Méthode

Comprendre et compléter une offre d'emploi

Comprendre et compléter une offre d'emploi

Peu d'annonces s'adressent spécifiquement aux jeunes diplômés, d'où l'importance de les décrypter. L'offre d'emploi donne en effet certaines informations qu'il est nécessaire de compléter, afin de savoir si vous correspondez au profil. Sachez débusquer derrière l'annonce le poste qui vous convient.

 

L’offre d’emploi ne dit pas tout…. Une annonce décrit un profil idéal mais, et a fortiori en ce qui concerne les jeunes diplômés, l’entreprise recherche un potentiel plutôt qu’un candidat immédiatement opérationnel sur un poste. La forme concise de la petite annonce en fait une communication qui va à l’essentiel : les recruteurs supposent que vous êtes à même de compléter l’information en recherchant des informations supplémentaires sur l’entreprise, son secteur d’activité, la fonction proposée et son contenu générique... "Avant de répondre à une offre, il faut raisonner en terme d’efficacité, explique Catherine Correa, responsable Marché Cadres et JD à l’Apec, ce qui signifie bien s’assurer qu’on a des chances d’être retenu. Et pour cela il faut apprendre à décrypter l’annonce."

Décodage. Pour comprendre une annonce, il faut tout d’abord prêter attention au vocabulaire utilisé. Certains mots, certaines expressions spécifiques peuvent vous permettre de repérer les annonces qui concernent les jeunes diplômés. Par exemple : si le terme "jeune diplômé", "débutant" ou "junior" apparaît sur l’annonce il est évident qu’elle vous concerne. Si ce n’est pas le cas, d’autres pistes sont à suivre : le nombre d’années d’expériences requises est-il mentionné ? Ainsi, deux années d’expérience peuvent encore concerner un jeune diplômé. "Le vocabulaire est très important, confirme Catherine Correa. Les termes "requis" "obligatoire" ou encore "serait un plus" ne sont pas employés par hasard". Autre indice : regardez le salaire mentionné et vérifiez s’il correspond à celui d’un débutant.
D’après Denis Mayer, consultant à l’Apec, "la communication de recrutement qui vise les jeunes diplômés tient compte de leur manque d’expérience en la matière. Elle laisse un espace dans lequel les spécificités, les "plus" peuvent s’exprimer et venir contrebalancer les points faibles ou les manques". De fait, il est admis qu’on peut répondre à une annonce dès lors que l’on répond à 70% des critères requis. Pensez par conséquent à ce que vous pouvez "proposer" pour réduire l’écart entre les compétences demandées et votre profil de débutant.

Vous décidez de répondre à une annonce ? Passez le texte au crible et catégorisez l’information relative à l’entreprise, au poste et au profil. En ce qui concerne l’entreprise, vous devez d’abord dégager les données factuelles de l’annonce. A vous ensuite de les compléter via son site Internet par exemple. Pour décrypter le poste décrit dans l’annonce, la comparaison d’annonces similaires vous aidera à mieux le cerner. Les questions à vous poser alors porteront sur les missions, les objectifs qu’on peut y rattacher, les activités dont elles sont constituées et les compétences (savoirs, savoir-faire, savoir être) qu’elles supposent. C’est une fois que vous aurez bien compris la réalité du poste que vous pourrez, éventuellement, mettre en avant des qualités de substitutions.


"Reconstruire l'annonce et repérer ce qui manque"

Charles de Saint-Martin, Responsable qualité, Apec

En publiant une annonce, une entreprise cherche une large audience afin d’avoir une visibilité suffisante sur le "marché des candidatures" pour, au final, choisir la plus adaptée. Elle n’a pas forcément une vision parfaite du jeune diplômé qu’elle recherche. Celui ci, en effet, intéresse l’entreprise par son potentiel et non par des compétences que l’on peut attendre d’un cadre plus expérimenté. Avant de se porter candidat, il faut reconstruire l’annonce et repérer les éventuelles informations manquantes qu’il faudra compléter. Je conseille de passer le texte au crible. C’est par l’analyse et le recoupement des informations qu’on pourra distinguer les critères objectifs (diplôme, formation…) des critères subjectifs (être battant, communiquant, adaptable…) et ce sur quoi on peut faire l’impasse. Une fois bien imprégné du besoin de l’entreprise et du poste, on peut se faire une représentation plus complète du profil et déterminer les éléments que l’on peut mettre en avant pour défendre sa candidature. L’objectif est de coller à la demande du recruteur qui veut trouver une personne répondant à ses besoins de missions et qui s’adaptera au contexte interne et externe de l’entreprise. Le profil est une hypothèse : celui qui s’en rapprochera le plus correspondra le mieux.

"Quand j'estime vraiment correspondre au profil recherché, j'enclenche ma recherche d'information"

Tiphaine Aubois, 26 ans, Dess marketing et communication des entreprises, en poste dans une société de conseil en marketing

Après mes études, quand j’étais à la recherche d’un emploi, j’ai découvert que cela me prenait beaucoup de temps et j’ai dû m’organiser. J’ai acquis une méthodologie de prospection en participant à divers ateliers de l’Apec ainsi qu’à des cercles de recherche d’emploi organisés par mon association d’anciens élèves. Je sais maintenant décrypter une petite annonce. J’enclenche ma recherche d’information lorsque j’estime vraiment correspondre au profil visé. Quand je consultais les annonces, je procédais par un balayage rapide. Certaines retenaient mon attention, et je les étudiais plus avant pour déterminer si j’avais vraiment les moyens de postuler. Quand c’était le cas, je recherchais alors si l’annonce sur le site de l’entreprise était plus complète, plus explicite. Ingénieur agroalimentaire de formation, j’utilisais aussi le cercle des anciens étudiants déjà en poste. Parfois, je comparais aussi des offres de postes similaires pour évaluer les écarts, connaître les variantes, les différences… Les descriptions de postes de l’Apec sont aussi très informatives pour compléter et mieux situer les attentes de l’entreprise.

"Les candidats peuvent postuler s'ils répondent aux critères incontournables du poste"

Sandrine Goyatton, Chargée de recrutement, groupe Distriborg

Comment élaborez-vous vos offres d’emploi ?
Le manager établit une définition détaillée des missions du poste. Afin de me permettre de rédiger l’annonce, nous échangeons ensemble pour dégager les points essentiels de la fonction. En effet, compte tenu des impératifs de format notre annonce doit être la plus synthétique mais aussi la plus précise et complète possible. Lorsque je rédige une annonce, mon but n’est pas de générer une masse de CV, mais bien d’obtenir des candidatures les plus "ciblées" possibles.

Utilisez-vous la petite annonce à d’autres fins ?
Nous utilisons les petites annonces uniquement pour générer des candidatures correspondant aux besoins en cours. Les candidats peuvent néanmoins postuler s’ils répondent aux critères incontournables du poste. Pour compenser "l’écart", nous conseillons aux JD de mettre en valeur dans leur CV, leurs acquis et réalisations, de mentionner dans leur lettre de motivation ce qu’ils peuvent apporter à l’entreprise, leurs traits de personnalité, ainsi que d’autres éléments non demandés mais pertinents au regard de l’offre. Ils peuvent notamment mettre en avant leur potentiel d’évolution, leur capacité d’adaptation… et devenir ainsi un candidat potentiel.

Comment aller au-delà du descriptif de l’offre ?
L’important est de bien "décrypter" l’offre, de comprendre le contenu des missions pour ensuite rédiger une candidature qui fera apparaître le maximum d’éléments en adéquation avec le poste proposé. Parallèlement, le candidat peut partir en quête d’informations : sur le site web de l’entreprise, la recherche des produits… Par exemple, certains candidats évoquent nos produits soit parce qu’ils les consomment, soit parce qu’ils sont allés rechercher de l’information auprès de nos distributeurs. On sent déjà ainsi une certaine implication et une motivation à venir nous rejoindre…

Mémo Apec

Des critères de sélection relatifs

La réalité du marché peut amener une entreprise à revoir ses critères de sélection. Si elle reçoit peu de candidatures, elle assouplit ses critères sur les exigences mentionnées et leur nécessité : publication éventuelle d'une autre annonce, peut-être dans un autre support.

Si, au contraire, elle reçoit beaucoup de candidatures, elle opère un tri selon un niveau d'exigence important : les critères qui passaient pour secondaires deviennent prioritaires.

Extrait de : Je décroche mon premier job, Apec - Editions d'organisation, 2003

Les chiffres

  • Dans la perspective la plus favorable 155 000 cadres seraient recrutés en 2005, soit une hausse de 5 % par rapport à 2004. Entre 46 000 et 53 500 seront jeunes diplômés. Un tiers des postes environ leur seront destinés.

    Source : Enquête Apec, L'emploi cadre 2005
  • Près de 2500 offres ciblées jeunes diplômés sont proposées quotidiennement sur votre site www.jd.apec.fr

Les liens

Votre site Jd.apec.fr vous permet de postuler et de gérer vos candidatures en ligne. Vous pouvez également publier votre CV dans la Candidapec.
Le site vous présente de façon détaillée l¿activité, l¿organisation, les métiers, la politique de ressources humaines et les besoins en recrutement de plusieurs centaines d'entreprises sous la rubrique Les entreprises qui recrutent.


Site de l¿entreprise citée :
www.distriborg.com
: le site de Distriborg

Les livres

  • Décrypter les offres d'emploi pour réussir son entretien d'embauche - Ce que l'on ne vous dit pas, Michel Spielmann, Editeur maxima, collection savoir en action

  • Méthode Déclic, Apec, Editions d’Organisation, 2004

  • Je décroche mon premier job, Apec, Editions d’Organisation, 2003

  • Les codes cachés des petites annonces : Emmanuelle Marchal et Didier Torny. Le Nouvel Obs : Février 2005 n°2101