« Mes missions couvrent la recherche et le développement de nouveaux produits ou procédés et leur suivi commercial sur le terrain. » - Apec.fr - Jeunes diplômés

Vous êtes actuellement sur le site Jeunes diplômés. Changer de site ?

Commercial, marketing

lu 10 fois | publié le 22/12/2014

Témoignage · « Mes missions couvrent la recherche et le développement de nouveaux produits ou procédés et leur suivi commercial sur le terrain. »

Damien Monnet, Chargé de recherche et chef de produit, Sofralab

Docteur en chimie moléculaire en 2008, Damien MONNET rejoint en 2010 la direction Innovation, Recherche et Développement de Sofralab (150 salariés) qui conçoit, fabrique des produits œnologiques et propose des services associés (certifiée ISO 22000, elle conseille ses clients pour l’obtention et la mise en œuvre de cette norme).

Dès 2011, une double activité se développe à la direction IRD (3 œnologues, 2 docteurs, 1 technicienne spécialisés en chimie, biochimie, microbiologie et dont 4 chefs de produits), à la fois en termes de R&D et de gestion commerciale de produits.

Depuis longtemps, l’équipe se consacre à  la gestion des projets de recherche et d’innovation « visant à proposer aux viticulteurs de nouvelles formulations ou matières premières plus performantes ou bien à mener, en partenariat avec des universités ou des organismes de recherche, des projets plus fondamentaux de recherche pour mieux comprendre l’origine de certains phénomènes ». Dans ce cas, l’objectif est de proposer au marché des produits totalement nouveaux et/ou des procédés de vinification associés permettant d’améliorer la qualité des vins et une gestion raisonnée des intrants (produits œnologiques et auxiliaires technologiques). Ces nouveaux produits ou nouvelles formulations sont testé(e)s  sur le vin et soumis à la dégustation, « le juge de paix pour leur mise sur le marché ».

Plus récemment, grâce à une collaboration avec un industriel, Damien Monnet a élaboré une nouvelle formulation de fluide caloporteur nommé Bio DKS®, consistant  à accélérer la formation d’un glaçon dans le col des bouteilles de vins effervescents obtenus par méthode traditionnelle, comme les vins de Champagne, pour éjecter le dépôt. Le produit offre de multiples avantages : une faible production de CO2 lors de sa production, une augmentation de cadence de production, une consommation énergétique réduite et une biodégradation en 5 jours après utilisation. « L’innovation se développe grâce à des allers retours permanents entre la R&D et le terrain, c'est-à-dire les clients et les forces de vente, et grâce à une veille technologique, bibliographique, commerciale et concurrentielle ».

La gestion commerciale des produits est montée progressivement en puissance, en particulier avec le lancement de ce nouveau produit puis avec le suivi de sa vie commerciale. « Le Bio DKS® apporte une solution à nos clients équipés et aussi à notre département des prestations de services ». Damien Monnet accompagne sur le terrain les technico-commerciaux pour leur apporter un appui scientifique, répondre aux questions des clients (œnologues et vignerons des domaines viticoles), leur donner des conseils professionnels et pratiques sur l’utilisation des produits. Cette démarche pédagogique sur le terrain s’est trouvée facilitée par son expérience dans l’enseignement : « Cette seconde activité c’est un peu moins de paillasse et de R&D mais elle est tout aussi passionnante. Très souvent c’est une voie pour imaginer des améliorations de procédés, si possible répondre à des besoins nouveaux et aussi voir la concrétisation du travail fourni en amont ».

Damien Monnet gère 3 autres gammes (adjuvants de tirage, moûts concentrés rectifiés, stabilisateurs tartriques). Ses 3 collègues chefs de produits sont responsables du suivi d’autres familles de produits (levures et bactéries, produits d’élevage, tanins, enzymes, etc.).

Dans une petite structure comme Sofralab, la double casquette est de rigueur. Le chef de produits doit posséder des connaissances en chimie moléculaire, microbiologie ou biotechnologie ; le travail en équipe lui permet de s’appuyer sur des compétences complémentaires. Pour appréhender les métiers de l’œnologie et du marketing, Damien Monnet a exploité les ressources internes : se documenter sur une réglementation complexe, se former auprès de ses collègues, utiliser le dispositif DIF. « Le goût d’apprendre, la curiosité, la volonté "aller de l’avant", l’autonomie sont des facteurs de réussite. De surcroît, pour s’épanouir chez nous, il vaut mieux être un épicurien, aimer la bonne chère et bien sûr le vin ! »

Mots-clés : métierchef de produit