonction des objectifs individualisés.
  • Accompagner et former les collaborateurs afin d’assurer leur montée en compétences, et détecter les profils à haut potentiel.
  • Intégrer les nouveaux collaborateurs au sein de l’agence.
  • Etre garant du respect des consignes de sécurité, pour les biens et les personnes.

 

Relation avec l’environnement extérieur

  • Rencontrer les acteurs économiques locaux afin de développer le portefeuille de son agence et de promouvoir l’image de la banque.

 

Activités éventuelles

Le directeur d'agence bancaire peut avoir à organiser le processus de la paie.

Il est souvent responsable de la sécurité et de la gestion des risques en cas de problèmes (tels que le hold up). Il peut avoir à organiser le transfert de fonds en tenant compte des contraintes de sécurité.

Il entretient de bonnes relations avec les agents de la sécurité publique.

 

Variabilité des activités

Selon la taille de l’agence :

  • Dans une agence de petite taille (environ 4 personnes) le responsable bancaire va être amené à gérer un portefeuille de clients composé d’entreprises et de professionnels, souvent grands comptes. Son emploi du temps sera donc découpé entre la gestion des clients, la gestion de son équipe de collaborateurs et l’organisation de l’agence au quotidien : beaucoup de polyvalence lui sera donc nécessaire.
  • Dans une agence plus importante (10 personnes et plus), le directeur d’agence bancaire se trouvera en appui des conseillers, sans portefeuille dédié. C’est généralement en deuxième poste que le responsable se verra confier la direction d’une agence importante : il développera ainsi ses capacités managériales et commerciales et sera très fréquemment en contact avec les fonctions du siège.

 

Le responsable de point de vente peut travailler au sein d’une agence bancaire spécialisée, consacrée à une clientèle de particuliers, de professionnels ou d’entreprises.

Il peut également, après quelques années d’activité, prendre la responsabilité de plusieurs agences bancaires sur un même secteur géographique.

 

Rémunération

Jeune cadre : entre 40 et 50 k€

Cadre confirmé : entre 50 et 70 k€ (et plus selon l’effectif de l’agence et le nombre de points de vente gérés)

Part variable

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Capacité à manager une équipe au quotidien
  • Connaissances en gestion et comptabilité afin de suivre au quotidien la comptabilité interne, de réaliser le bilan commercial et comptable de l’agence
  • Négociation commerciale et techniques de vente pour dégager des bénéfices et maintenir la rentabilité de l’agence
  • Bonne expertise technique sur les produits financiers

 

Aptitudes professionnelles

  • Contact humain et aisance relationnelle, capacité d’écoute, pour encadrer et motiver l’équipe au quotidien
  • Négociation, diplomatie et sens commercial dans la mise en œuvre des contrats avec les clients grands comptes
  • Grande rigueur pour veiller à ce que les engagements financiers pris par les chargés de clientèle n’entraînent pas de risques importants pour l’agence
  • Capacité à prendre des décisions en fonction des besoins des clients
  • Capacité d’analyse et de synthèse pour pouvoir appréhender et transmettre des informations, des analyses, à ses collaborateurs et à ses clients
  • Polyvalence pour animer l’agence bancaire, que ce soit sur des problématiques techniques, relationnelles, ou encore de sécurité
  • Mobilité géographique et fonctionnelle pour pouvoir évoluer au sein de sa banque

 

Le profil

Diplômes requis

  • Formation de niveau Bac + 3 : diplôme de comptabilité et de gestion
  • Formation de niveau Bac + 4/5 : diplôme supérieur de comptabilité et de gestion
  • Formation de niveau Bac + 4/5 (master 2) en gestion, en comptabilité, contrôle, audit (secteur banque), en finance et comptabilité, spécialité ingénierie financière
  • IEP (Institut d’Études Politiques), section économie et finance
  • Ecole de commerce option finance ou comptabilité
  • Formation continue : diplôme de l’Institut Technique de Banque (ITB)

 

Durée d’expérience

Ce poste n’est généralement pas ouvert aux jeunes diplômés, mais il est fréquemment proposé dans le cadre de la promotion interne, après 3 à 5 années d’expérience dans le secteur bancaire, en tant que chargé de clientèle professionnels et entreprises.

Si le candidat est titulaire d’un diplôme Bac + 5, il peut être recruté directement sur un poste de responsable d’agence bancaire après avoir suivi une formation en interne, dispensée par le Centre de Formation de la Profession Bancaire (CFPB).

 

Postes précédents (P-1)

 

Qui recrute ?

  • Agences bancaires
  • Délégations régionales
  • Sièges sociaux des banques

 

Rattachement hiérarchique

  • Directeur de groupe
  • Responsable de secteur
  • Directeur d’entité

 

Environnement de travail et interlocuteurs

Internes :

  • Chargés de clientèle
  • Conseillers en gestion de patrimoine
  • Direction commerciale
  • Direction marketing
  • Contrôleur des risques

 

Externes :

  • Clients
  • Fournisseurs
  • Agents de la sécurité publique

 

Evolution professionnelle (P+1)

 

Contexte et facteurs d’évolution du métier

A la croisée des fonctions commerciales et managériales, le métier de responsable d’agence bancaire est au cœur de l’activité bancaire. Si le secteur bancaire se recentre sur les métiers de la banque de détail, le rôle du directeur d’agence bancaire prend toute son importance, alors que les banques misent aujourd’hui sur la proximité.

Avec l’application de Bâle III, le rôle du directeur d’agence bancaire pourrait évoluer. Les exigences devraient se concentrer sur le maintien de l’épargne dans les ressources stables des banques pour permettre de financer des crédits longs. Il s’agira alors de fidéliser de plus en plus les clients, et de les inciter à maintenir leur épargne. Son rôle commercial deviendra de plus en plus important tandis que sa prise de décision sur les dossiers clients pourrait se trouver limitée, notamment concernant les crédits. Par ailleurs, il devra se concentrer de plus en plus sur les activités liées à la conformité et à la réglementation : à cela s’ajoutent les chantiers liés à l’essor des nouvelles technologies, et à la multiplication des instruments et services financiers. Autant de problématiques auxquelles le directeur d’agence bancaire devra être attentif pour faire évoluer les pratiques professionnelles au sein de son agence, et plus largement, de sa banque.

Mots-clés : métieragencedirection d'agencebanque